De la salade “verte” et des oeufs plein air chez McDonald’s

McDonald’s joue la carte de l’approvisionnement local : après la viande 100% française, la chaîne de fast-foods va privilégier les oeufs de plein air et la salade éco-responsable dans ses menus. Greenwashing ou véritable engagement de la marque?

De la salade "verte" et des oeufs plein air chez McDonald's

Fini, l’image du McDo synonyme de malbouffe ? C’est en tout cas un cliché qui colle à la peau de la chaîne, qui voudrait bien s’en débarrasser. Il y a quelques années, McDonald’s avait changé la couleur de son logo : du rouge « viande », la marque l’avait passé au vert. Un symbole clairement orienté greenwashingqu’avaient raillé les pourfendeurs de la marque. Mais au-delà des symboles, certains engagements sont pris par la chaîne sur le choix des produits.

McDo privilégie le Made in France

McDonald’s sait qu’en France, les consommateurs sont exigeants concernant la provenance et la qualité des produits. Depuis plusieurs années, l’enseigne fait donc des efforts pour s’approvisionner localement : la moitié de la viande de boeuf, et les deux tiers de la viande de poulet, sont issus d’élevages français, comme 70 % des ingrédients de ses menus. On a beau critiquer la chaîne de fast-food, quelle cantine scolaire pourrait afficher un aussi beau score ?

Des oeufs plein air de Loué dans les burgers McDo

Aujourd’hui, la marque a finalisé un engagement avec les producteurs de Loué pour son approvisionnement en oeufs. Les oeufs servis chez McDonald’s seront donc désormais tous issus de poules nourries au grain et élevées en plein air. Un contrat intéressant pour les agriculteurs de Loué, puisqu’il engage la marque sur trois ans, avec une commande de 4 millions d’oeufs par an.

« C’est un accord rémunérateur pour les agriculteurs et qui correspond aux attentes des consommateurs qui sont de plus en plus sensibles au bien-être animal », reconnaît Yves de La Fouchardière, directeur général de la coopérative des Fermiers de Loué, dans une interview au Figaro. 

Un approvisionnement en salade éco-responsable

McDonald’s a également signé le 29 avril dernier un contrat de trois ans avec la société Florette pour son approvisionnement en salades. Les 500 tonnes d’iceberg et les 300 tonnes de batavia concernées seront donc issues d’un approvisionnement 100 % français.

De plus, les agriculteurs approvisionnant la société Fleurette seront labellisés Global Gap et LEAF : deux labels qui impliquent une réduction des traitements phytosanitaires (moins d’engrais et de pesticides), un recours à la gestion intégrée, et une meilleure gestion de la ressource en eau.

Un approvisionnement local… et après ?

Si l’on peut saluer les efforts de la chaîne sur le choix de ses produits, ce n’est pas pour autant que l’on vous incitera à vous précipiter chez McDonald’s pour manger de la salade « éco-responsable ». Entendons-nous, la meilleure salade verte est celle qui pousse dans votre jardin ou que vous achetez au marché.

Des additifs dangereux dans les frites et le Big Mac

D’autant plus que McDonald’s a encore des efforts à faire pour être irréprochable en matière de responsabilité sociale et environnementale. Les produits McDo, même s’ils proviennent de France, sont ultra-transformés et peuvent contenir des substances nocives pour la santé. Les frites McDo contiennent par exemple des pommes de terre et… 17 additifs alimentaires.

Le Big Mac, sandwich emblématique de la marque, contient lui aussi 13 additifs dangereux, et constitue une petite bombe calorique et environnementale. La fabrication d’un Big Mac correspond ainsi à l’utilisation de 2.400 litres d’eau.

big mac additifs

Et le bien-être des salariés ?

McDonald’s pense au bien-être animal en intégrant dans ses menus des oeufs plein air. Et le bien-être des salariés ? Dans une tribune au site Mediapart en juin dernier, Nina témoigne de l’exploitation des collaborateurs McDo : « Nous sommes exploités jusqu’à la moelle, on n’a pas le droit de choisir nos jours de repos, on n’a aucun aménagement pour nos partiels et on fait tout pour qu’on ne se parle jamais, de rien. De plus, il y a une pression énorme sur l’efficacité et des roulements incessants dans le but de nous diviser. »

D’autre part, la chaîne a une fâcheuse tendance à remplacer les caissiers par des écrans tactiles derrière lesquels on passe sa commande. En termes de lien social, ce n’est pas la panacée.

Bravo donc à McDonald’s pour ses efforts en termes d’approvisionnement. Toutefois, qu’il ne s’agisse pas de l’arbre « vert » qui cache la forêt de comportements contestables de la marque.