Quel charbon de bois pour vos barbecues cet été ?

Les beaux jours approchent et avec eux, la saison des barbecues qui se profile à l’horizon. Si on aime l’odeur des mets qui grillent sur la braise pendant qu’on prend tranquillement l’apéro, on peut aussi se demander ce qui se cache derrière le contenu du sac de charbon de bois qui alimente le barbecue…

Rédigé par Séverine Bascot, le 30 Mar 2019, à 12 h 35 min

C’est bientôt la saison qui recommence : dès les premiers rayons du soleil, on a envie de sortir le mobilier de jardin et aussi l’incontournable barbecue, synonyme de repas conviviaux et de bons moments partagés en famille ou entre amis ! Mais vous êtes-vous déjà posé la question de savoir quel charbon de bois choisir pour des mets bien grillés et une cuisson responsable ?

Que se cache-t-il dans un paquet de charbon de bois ?

En règle générale, si on prête attention au barbecue en lui-même ainsi qu’à l’allume-feu, on ne cherche pas vraiment à savoir d’où vient et comment est fabriqué le charbon de bois qu’on utilise pour faire nos grillades… On achète n’importe quel sachet sans discernement et voilà !

charbon de bois

Il se vend 1 million de barbecues chaque année en France © bbernard

Pourtant, la production de charbon de bois pour nos banquets estivaux participe bel et bien à la déforestation, à la pollution atmosphérique et à l’injustice sociale ! De quoi se poser quelques questions avant de choisir son charbon de bois…

Petit rappel

Le bilan CO2 du charbon de bois est neutre au final : en effet, le charbon de bois ne rejette que le CO2 accumulé par le bois durant sa vie.

La production du charbon de bois

Le charbon de bois est un résidu formé de carbone presque pur qui résulte de la carbonisation (pyrolyse) du bois, transformé sous l’effet de la chaleur et en l’absence d’oxygène.

La production de charbon de bois, une industrie qui tourne 24h/24

Tout d’abord, les grumes de bois passent au sciage automatique où elles sont coupés à une même longueur, avant de passer par une phase de séchage. Les morceaux sont ensuite introduits au sommet de grands fours (gros cylindres en acier et en inox) à carboniser. Là, le bois est transformé en charbon dans la zone supérieure qui est chauffée à très haute température, puis descend dans la tour en se refroidissant grâce à la circulation de gaz froid.

Arrivés à la base du four de carbonisation, les blocs de charbon sont dépoussiérés et calibrés avant de passer par l’atelier d’ensachage d’où ils partent ensuite vers les distributeurs puis les barbecues des consommateurs.

charbon de bois

Toutes les variations sont possibles sur le barbecue © TanaCh

L’impact de la production de charbon importé d’Afrique

Selon la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture), le marché du charbon en Europe représente 900.000 tonnes par an. En France, sur 130.000 tonnes de charbon de bois consommées (contre 60.000 il y a 10 ans !), deux tiers sont principalement importés d’Afrique, et notamment du Nigeria, via la Belgique et les Pays-Bas.

Plus gros exportateur vers l’UE, ce pays d’Afrique de l’Ouest présente aussi le taux de déforestation annuel le plus élevé au monde (5 %). Entre 2010 et 2015, c’est un quart des forêts naturelles nigérianes qui a ainsi disparu !

On trouve aussi du charbon importé des forêts tempérées d’Ukraine, un autre pays où la déforestation est une menace à cause de l’abattage illégal.

En plus de la déforestation, la façon archaïque et polluante dont est fabriqué le charbon de bois en Afrique pose aussi un problème pour l’environnement et les habitants des régions productrices : là-bas, pas de fours perfectionnés, le bois fait sa combustion dans des meules de terre (des tas de bois recouverts de terre), où l’air peut s’infiltrer, laissant échapper les gaz dans l’atmosphère… Et ce pour un rendement deux fois inférieur ! En effet, il faut 8 à 12 kg bois pour obtenir 1 kg de charbon dans un four traditionnel, contre 3 à 4 kg dans un système industriel à haut rendement.

En outre, le processus de transformation du bois en charbon résulte d’une perte d’énergie considérable, nécessitant beaucoup plus de ressources forestières pour produire la même quantité d’énergie.

charbon de bois

Le charbon de bois, un combustible domestique très utilisé en Afrique © justice1988

Il faut également savoir qu’en Afrique, le commerce est dominé par quelques individus puissants, la corruption est partout et le métier de charbonnier, considéré comme sale, n’est évidemment pas rémunéré à sa juste valeur…

Pas question, donc, de participer à cette aberration ! Mais comment continuer à profiter de barbecues authentiques tout en ayant la conscience tranquille ? Tout simplement en consommant local !

Charbon de bois – Le saviez-vous ?

Comment reconnaitre un charbon de bois tropical ? Celui-ci est plus dense et plus lourd, et donc souvent vendu au kilo plutôt qu’au litre.

Lire page suivante : le barbecue écoresponsable grâce à Carbonex

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Voyageuse insatiable, j'ai parcouru le monde autant pour des raisons personnelles que professionnelles : rien de mieux pour prendre la mesure de l'état de la...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Le charbon de bois « basique » est autant à proscrire que le barbecue !!
    Qui connait la réaction de Maillard ?
    Les chips contiennent le maximum d’acrylamides, avec des viandes grillées vous prenez « votre dose » 😉 pour des mois !
    Certains viendront dire que l’on ne peut plus rien manger, si si il faut savoir faire les bons choix après s’être renseignés…
    Bon appétit !

Moi aussi je donne mon avis