La carte corporelle de vos émotions révélée

Rédigé par Stephen Boucher, le 2 Sep 2015, à 9 h 40 min

Les émotions sont souvent ressenties physiquement dans notre corps. Or, des scientifiques finlandais ont pour la première fois dressé une carte des zones corporelles activées en fonction de chaque émotion, car bonheur, tristesse, colère, mépris ou fierté ne sont pas ressenties de la même manière dans tout le corps.

Carte corporelle des émotions : une étude menée sur 700 volontaires

La carte a été dressée suite à une étude auprès de 700 volontaires suédois, finlandais et taïwanais(1). Les résultats sont surprenants : chaque type d’émotion active un réseau de zones corporelles spécifiques, bien distinct de ceux activés par d’autres types d’émotions.

Ainsi, cette carte corporelle des émotions montre que la colère active principalement la poitrine, la partie inférieure du visage et les bras, avec une intensité toute particulière concernant les mains.

emotions

L’amour active trois zones : le visage, la poitrine… et le bas-ventre. L’envie sollicite la tête, la honte tête et poitrine, l’anxiété, ventre et poitrine. Quant au dégoût, il se concentre autour de la bouche et de la gorge.

Le bonheur nous remplit de joie

Le bonheur est semble-t-il l’émotion qui sollicite le plus notre corps, puisque l’étude indique qu’il suscite des sensations corporelles dans toutes les zones du corps, et plus particulièrement le visage et la poitrine.

La méthodologie

Au cours de cinq expériences, les participants se sont vus présenter deux silhouettes de corps aux côtés de mots à caractère émotionnel, d’histoires, de films ou d’expressions faciales. Ils ont été invités à colorer les régions corporelles où ils ressentaient une augmentation de l’activité tout en visualisant chaque stimulus.

émotions

Différentes émotions ont été systématiquement associées à des cartes de sensation corporelle statistiquement séparables à travers des expériences. Ces cartes étaient concordantes entre les échantillons de participants, qu’ils soient européens ou asiatiques, suggérant que la localisation de ces émotions est universelle et indépendante des cultures.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Actuellement Directeur général de consoGlobe et plus spécifiquement Directeur de la rédaction, Stephen Boucher est anciennement directeur de programme à...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Je trouve que c’est merveilleux qu’on puisse avoir des appareils de mesure…qui désormais montrent au « grand public » ce que certaines personnes privilégiées peuvent voir de leurs yeux (et qu’on prenait pour de doux dingues il n’y a pas si longtemps)…
    Quand on sait que nos animaux domestiques voient ça (ce qui explique qu’un chien voit directement la peur d’un être humain, même s’il a un bon contrôle sur lui-même et n’en montre rien !!!)…et les bébés et jeunes enfants aussi… 🙂

    • Il n’y a pas d’appareil de mesure ici. 😉
      Dans le paragraphe méthodologie de l’article, il est expliqué que ce sont les participants qui « colorent les régions corporelles où ils ressentent une augmentation de l’activité ».

Moi aussi je donne mon avis