Partagez vos aspirations pour 2016 : une vision claire vous portera

Début d’année, résolutions renouvelées. Mais exit les résolutions ponctuelles oubliées dans deux semaines, en général des injonctions à plus d’auto-discipline parce que vous vous jugez insuffisant sur tel ou tel point. Profitez de ce moment charnière pour évaluer avec bienveillance ce que vous avez accompli ces derniers mois, et pour définir clairement un chemin positif pour ceux à venir.

Partagez vos aspirations pour 2016 : une vision claire vous portera

En dialogue avec Pierre Portevin, Chief Inspiration Officer de DareDo, une fondation dont l’ambition est de nous apprendre à oser faire, ce début d’année est pour consoGlobe.com l’occasion de partager quelques conseils pour tirer au mieux profit de ce moment de réflexion, et de nous appliquer à nous-mêmes ces préceptes, pour partager avec vous, lecteurs, nos aspirations pour l’année à venir.

Les études de personnes en fin de vie, DareDo nous rappelle en effet, montrent que lorsqu’on interroge une personne sur ses regrets, dans ses derniers jours, elle ne parle pratiquement jamais de ses échecs, mais de tout ce qu’elle n’a pas osé faire. Le passage symbolique d’une année à l’autre invite naturellement à faire le bilan des 12 mois passés et à se demander ce que l’on va faire au cours des 12 prochains. Allons-y.

Évaluer 2015 : non à l’auto-critique

« Rappelons-nous d’abord, nous explique Pierre Portevin, que l’être humain est ainsi fait qu’une partie importante de ses pensées s’expriment sous la forme d’auto-critiques. Vous devez connaître ça : ‘Bon sang, mais quel con(ne) je suis !’, ‘Je suis trop nul(le) en [cuisine, anglais, gestion, sport…]’, ‘Je n’arrive à rien’… ». Ce dictateur intérieur ne nous est pas toujours approprié, au contraire.

« Si l’auto-critique a survécu dans le cadre du développement de l’espèce humaine, c’est qu’elle a une utilité certaine pour notre développement et notre survie. Mais nous avons aussi intérêt à équilibrer ces critiques par des pensées plus compassionnelles comme la gratitude et le contentement », ajoute Pierre Portevin. Il explique en effet que les derniers travaux de recherche académique soulignent l’intérêt de la compassion en matière de santé mentale.(1)

Donc, pour en venir à 2015 : même si vous estimez ne pas avoir fait assez, ne pas avoir réalisé vos objectifs, il est bien préférable comme base pour 2016 de prendre quelques minutes pour vous réjouir de ce que vous avez accompli dans la voie que vous souhaitez entreprendre.

aspirations-coucher-de-soleil-route-2015

Vos avancées, et les nôtres, en 2015

Ainsi pour l’équipe qui anime consoGlobe.com, mais également planetoscope.com, encyclo-ecolo.com et consommerdurable.com, nous avons du retard sur tout ce que nous voulions réaliser. Certes. Le contraire serait étonnant, non ? Mais voir ce qui nous reste à accomplir et réaliser la liste de ce que nous avons accompli est bien plus mobilisateur pour les mois à venir :

  • Face à des circonstances particulièrement difficiles – un accident de route très grave du fondateur du groupe, Jean-Marie Boucher – l’équipe a fait preuve de solidarité, courage et détermination tout au long de l’année.
  • Cette équipe a continué à vous apporter informations, analyses et conseils pratiques pour « prendre soin de soi, des autres et de l’environnement » tout au long de l’année. Et les résultats sont là : vous êtes 10 % de plus à nous lire par rapport à l’année passée.
  • Nous avons surmonté une quantité notable de problèmes techniques – dont, on en serait presque fier, deux attaques de hackers en provenance de Russie qui ont paralysé le site pendant l’été – et introduit un nombre important d’améliorations techniques qui, on l’espère, rendent votre lecture plus agréable.

Et vous, de quoi pouvez-vous vous réjouir et être fier pour 2015 ?

