On peut cultiver son audace : interview de Pierre Portevin et Daniel Kerrigan

D’où nous vient la capacité à sortir de notre zone de confort et à prendre des risques ? consoGlobe.com a interviewé les co-auteurs d’un passionnant livre sur le sujet de l’audace.

Rédigé par Stephen Boucher, le 23 Aug 2016, à 12 h 00 min

D’où nous vient la capacité à sortir de notre zone de confort et à prendre des risques ? Nous avons interviewé Daniel Kerrigan et Pierre Portevin, co-auteurs d’un passionnant livre sur le sujet, présenté et offert en avant-première aux lecteurs de consoGlobe.com et animateurs de DareDo – de l’anglais « Oser Faire » -, un mouvement lancé pour donner à chacun l’envie et les moyens de développer son audace.

Soyez parmi les 100 premiers lecteurs de « Osez plus, Vivez mieux – Un guide pratique pour lever vos freins et réaliser votre potentiel », pour bénéficier de conseils gratuits

En partenariat avec DareDo, consoGlobe.com vous permet d’accéder gratuitement aux deux premiers chapitres de la première version de l’ouvrage. De plus, les 100 premières personnes l’ayant acheté en format électronique pourront bénéficier gratuitement des formations en ligne lancées prochainement par DareDo.

  • Les deux premiers chapitres sont téléchargeables gratuitement. Ils permettent déjà de se faire une idée assez claire du champ des possibles qui s’offre à chacun.
  • Le livre complet (+ de 250 pages illustrées) est disponible au prix de 18,99 euros.
  • La première version du livre est ouverte aux commentaires.

consoGlobe.com : Il semblerait que les Français – mais ils ne sont pas les seuls – manquent d’audace et de confiance en leur possibilité d’être plus audacieux. Qu’en est-il exactement ?

Daniel Kerrigan : Pour nous, l’audace, c’est notre capacité à aller vers l’inconnu, à sortir de nos habitudes pour explorer de nouvelles possibilités, de nouveaux horizons, à dépasser nos peurs. Lorsque vous faites face à un obstacle ou une difficulté, vous commencez consciemment ou inconsciemment à évaluer vos capacités. Si vous pensez que vous n’êtes pas sûrs d’arriver à faire ce qui semble approprié, que vous ne contrôlez pas tous les facteurs dans votre environnement, et donc que vous pourriez échouer, mais que vous décidez d’agir en ayant des chances raisonnables de succès et sans risque excessif, alors vous faites preuve d’audace telle qu’on l’entend chez DareDo. Sans audace, pas de développement personnel, ni de bien-être, tant recherchés et pour lesquels tant de conseils nous sont prodigués. Sans audace, pas d’innovation, pas d’esprit d’initiative, pas de créativité. Pas d’ouverture au changement non plus, alors que nous vivons dans une société en mutation accélérée.

L’audace, c’est notre capacité à aller vers l’inconnu.
Daniel Kerrigan, DareDo

 

consoGlobe.com : Pourquoi un livre sur l’audace, et pourquoi maintenant ?

Daniel Kerrigan : J’aurais vraiment aimé disposer d’un livre comme celui-ci il y a environ six ans. J’étais coincé dans une situation dans laquelle différentes choses négatives (boulot, petite amie) m’arrivaient, et je me suis effondré. J’ai totalement perdu ma motivation au travail, ma vie n’était pas comme je le souhaitais, et je me trouvais des tonnes d’excuses, mais je ne faisais pas grand’ chose pour sortir de ma zone de confort. Je déprimais parce que je n’osais pas commencer à sortir de mes habitudes. Vous connaissez peut-être cette phrase d’Einstein : « la folie, c’est continuer à faire la même chose et attendre des résultats différents ».

Et bien, c’est comme ça que je fonctionnais. Je restais coincé dans mon train-train journalier, en espérant que ma vie changerait. Et évidemment, elle empirait. Jusqu’à ce que je trouve, au bout d’un bien trop long périple, des clés pour changer. J’avais peur de l’inconnu alors que mon salut passait par celui-ci. Je disposais de beaucoup de connaissances (j’ai étudié la psychologie cognitive et les neurosciences). Mais j’ai dû apprendre par moi-même la pratique. Comment m’aventurer dans l’inconnu, l’incertitude, apprendre à m’y sentir de mieux en mieux. J’ai dû trouver des méthodes et outils pour dépasser mes peurs et oser croire en moi puis laisser émerger, petit à petit, une meilleure version de moi-même. Comprendre ce qui me bloquait et ce qui m’aiderait à progresser.

