Gaspillage alimentaire – qui jette le plus en France et dans le monde

Gaspillage alimentaire - qui jette le plus en France et dans le monde
Réagissez :
Donnez votre avis
Partagez :

Notre dossier sur le gaspillage mondial de nourriture est édifiant. Le monde peut produire assez d’aliments pour nourrir les 6 milliards d’habitants de la planète. Malgré tout, 82 pays n’ont pas suffisamment de nourriture pour faire vivre l’ensemble de la population décemment. La marque Albal livre de nouveaux chiffres sur ce phénomène en France.

Le gaspillage alimentaire est aussi un phénomène français

gaspillage alimentaireEn France, nous jetons en moyenne 21% des aliments que nous achetons, ce qui représente 5,6 millions de tonnes de déchets alimentaires par an, soit 89,9 kg par an et par habitant.

Le coût de cet impressionnant gaspillage alimentaire s’élève à 430 euros par an et par habitant.(1)

Autre estimation : selon France Nature Environnement, chaque année, nous jetons environ 7 kilos de produits non déballés et non consommés par personne. D’après une étude réalisée par Verdicité et FNE, nous pouvons estimer que le gaspillage alimentaire représente 10% des déchets ménagers et assimilés. Les foyers jettent, en moyenne, entre 500 et 1500 € par an de nourriture encore consommable

Planetoscope Le gaspillage d’aliments jetés à la poubelle par les Français

On jette plus de nourriture qu’on ne le croit

L’étude commanditée par Albal montre que les Français n’ont pas conscience de gaspiller autant de nourriture puisqu’ils pensent ne jeter que 6% des produits alimentaires qu’ils achètent.

En fait, En réalité,  21% de la nourriture achetée finit à la poubelle alors que la moitié aurait pu ne pas être gaspillée.

Selon une autre étude récente(2), les Français jetteraient en moyenne 20 kilos de nourriture chaque année :  7 kilos de produits emballés, et 13 kilos de fruits et légumes abimés, de restes de table, et de produits non consommés.

Aliments : que jette-t-on ?

Parmi les aliments jetés, environ 50% sont des fruits et légumes. Viennent ensuite les restes des plats faits maison et des plats cuisinés.

Plus choquant encore : 30% des aliments sont jetés sans même avoir été déballés : ils passent directement du caddie à la poubelle, sans même être entamés.
Lorsqu’ils prennent conscience de ce triste état des lieux, les Français seraient disposés à changer leurs habitudes :

  • 88% des consommateurs déclarent être prêts à prendre des mesures pour éviter le gaspillage alimentaire et 80%  d’entre eux souhaiteraient plus d’informations sur la conservation des aliments :S’y retrouver dans les dates de péremption

Gaspillage alimentaire : les régions qui gâchent le plus

Les Franciliens sont les plus gros gaspilleurs de nourriture en France avec 114,5 kg d’aliments jetés par an et par habitant à Paris et en Ile-de-France.

À l’autre extrémité de l’échelle du gaspillage alimentaire l’on trouve l’Auvergne, le Limousin, le Poitou-Charentes, le Centre et la région Rhône-Alpes, qui sont les régions
françaises qui gaspillent le moins de nourriture avec 66,8 kg d’aliments jetés par an et par habitant.

gapillage-alimentaire-france

Les régions qui gaspillent

Quant à elles, les régions de l’Ouest et du Sud, à savoir la Basse-Normandie, la Normandie, la Bretagne, le Nord-Pasde-Calais, les Pays de la Loire, la Picardie, l’Aquitaine, la Corse, le Languedoc-Roussillon, les Midi-Pyrénées, la Provence, les Alpes-Côte d’Azur gaspillent 81,8 kg de nourriture qui sont ainsi jetés par an et par habitant.
Enfin, la Bourgogne, la Champagne-Ardenne, l’Alsace, la Franche-Comté et la Lorraine jettent à la poubelle 104,6 kg de nourriture par an et par habitant

Le coût énergétique du gaspillage alimentaire

L’alimentation est une des premières sources d’émission de gaz à effet de serre. Depuis la production jusqu’au traitement des déchets, le cycle de vie de la nourriture d’un Français moyen représente environ 20% du total de ses émissions quotidiennes.

Source : Institut Bruxellois pour la Gestion de l’Environnement

*

La suite > le gaspillage alimentaire en Europe et dans le monde

(1) L’étude, réalisée en mars 2011, en collaboration avec l’institut de sondage TheConsumerView, a été conduite dans 7 pays européens, auprès de 1500 foyers en Allemagne, France et Espagne et, via un omnibus, auprès de 1 000 foyers en Suède, Belgique, Russie et Autriche

(2° Etude de France Nature Environnement et chiffres Ademe, avril 2011

Réagissez :
Donnez votre avis
Envoyer cet article par e-mail


33 commentaires Donnez votre avis
  1. je fait appel a tout organisme qui jette envoyez moi je cuisine bien si pas consommable j’ai des animaux je récupéré tout voici mon adresse m Montillet Nadia
    le grand chemin
    71800 varennes sous Dun
    consommable bien sur mêmes passer de date merci pour vos dons je suis famille d’accueil après avoir élever mes 5 enfants

  2. On ne parle pas du gaspillage réglementaire : obligation faite de retirer 100Grs de chacun de vos plats cuisinés quand vous êtes une collectivité et de les conserver avant de les jeter au bout de 5 jours, ceci pour aider à l’identification en cas d’intoxication alimentaire. Applicable que vous cuisiniez pour 10 personnes ou 300 et plus.
    Raison louable mais rapport gaspillage/efficacité? Vous êtes sanctionnés si vous ne mettez de côté que 85grs.
    Combien de tonnes d’aliments de parfaite qualité cela concerne t’il chaque jour en France?
    La même situation existe t’elle ailleurs?
    Cela fait partie de l’HACCP et les services de la DDPP sont chargés de sanctionner tout manquement à cette règle.

Moi aussi je donne mon avis