Alimentation. Amap et circuits courts sur le long terme ?

Rédigé par Consoglobe, le 17 Apr 2009, à 17 h 12 min

Le ministre de l’Agriculture et de la Pêche, Michel Barnier, a dévoilé un plan pour privilégier la commercialisation de produits agricoles en “circuits courts” lors d’une visite à une Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne (Amap), à Vanves (Hauts-de-Seine).

Aucun montant n’a été précisé pour le moment mais le plan a pour objectif de :

  • faciliter une meilleure connaissance et une meilleure organisation des circuits courts, notamment des Amap
  • proposer une formation aux agriculteurs qui souhaitent commercialiser en direct leur production, en amap ou en autre mode direct
  • verser une aide à ceux qui s’installent en circuits courts, précise le Ministère dans un communiqué.

dessin - circuit court - consoGlobe

Ce plan, selon le Ministère, “s’intègre dans la politique de l’offre alimentaire sûre, diversifiée et durable” du gouvernement, avec pour but de promouvoir un mode de commercialisation privilégiant la vente directe du producteur au consommateur, amap et autres coopératives d’alimentation bio notamment.

Il s’agit également, explique le Ministère, de répondre à “une demande des consommateurs à la recherche de produits authentiques, d’une plus grande traçabilité, de lien social”, tout en permettant une meilleure rémunération pour les producteurs, notamment grâce à une trésorerie avancée.

Par ailleurs, ces mesures seront déclinées au niveau régional dans le cadre des plans que doivent élaborer pour la fin 2009 les directions régionales de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt.

Qu’est-ce qu’un circuit court ?

Vente à la ferme, par correspondance ou via les Amap, les ventes en circuits courts recouvrent la vente directe proprement dite (Amap) mais aussi la vente indirecte avec un seul intermédiaire, comme dans le cas de la restauration (traditionnelle, collective…) ou d’un commerçant détaillant (boucher…), selon le Ministère.

Les différentes formes de “circuit court” :

  • la vente à la ferme,
  • les marchés de producteurs,
  • les magasins de coopératives de producteurs,
  • les coopératives de producteurs et consommateurs,
  • les dépôts de paniers de légumes,
  • les ventes de panier sur abonnement : ce sont les amap. Les amap fonctionnent parfois en livraison à domicile, mais il y a aussi des amap en dépôts de paniers, des amap avec paniers à chercher à l’exploitation,
  • les groupes de soutien à l’agriculture.

Les circuits courts de distribution des produits alimentaires se caractérisent donc par la proximité entre producteurs et consommateurs. Et cette organisation, bien qu’elle ne date pas d’hier, connaît actuellement un fort regain d’intérêt. Les Amap sont très recherchés, d’où l’annuaire des amap de consoGlobe, le seul annuaire à couvrir tout le territoire avec une recherche des Amap par département.

Amap et circuits courts vers une agriculture alternative

Beaucoup y voient un excellent moyen de retrouver un contact direct avec le producteur, de disposer de produits de meilleure qualité et de soutenir des formes d’agriculture alternatives.

Les circuits courts répondent à la préoccupation écologique de réduire les dépenses énergétiques et au souci de maintenir les emplois en milieu rural.

légumes - circuit court - consoGlobe

Toutefois, le développement d’une activité en circuit court peut être un choix coûteux en termes d’investissement à cause des équipements nécessaires pour la transformation et/ou la vente.

D’autre part, exercer le métier d’agriculteur dans le cadre d’une filière courte de type Amap fait appel au métier de producteur mais également à ceux de transformateur et de vendeur. la profession peut donc être complexe.

Malgré cela, la demande pour les Amap est croissante et les supermarchés, qui ont constaté une niche émergente, montrent également leur intérêt pour ces filières.

De plus, l’enseignement agricole est entrain de se renouveler afin que les jeunes se dirigent vers des systèmes en circuits courts ou en amap Des formations existent mais il y a encore peu de candidats à l’installation.

C’est pourquoi il est important que les consommateurs soient acteurs et que les pouvoirs publics et producteurs s’impliquent.

Ce qu’est une amap

AMAP = Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne. Une Amap est constituée par un (ou plusieurs) producteur de fruits et légumes qui vend directement au consommateur final, souvent en ville, sans passer par les intermédiaires classiques du commerce (grossistes,
grande distribution).

Le principe d’une Amap est le suivant : le client verse à l’avance une somme, un abonnement à l’Amap, qui lui donne droit chaque semaine à un panier de fruits et / ou légumes de saison. Le producteur de l’Amap bénéficie de marges plus élevées à l’avance, le consommateur a des produits frais toute l’année en provenance directe de l’Amap.

*

Je veux témoigner

Manger de saison chaque mois !

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. moi je suis moins enthousiaste,il y a des derives avec les amap, de plus en plus de produits sont achetés chez les grossistes, alors arretons de faire croire tout et n’importe quoi, et fiscalement quel statut?
    que chacun soit responsable certes mais les amap ne sont pas la panacée, c’est pour moi un moyen détourné qui veut se donner bonne conscience.
    moi je trouve au marché tout ce que je veux et à des prix inferieurs aux amap tout en consommant français.

  2. Bonjour,

    Bravo pour votre article qui est très intéressant. En dehors des AMAP qui distribuent leurs produits sous forme de paniers, il existe aussi les jardins de cocagne. Il en existe aujourd’hui une centaine en France. Outre la distribution de légumes en circuit court, les jardins de Cocagne sont aussi et avant tout des chantiers d’insertion qui contribuent à la réinsertion sociale et professionnelle de personnes en difficultés.

Moi aussi je donne mon avis