Massacre en mer : la France n’a plus de poissons (1)

Ce n’est hélas pas un poisson d’avril : depuis le 20 juin dernier, la production halieutique (les poissons et produits de la mer) n’est plus suffisante pour satisfaire la demande nationale en poissons.

20 Juin : “Fish dependance day”pour le poisson

La société de consommation avant tout

Dès le 2 Avril, le Portugal a épuisé ses stocks de poissons, suivi par l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne début Mai. En moyenne, à l’échelle Européenne, le « jour de dépendance » est survenu le 9 juin. À ce jour, seuls six pays sont encore auto-suffisants… Frappé de boulimie, le Vieux Continent a englouti en 189 jours ses réserves pour 365 jours.

Developpement durable article

Alors que l’aquaculture n’a pas de rendements suffisants pour compenser cette baisse de la production locale, le consommateur européen ne réalise généralement pas la gravité de la situation, car les importations en hausse lui garantissent une assiette toujours pleine.

  • En France, la pêcherie classique fournit chaque année 918 000 tonnes de poissons, et les produits d’élevage n’occupent que 24 % du marché national.

L’Europe, une puissance maritime déficitaire

Developpement durable articleL’Europe est pourtant une puissance davantage maritime que continentale. Son territoire maritime est le plus vaste de la planète, et est même plus grand que son territoire émergé.

  • Entourée par ses 66 318 km de côtes, l’Union doit 40 % de son PIB à ses régions maritimes.
  • Plus précisément, 5 % du PIB sont liés aux activités de la mer (ce chiffre ne tient pas compte du tourisme), ce qui représente 5 millions d’emplois.
  • Rien qu’en France, on compte 23 000 pêcheurs pour environ 8000 navires.

L’UE impose sa loi sur les mers

acheter du poissonDès sa fondation, l’Union a acquis la responsabilité juridique des stocks halieutiques.

< Hélicoptère des gardes-côtes

  • En effet, les bancs de poissons sont communs à plusieurs pays, et n’ont que faire des Zones Économiques Exclusives propres à chaque pays.

Concrètement, l’Union a mis en place une Politique de Pêche Commune (PCP) sur le modèle de la désormais fameuse PAC. Les objectifs de la PCP sont les suivants :

  • La protection des stocks aujourd’hui et demain
  • Garantir un revenu aux pêcheurs
  • Garantir l’approvisionnement des consommateurs
  • Garantir la protection de l’environnement : biodiversité, etc.

*

2ème partie de l’article : pourquoi la PCP est un échec, à cause de qui, quelles réformes envisager et ce que le consommateur peut faire.
Je réagis

A lire également au sujet du poisson