Le lait est-il bon pour la récupération sportive ?

Le lait est-il bon pour la récupération sportive ?

Que boire après l’effort ? De l’eau, des boissons énergétiques ? Pourquoi pas du lait ? On peut facilement hésiter. Voilà quelques éléments de réponse sur un aliment très apprécié … ou décrié en France.

Ce que le corps perd pendant l’effort

Juste après la pratique d’un sport, le corps a besoin de récupérer ce qu’il a perdu. Et il a perdu beaucoup de choses en termes de nutriments, surtout lors d’exercices physiques intenses en anaérobie (c’est-à-dire pour les sports qui demandent beaucoup d’énergie et d’aller jusqu’à l’essoufflement, comme le sprint, la course de vélo, le hand-ball, etc.). Mais même les exercices plus doux, en aérobie ( c’est-à-dire qui ne vont pas jusqu’à l’essoufflement) ont des conséquences sur les réserves du corps en nutriments.

Le premier besoin est de se réhydrater. L’eau est bien sûr le meilleur moyen pour se faire. Mais le corps a aussi besoin d’oligo-éléments comme le magnésium, le calcium et le potassium, et de sel, perdus lors de la transpiration et de l’activité musculaire. L’eau très minéralisée est toute indiquée  : c’est surtout l’eau pétillante qui le sera le plus. N’hésitez pas à choisir celle qui est à votre goût et qui est riche en magnésium, calcium, potassium et sodium (vérifiez sur les étiquettes). Faites juste attention à ce qu’elle ne soit pas trop gazéifiée pour mieux la digérer.

Et le lait  ?
Le lait (frais demi-écrémé) contient entre 89 et 90 % d’eau pour 100 g, 47 mg de Magnésium,  119 mg de Calcium, 150 mg de Potassium et 43 mg de Sodium pour 100g*. Il est donc une bonne alternative à l’eau pour se réhydrater en ayant aussi des oligo-éléments.

L’autre besoin du corps est de refaire ses réserves de glucides, utilisés pendant l’effort pour produire de l’énergie. Les aliments riches en glucides sont donc les bienvenus :

  • des glucides simples. Ils sont vite assimilés et donnent un coup de fouet : les fruits, produits sucrés comme le chocolat, des barres de céréales, mais aussi des fruits secs, juste après l’effort ;
  • des glucides  complexes. Ils sont assimilés plus lentement et reconstituent idéalement les réserves de glycogène : le pain (complet, c’est mieux), les céréales (complètes elles aussi, c’est mieux), les pâtes, le riz, les légumes secs, à prendre en repas quelques heures après l’effort.

La combinaison pain+chocolat, ou pain+confiture, ou fruit+céréales est une bonne idée juste après l’effort car elle mélange les 2 sortes de glucides.

  • Le lait (frais demi-écrémé) contient 4,5* g de glucides.