People’s Supermarket : le supermarché du peuple, par le peuple

Rédigé par Eva Souto, le 9 Sep 2014, à 14 h 47 min
People's Supermarket : le supermarché du peuple, par le peuple

Il s’agit d’un nouveau concept alternatif : le supermarché du peuple, par le peuple (son slogan « For the people, by the people »). Une formule plutôt innovante en temps de crise. People’s Supermarket* est un supermarché pas tout à fait comme les autres. Tour d’horizon dans ce qui pourrait être le supermarché idéal de demain.

People’s Supermarket : un supermarché pas comme les autres

The People's SupermarketPeople’s supermarket a récemment vu le jour à Londres, dans le quartier d’Holborn, près du British Museum.

Conçu par Arthur Potts Dawson, ex chef du « Fifteen Restaurant » de Jamie Oliver, le supermarché est innovant et propose une alternative aux supermarchés traditionnels.

L’idée ? Pouvoir faire ses courses grâce à l’implication de la communauté et offrir des produits locaux, à faible impact environnemental, sains, biologiques et surtout, peu chers.

People’s Supermarket : un concept bien huilé pour lutter contre le gaspillage alimentaire

Le supermarché « People’s supermarket » met en son coeur la notion de développement durable. Il souhaite notamment lutter contre les gaspillages alimentaires. Ainsi, tous les déchets sont réutilisés afin d’éviter le gâchis.

The People's Supermarket 2

Ainsi, une carotte invendue pourra se retrouver sous forme de soupe, voire en compost. Cerise sur le gâteau : la clientèle peut profiter de la « People’s Kitchen » mise à disposition dans le supermarché pour préparer des plats à base de fruits et de légumes, proches de la date de péremption.

The People's Kitchen

Exemple : une carotte qui n’aura pas trouvé preneur au bout de quelques jours, sera utilisée par la « People’s Kitchen ».

Le plat sera ensuite proposé en magasin. S’il est toujours en rayon 48 heures plus tard, il sera retiré et mis à la disposition des membres et du personnel, gratuitement.

Enfin, si personne ne s’est servi au bout de 24h, le plat est offert à une association caritative.

fleche-People's supermarket : le supermarché du peuple, par le peupleSi sa fraîcheur ne le permet pas, il est jeté au compost. Et coup de génie : les plantes cultivées grâce à ce compost seront ensuite revendues dans le supermarché !

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !


Eva est passionnée d’écriture. Elle est sensible aux sujets de société, et en particulier, à ceux qui touchent au développement durable, au commerce...

21 commentaires Donnez votre avis
  1. magnifique ça va dans le bon sens.Mais arrêtons de nous leurrer, simplement le woofing le SEL et autres formes collaboratives sont interdits par le droit du travail, le jour ou ça porte préjudice à des Gros c’est les tribunaux à moins de monter des usines à gaz Coop assoc. qui se doivent au moindre bénéfice de cotiser comme les autres. PréSentez cela comme une alternative au grand capital c’est du foutage de gueules mais au moins ça occupe. les entreprises dinsertion déstabilisent les prod.locaux a grand coup de subvention, donc plus de vrais emplois Imagine que t’es l’épicier du coin et tu vois débarquer ça.
    idem biocoop vs shop indépendants
    c’est marrant comme des bourgeois ecolo vendent du collectif aux sans dents
    XPTDR

Moi aussi je donne mon avis