Ug99, un tueur qui se fait du blé

Ug99, un tueur qui se fait du blé

Non, il ne s’agit pas de criminalité mais d’une menace terrible qui pèse sur le blé mondial. Un tueur biologique est en passe de devenir un ennemi de l’humanité : Ug 99 !

Ug99, mutant de la rouille noire

Le tueur s’appelle Ug99 et est une mutation d’une terrible maladie qui menace le blé, la rouille noire. Il menace les récoltes de blé dans le monde entier.

Ug99 est un champignon pathogène apparu pour la première fois en Ouganda en 1999 avant de se répandre en Australie, en Inde et en Amérique, menaçant gravement 225 millions d’hectares de cultures de blé vulnérable !

Ug99 est un pathogène qui évolue constamment

Ug99i-ble-infection4 nouvelles souches mutantes de ce champignon se répandent sur les cultures mondiales grâce au vent, faisant tomber les plants de blé et pouvant détruire une récolte entière.

Selon l’International Maize and Wheat Improvement Centre, un centre spécialisé basé au Mexique, l‘Asie du Sud, qui produit 20 % du blé dans le monde, est particulièrement menacée par ce fléau.

Un blé de laboratoire pour résister à l’infection

C’est lors d’un colloque d’agronomes à Minneapolis, qu’une variété renforcée de blé a été mise au point par les chercheurs (1) et dévoilée : ce super-blé a l’avantage de résister à Ug99.

De plus, ce super-blé obtient de meilleurs rendements que le blé classique qu’il remplace.

Il génère un gain de 15 % qui attire beaucoup dans les pays touchés par l’épidémie. Vingt pays participent déjà à la surveillance du phénomène et ils seront bientôt trente.

 

Le super blé n’est pas un OGM

Le super blé a été obtenu par les techniques classiques d’hybridation et de pollinisation successives et non pas la manipulation du code génétique du blé.

Il est donc le fruit des techniques agricoles classiques. Les OGM ne sont pas la bonne solution pour la rouille, comme elles peuvent l’être pour d’autres maladies (2).

 

Reste que l’implantation de ce blé résistant devra être approuvée et financée par les pays menacés et par leurs paysans.

Faute de quoi, on pourrait connaître de graves tensions sur le marché mondiale du blé…

 

*

Planetoscope  : la production de blé dans le monde chaque seconde

(1) Le projet de résistance durable à la rouille du blé (DRRW) est piloté de l’Université Cornell, dans l’Etat de New York.

(2) Comme l’infection Fusarium