Bien manger en période d’examens

Le mois de juin lance le marathon des examens pour des milliers de collégiens, lycéens et étudiants. Du brevet aux concours des grandes écoles, en passant par le Bac et les examens universitaires, les cerveaux et les corps sont soumis à rude épreuve.

Rédigé par Emma, le 9 Jun 2016, à 13 h 00 min

Pourquoi penser à l’alimentation alors qu’on est surtout en pleines révisions ? Parce la mémoire, la concentration, la forme physique et intellectuelles passent aussi par les nourritures terrestres. Voilà quelques conseils à mettre en oeuvre dès maintenant et la veille des examens pour être au top de sa forme.

La nutrition du cerveau

Couchés tard, levés tôt, repas bâclés, vite avalés ou même sautés au profit des révisions – surtout quand elles sont de dernières minutes – voilà ce que constatent beaucoup de parents et de professeurs sur le comportement des enfants, adolescents et étudiants en période d’examens.La fatigue s’accumule, la récupération ne se fait pas. Pas fameux pour le corps, et encore moins pour la tête.

Pour réfléchir et mémoriser, le cerveau a besoin de tous les nutriments. Si chacun apporte quelque chose en particulier, c’est leur association en interactions qui contribue à un meilleur fonctionnement général des neurones.. et du métabolisme complet du corps.

Le carburant du cerveau : les glucides

Pour fonctionner, le cerveau a d’abord besoin de glucides. Ils sont le carburant principal du cerveau en lui fournissant le glucose dont il a besoin pour fonctionner. Et ce n’est pas peu dire : le cerveau est l’un des organes du corps humain dont le métabolisme est le plus élevé.

La consommation en glucose du cerveau ? 4 g/heure, selon Jean-Marie Bourre, médecin et directeur de recherche, un des grands spécialistes de la biologie du cerveau. Elle varie selon les moments  : elle double pendant les temps d’éveil par rapport au sommeil, et varie constamment au cours de la journée en fonction des stimuli et des émotions.

Les glucides sont présentes dans les céréales, les féculents, les légumes secs.

Le conseil de la diététicienne :

Privilégiez les glucides lents et à index glycémique bas. Ils permettent de « tenir » plus longtemps entre deux repas en fournissant de l’énergie d’une manière plus longue et plus lente.

Les protéines : pour la synthèse des neuromédiateurs

Les protéines apportent des acides aminés au cerveau qui va les utiliser pour fabriquer ses propres protéines et synthétiser les neuromédiateurs. Elles aussi sont nécessaires au bon fonctionnement général du cerveau.

Ces protéines doivent être de bonne qualité, c’est-à-dire bio-disponibles. L’oeuf contient les protéines de référence en la matière.

Les protéines sont présentes dans les viandes, les poissons, les oeufs, les produits laitiers, mais aussi les céréales et les légumineuses.

Le conseil  de la diététicienne :

Variez le plus possible le choix des sources de protéines. Mais favoriser les sources animales qui contiennent les 8 acides animés essentiels (les sources de protéines végétales ne les contiennent pas toutes en même temps), et  – pour une fois et sur un laps de temps déterminé – la viande rouge, pour sa teneur en fer.

Lire la suite : Aider son métabolisme

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Découvrez tous mes conseils nutrition et diététique pour une alimentation plus saine au quotidien

3 commentaires Donnez votre avis
  1. Quels aliments peut-on manger si l’on est, comme moi, intolérante au gluten, au lait, aux œufs, aux lentilles et aux champignons ?
    Se nourrir est un véritable casse tête pour moi ….
    Merci de votre réponse !

  2. Bonjour je suis végétarienne mais j’aimerais avoir tout les nutriment pour les examen quelle produit pour replacer les viande animal me conseillerais vous?

    • Pourquoi ne pas les remplacer par des oeufs, du soja ou du poisson ?

Moi aussi je donne mon avis