2016 : vos aspirations vous porteront dans les prochains mois

Nous sommes donc prêts à aborder l’année 2016 sereinement pour faire de chacun de nous un agent de transition d’une société de consommation à une société de consom’acteurs.

aspirations-lever-de-soleil-route-vision

Pierre Portevin rappelle qu’il existe deux écoles de pensée sur l’utilité de partager ses aspirations publiquement : « D’un côté, il y a ceux qui affirment que déclarer publiquement ses intentions (sous forme d’objectifs à atteindre) est un levier de motivation. En effet, étant engagés publiquement, nous sommes moins enclins à baisser les bras, nous pouvons nous sentir portés par nos amis, notre famille, nos confrères… sentir leur soutien moral bienveillant. »

Ceci pourrait paraître de bon sens, et suffire pour partager ses objectifs et envies. Mais d’autres recherches suggèrent l’inverse. Pierre Portevin nous explique que, « si la déclaration publique d’un objectif plutôt ambitieux peut servir de booster au début, notamment à travers les marques de sympathie et d’appréciation que nous recevons de notre entourage, le fait que le cerveau puisse déjà pré-visualiser le résultat tend à lui faire considérer que celui-ci est déjà atteint et qu’il n’est donc pas nécessaire de mobiliser de l’énergie et des ressources pour progresser vers lui. »

Qui plus est, ayant annoncé à tout le monde ses intentions, la motivation initiale peut se retourner en pression et frustration si l’on ne parvient pas à ses fins : « En redoutant le regard que d’autres porteraient sur notre échec potentiel, nous risquons d’avancer encore plus vite vers cet échec. »

Qu’en penser donc ? Pierre Portevin : « La clé du succès consiste à accompagner nos ‘intentions de résultats’ d’une vision très claire du parcours utile à les atteindre, et d’une anticipation des principaux obstacles possibles ainsi que des solutions que nous pourrions mettre en oeuvre pour les franchir au cas où nous y serions confrontés. »

Concrètement, il s’agit donc de « déclarer nos objectifs, nos aspirations et définir (sans forcément les déclarer) nos intentions d’implémentation. Sans oublier d’accompagner l’ensemble d’un véritable plan de pilotage permettant de décliner nos objectifs en étapes trimestrielles, mensuelles, hebdomadaires, quotidiennes, et d’éléments objectifs permettant, à ces mêmes échéances, de vérifier l’avancement et de corriger le plan si nécessaire. »

La clé du succès consiste à accompagner nos ‘intentions de résultats’ d’une vision très claire du parcours utile à les atteindre, et d’une anticipation des principaux obstacles possibles.

 

Les aspirations de consoGlobe.com pour 2016

  • Être source d’inspiration et de changement : nous voulons être le changement que nous souhaitons pour le monde, alors nous renforcerons cette année notre offre éditoriale en vous aidant à mieux naviguer sur nos sites, en vous apportant plus d’analyses et d’informations relatives à l’actualité, plus de conseils de consommation, et en rafraîchissant les sites satellites de consoGlobe.com, qui complètent l’information par de la connaissance (planetoscope.com et encyclo-ecolo.com) et par des astuces pratiques échangées entre particuliers (consommerdurable.com).
  • Assurer les conditions de notre viabilité en atteignant dès que possible l’équilibre financier. Être média indépendant n’est pas simple. Pardonnez-nous, au passage, pour les publicités dont nous ferions volontiers abstraction (et n’activez pas vos adblockers si vous le voulez bien).
  • Élargir nos partenariats : nous souhaitons continuer à être la voix d’un monde nouveau, en association avec des partenaires tels DareDo, mais aussi, comme en 2015, le Réseau Action Climat, la Compagnie des Sens, le Salon des Parents Parfaitement Imparfaits, le Guide Topten, et d’autres, pour vous apporter expertise et conseils.

Que 2016 soit une année de joie et de satisfaction dans la réalisation de votre vision.