58 % de la nourriture américaine serait ‘ultra-transformée’

Selon une étude réalisée par des chercheurs de l’université de Tufts aux États-Unis et de l’université de São Paulo au Brésil, 58% de l’alimentation quotidienne des Américains proviendrait de produits « ultra-transformés ».

58% de la nourriture américaine serait 'ultra-transformée'

Des hamburgers aux produits surgelés, en passant par les céréales et les barres chocolatées, les Américains sont de très « gros » (sic) consommateurs de produits en tout genre mais en y regardant de plus près, surtout de produits « ultra-transformés », c’est-à-dire de produits industriels prêts à être consommés.

58 % de produits « ultra-transformés » dans l’assiette américaine

Dans le cadre de leur étude, publiée dans la revue BMJ Open(1), les chercheurs ont observé le comportement alimentaire de plus de 9.000 personnes à travers des données recueillies lors d’une enquête nutritionnelle nationale. Les sujets interrogés ont entre autre, dressé la liste de ce qu’ils avaient avalé dans les dernières 24 heures, et selon le site internet américain Vox.com, la moyenne des participants avoisinait les 2.070 calories par personne.

Ces produits « ultra-transformés » présents dans la nourriture américaine sont définis par « des formulations industrielles qui, en plus du sel, du sucre, des huiles et des graisses, incluent des substances non utilisées dans les préparations culinaires, en particulier des additifs ajoutés pour imiter les qualités sensorielles des aliments peu transformés », comme le relaye le site Slate.

nourriture-americaine-transformee-sucre

Toujours selon Slate, en plus de ces calories, 10 % de leurs apports énergétiques provenaient d’aliments moyennement transformés, comme le fromage ou la charcuterie, et 28 % d’aliments non transformés comme les oeufs, le lait, le poisson.

Du sucre, encore plus de sucre

Pour les chercheurs, ces produits ultra-transformés représenteraient 90 % de la consommation de sucres ajoutés, comme le glucose, le fructose, des Américains. Ils contiendraient huit fois plus de sucre que les produits dits moyennement transformés.

Selon les centres pour le contrôle et la prévention des maladies(3), 71 % des Américains consomment plus que de la dose journalière recommandée en calories provenant des sucres ajoutés, qui est fixée à 10 %…

La conclusion des chercheurs ne s’est pas fait attendre : pour eux, « la diminution de la consommation d’aliments ‘ultra-transformés’ pourrait être une manière efficace de réduire la consommation excessive de sucres ajoutés aux États-Unis ». Or, il paraît que manger trop de sucre rend moins intelligent

Références :