Des solutions pour un avenir sans engrais ni pesticides

Même si la France utilise encore des produits phytosanitaires en grande quantité, des innovations voient le jour pour que, dans un avenir proche, elle parvienne à les limiter voire à s’en passer.

Rédigé par Audrey Lallement, le 7 Apr 2018, à 8 h 00 min

ARVALIS – Institut du végétal, qui explore les solutions de demain pour la protection intégrée des cultures, a mis au point un laboratoire portatif pour analyser la terre et des parfums pour piéger les insectes : deux innovations parmi d’autres qui pourraient permettre de se passer d’engrais et de pesticides très bientôt ?

Pourra-t-on se passer d’engrais et de pesticides demain ?

Même s’il existe d’importantes disparités entre les départements, la France reste une grosse consommatrice de pesticides. Ainsi, entre 2009 et 2016, les ventes de certains produits phytosanitaires comme le glyphosate par exemple, ont nettement progressé. Néanmoins, pourrions-nous dans un avenir proche nous passer d’engrais et de pesticides ? ARVALIS – Institut du végétal s’est penché sur la question et a déjà trouvé des réponses.

pesticides

Mieux doser les intrants, un challenge pour l’agriculture moderne © otick

Afin de permettre aux agriculteurs de se passer d’engrais et de pesticides, cet institut technique agricole français qui réalise de la recherche appliquée agricole propose deux innovations : un laboratoire portatif d’analyse de terre pour surveiller la fertilité du sol et des parfums pour tromper les ravageurs et remplacer les insecticides. Elles ont d’ailleurs été dévoilées au grand public lors du Salon de l’Agriculture.

Un laboratoire portatif pour analyser la fertilité de la terre

Pour pousser, les plantes ont besoin de prélever dans le sol des éléments minéraux indispensables à leur bonne croissance. Comme les besoins sont rarement couverts par la fourniture naturelle du sol, il est nécessaire de compléter leur alimentation avec des engrais organiques (issus de l’élevage) ou de synthèse. Pour parvenir à faire pousser ses plantes, l’agriculteur doit savoir quelle quantité d’engrais il est nécessaire de déposer sur ses cultures. En effet, le dosage se fait en fonction de l’état du sol et des ressources dont il dispose. C’est pourquoi le laboratoire portatif d’analyse de terre est un outil précieux.

Ce laboratoire portatif utilise la technologie « proche infra-rouge », qui permet de scanner des échantillons de terre et de mesurer en quelques secondes une dizaine de paramètres du sol (phosphore, potassium, azote, carbone…). Ainsi, l’agriculteur peut suivre l’évolution de la fertilité de sa terre pour adapter les quantités d’engrais en fonction des besoins de son champ : un gain de temps et d’argent non négligeable.

Description du dispositif en vidéo

Un parfum pour piéger les ravageurs et se passer d’insecticides

L’idée des parfums pour remplacer les insecticides est partie d’un constat très simple : certains ravageurs des cultures sont sensibles aux substances émises par les plantes (les composés organiques volatils ou kairomones). Les chercheurs ont donc créé un parfum de synthèse afin d’attirer les ravageurs pour pouvoir les piéger par la suite.

L’expérience a déjà été faite sur le terrain : une fiole contenant un parfum amplifiant l’odeur du plant de maïs a été accrochée sur ce dernier. Attiré par l’odeur, le papillon de la pyrale a pu être capturé dans un piège situé à proximité, évitant ainsi à l’insecte de faire trop de dégâts dans les cultures. Ce dispositif devrait permettre aux agriculteurs de se passer d’insecticides.

alternative engrais pesticides

Un papillon de la pyrale © yod67

Reste à savoir quand et comment ces innovations pourront être diffusées à grande échelle.

Illustration bannière : Un champ de laitues – © Trong Nguyen
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis