Ug99, un tueur qui se fait du blé

Rédigé par Nolwen, le 17 Jun 2011, à 17 h 43 min
Ug99, un tueur qui se fait du blé

Non, il ne s’agit pas de criminalité mais d’une menace terrible qui pèse sur le blé mondial. Un tueur biologique est en passe de devenir un ennemi de l’humanité : Ug 99 !

Ug99, mutant de la rouille noire

Le tueur s’appelle Ug99 et est une mutation d’une terrible maladie qui menace le blé, la rouille noire. Il menace les récoltes de blé dans le monde entier.

Ug99 est un champignon pathogène apparu pour la première fois en Ouganda en 1999 avant de se répandre en Australie, en Inde et en Amérique, menaçant gravement 225 millions d’hectares de cultures de blé vulnérable !

Ug99 est un pathogène qui évolue constamment

Ug99i-ble-infection4 nouvelles souches mutantes de ce champignon se répandent sur les cultures mondiales grâce au vent, faisant tomber les plants de blé et pouvant détruire une récolte entière.

Selon l’International Maize and Wheat Improvement Centre, un centre spécialisé basé au Mexique, l‘Asie du Sud, qui produit 20 % du blé dans le monde, est particulièrement menacée par ce fléau.

Un blé de laboratoire pour résister à l’infection

C’est lors d’un colloque d’agronomes à Minneapolis, qu’une variété renforcée de blé a été mise au point par les chercheurs (1) et dévoilée : ce super-blé a l’avantage de résister à Ug99.

De plus, ce super-blé obtient de meilleurs rendements que le blé classique qu’il remplace.

Il génère un gain de 15 % qui attire beaucoup dans les pays touchés par l’épidémie. Vingt pays participent déjà à la surveillance du phénomène et ils seront bientôt trente.

 

Le super blé n’est pas un OGM

Le super blé a été obtenu par les techniques classiques d’hybridation et de pollinisation successives et non pas la manipulation du code génétique du blé.

Il est donc le fruit des techniques agricoles classiques. Les OGM ne sont pas la bonne solution pour la rouille, comme elles peuvent l’être pour d’autres maladies (2).

 

Reste que l’implantation de ce blé résistant devra être approuvée et financée par les pays menacés et par leurs paysans.

Faute de quoi, on pourrait connaître de graves tensions sur le marché mondiale du blé…

 

*

Planetoscope  : la production de blé dans le monde chaque seconde

(1) Le projet de résistance durable à la rouille du blé (DRRW) est piloté de l’Université Cornell, dans l’Etat de New York.

(2) Comme l’infection Fusarium

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !


Fan de consoGlobe depuis longtemps, j'apprécie de contribuer à son incroyable richesse de temps en temps pour redonner un peu de ce qu'il m'apporte : une...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. Ils vivent avec leur temps !

  2. Après la pomme de terre transgénique AMFLORA de BASF, voilà que l’on nous sert à nouveau la maladie qui résiste à tout traitements. C’est l’histoire du maïs MON810 de MONSANTO qui se répète… Il faut arrêter de nous prendre pour des imbéciles. J’en ai marre de tous ces laboratoires, de ces usines pétrochimiques qui polluent notre planète, nous tuent à petit feu et menacent l’avenir de nos enfants dans un seul but : le PROFIT.
    A jouer aux apprentis sorciers nous allons tout perdre : la vie d’êtres chers (nouvelles maladies résistants aux médicaments) ; une planète qui nous a donné la diversité animale et végétale ; tout ça pour le profit d’une minorité. Réveillons-nous avant qu’il ne soit trop tard.

    • Je suis tout à fait d’accord avec ces deux commentaires. Comment avoir confiance en cette soi-disant économie de marché qui ne peut plus se passer de laboratoires de chercheurs et de toute une peuplade de gens qui auront tous les moyens de s’offrir du vrai, du bon et du très cher, alors que d’autres ne feront que survivre à des maladies en tous genres que l’on attribuera à la vie moderne au même titre que le cancer etc. Même si on nous dit que ce ne sont des techniques classiques d’hybridation et de pollinisation successives, cela ne nous empêche d’y voir là une manipulation de plus du petit peuple. Les guerres biochimiques, bactériologiques, pétrochimiques sont déjà consommées. Je suis comme Monsieur et Madame tout le monde qui possède tous les sens pour me faire une idée et dire que c’est bien dommage de réserver un si triste avenir à nos générations futures. Et pour faire passer la pilule à tous ces agissements, ils vont les gaver de gadgets électroniques, informatiques en tous genres pour les rendre encore plus rapidement autonome et se couvrir avec la petite phrase qui tue “Ils auront vivent avec leur temps”. Oui, l’ignorance est une aubaine pour ces promoteurs et revendeurs de néant pendant que d’autre s’enrichissent sur les bases essentielles de l’humanité…Alors qu’il suffirait de voir le monde tourner autrement…

  3. on dirait une maladie inventé par les chercheurs et diffusé dans les pays pauvres d’abord pour qu’il s’étende plus facilement puisque moins traité et bien sur tout le monde devra l’obtenir à un seul producteur c’est la fortune assuré C’est le remake du sida qui a débuté en afrique on ne sait comment

Moi aussi je donne mon avis