Pierre Portevin : J’ai rencontré Daniel par hasard, enfin, si l’on croit au hasard. Nous avions vécu des difficultés similaires et dû apprendre par nous-même à les surmonter en empruntant de longs et difficiles chemins. Nous avons sympathisé et eu ensemble l’envie de partager nos apprentissages, pour offrir une voie rapide à tous ceux qui ont envie d’oser changer quelque chose dans leur vie. Soit parce qu’ils sont frustrés, abattus, découragés, soit parce qu’ils trouvent que leur vie manque de sens, de joie ou de satisfaction, qu’elle ne correspond pas à leurs aspirations profondes, ou encore parce qu’ils veulent contribuer davantage à améliorer la vie de leur famille, de leur communauté ou de notre société qui en a tant besoin.

Nous croyons que si chacun de nous osait vivre pleinement sa vie, le monde irait bien mieux. Car l’avenir nous invite aussi à relever, individuellement et collectivement, de très sérieux défis. Comment être toujours plus nombreux à oser exprimer la meilleure version de nous-mêmes ? À oser faire face aux challenges avec courage. À oser entreprendre les actions justes au service d’un monde meilleur. C’est pour ça que nous avons écrit ce livre.

Dans la vie, personne ne nous livre le manuel d’instruction.
Pierre Portevin, DareDo

 

consoGlobe.com – On peut donc oublier tous les livres de développement personnel et de bien être, et ne lire que le vôtre ?

Daniel Kerrigan – Non, il y a beaucoup de livres de développement personnel qui sont très utiles, même si certains en réalité tournent autour d’une idée, qui au lieu d’être développée sur 200 pages pourrait n’être qu’un court essai. Mais lire et comprendre ne suffisent pas. Nous devons oser faire autrement, passer à l’action pour qu’un changement effectif puisse s’opérer. Voilà pourquoi notre livre est plutôt conçu comme un manuel précis, avec beaucoup d’idées et de concepts – peut-être trop ! Il va vous permettre d’entamer une réflexion sur votre développement sous plusieurs angles, mais aussi de faire des exercices pratiques pour agir concrètement. Par ailleurs, il ne s’agit pas que d’améliorer notre bien-être. Repousser nos limites et faire progresser nos performances, nos capacités, mieux résister à la pression, et transformer nos peurs en forces sont autant de dimensions que nous couvrons. De quoi vous propulser de l’avant dans votre vie personnelle, professionnelle, sportive, artistique…

Pierre Portevin – Dans la vie, personne ne nous livre le manuel d’instruction. Personne ne nous explique les limites réelles et imaginaires de notre psychisme, et les choses que l’on peut faire pour vivre mieux. En même temps, nous ne voulions pas élaborer un manuel d’utilisateur complexe qui coûterait des milliers d’euros ou des cours de coaching qui, à 300 euros de l’heure, seraient réservés aux managers fortunés. Les deux premiers chapitres de notre livre sont gratuits, de même que les rencontres « meet-up » dans la vie réelle que nous organisons via cette plateforme. Et tous nos produits se veulent très accessibles.

consoGlobe.com – Au quotidien, qui est audacieux ?

Pierre Portevin – Il y a différents niveaux d’audace. Au niveau minimum, il y a ceux qui ne font rien. Ils sont totalement passifs ou à peine réactifs face à la vie. Ils ne prennent pas d’initiatives. Souvent ces personnes se consolent devant des écrans, dans des addictions (alcool, drogue, travail ou calmants) car, au fond d’elles, elles souffrent et cherchent à anesthésier cette douleur. Au top niveau, on trouve des personnes faisant des choses extraordinaires. Ce sont par exemple ceux qui font face à des tragédies terribles en gardant leur humanité. Comme cet homme qui a eu le courage d’écrire une lettre magnifique « vous n’aurez pas ma haine » après que sa femme ait été assassinée au Bataclan.

audace

Entre les deux, il y a l’audace ordinaire, au quotidien. On peut prendre son courage à deux mains pour aller parler à son patron de ses comportements peu équitables, pour parler à un proche d’un problème gênant. On peut oser prendre pour la première fois la parole en public, créer une oeuvre, un livre ou une entreprise. Parfois, c’est simplement oser penser qu’une autre vie est possible, que l’on pourrait, nous aussi, réussir et nous donner une première occasion d’avancer en ce sens. Puis, par petits pas, repousser les limites de notre zone de confort, affronter des risques croissants, pourvu qu’ils soient raisonnables, et améliorer ainsi notre vie et celle de ceux qui nous entourent.

Daniel Kerrigan – Développer son audace est aussi un moyen puissant de nous préparer à mieux faire face aux aléas de la vie. Personne n’est à l’abri de difficultés majeures. Notre monde est instable, que ce soit au niveau sociétal, économique, politique. On peut perdre son job du jour au lendemain. Les métiers d’aujourd’hui disparaissent, d’autres apparaissent, qu’il faut apprendre à maîtriser très rapidement. Si, lorsque tout va bien pour moi, je m’entraîne à oser faire des choses inhabituelles, à explorer l’inconnu, l’incertain, alors je serai nettement mieux armé pour m’adapter le jour où, inévitablement, un imprévu viendra percuter le cours de ma vie.

L’audace, nécessaire dans le monde professionnel

Selon une étude du cabinet Wagepoint, 60 % des métiers exercés en 2030 n’existent pas encore actuellement. Et parmi le classement des dix emplois les plus sollicités de nos jours, aucun d’entre eux n’était exercé en 2004.

consoGlobe.com – Comment l’audace est-elle perçue dans notre société ?

Pierre Portevin – Pour certains, c’est carrément un défaut, pour d’autres un atout. Aristote, parlant du courage, cousin proche de l’audace, disait que c’est la première des vertus.

Daniel Kerrigan – Pour simplifier, disons qu’il y a deux types de personnes dans la société : ceux qui pensent « on n’a pas besoin d’audace » et ceux qui sont plus enclins à élargir leurs limites, à améliorer leurs performances. Ils voient l’audace comme un levier pour aller plus loin.

Beaucoup de personnes croient (par erreur) que leurs capacités ne peuvent pas changer. Or nous changeons tous, tout le temps. Même notre cerveau évolue. Dans le livre, nous donnons l’exemple d’un village d’Afrique dont les habitants estimaient ne jamais pouvoir être fermiers. Une ONG australienne les a simplement aidés à changer leurs croyances sur la question, à comprendre qu’il leur était possible de cultiver eux-mêmes ce dont ils avaient besoin ; et le village a pu s’alimenter de manière autonome.

On entend souvent dans les médias que les gènes déterminent nos traits et capacités, mais la génétique ne fait que nous donner des prédispositions ; c’est à nous de les activer ou non. Des études récentes montrent que même notre personnalité peut changer. Dès lors que l’on comprend cela, une autre vie devient possible.

Pierre Portevin : Je dois avouer que notre démarche nous donne la pêche parce que, notamment grâce à ce livre, on montre que s’il y a quelque chose que vous n’aimez pas dans votre vie, vous pouvez la changer. Et donc changer le monde, ne fut-ce que très modestement. Et si chacun s’y met…

Soyez parmi les 100 premiers acheteurs du livre « Osez plus, Vivez mieux – Un guide pratique pour lever vos freins et réaliser votre potentiel » et rejoignez la communauté DareDo

  • Le livre complet (plus de 250 pages illustrées) est disponible au prix de 18,99 euros.
  • La 1ère version du livre est ouverte aux commentaires. En fonction de ceux-ci, DareDo apportera des améliorations aux prochaines éditions.
  • Les 100 premiers acheteurs pourront télécharger gratuitement les nouvelles versions, y compris dans d’autres formats électroniques (.mobi et .epub).
  • S’ils l’acceptent, DareDo aimerait les mettre à l’honneur et publier leur nom dans les nouvelles versions du livre pour les remercier de leur contribution au démarrage.
  • Ils accèderont gratuitement à nos premiers cours de formation à l’audace, diffusés en ligne à partir du mois d’octobre.

Le site de DareDo : www.daredo.net

Le lancement du mouvement DareDo est soutenu par Pierre Moorkens, un entrepreneur et philanthrope belge, qui cultive l’audace et la générosité au quotidien puisqu’il soutient également d’autres projets comme NovaConso (qui vise à « réinventer ensemble la consommation » et dont consoGlobe.com est également partenaire), l’Institut de Médecine Environnementale (IME), l’Institut du Neuro-Cognitivisme à Paris, Bruxelles et Casablanca, les associations Savoir-être à l’école (France) et Learntobe (Belgique) et l’ONG Echos Communications.

Photos de Viktor Hanacek.
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Actuellement Directeur général de consoGlobe et plus spécifiquement Directeur de la rédaction, Stephen Boucher est anciennement directeur de programme à...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis