Huile de palme. quel avenir pour le bio ?

>>>Suite de l’article sur l’huile de palme. Les plantations de palmiers à huile suscitent des débats houleux depuis quelques années maintenant. Dans ces conditions, à quel avenir peut prétendre l’huile de palme bio ?

L’huile de palme bio : la filière sans avenir ?

On en entend de plus en plus parler. Plusieurs pays comme l’Amérique du Sud, le Cambodge ou encore le Ghana, se sont lancés dans la culture du palmier à huile en respectant les principes de l’agriculture biologique.

Les palmiers à huile sont cultivés sur des surfaces nettement plus modestes, en suivant les règles des forêts gérées. En effet, lorsqu’une parcelle de forêt est abattue pour la plantation de l’huile de palme, celle-ci est replantée ensuite.

L’huile de palme responsable, c’est possible

Quelques industriels ont décidé d’avoir recours à des filières plus durables. Cependant, les organismes certificateurs sont, eux aussi, régulièrement remis en cause par les ONG environnementales.

En effet, selon le WWF, le processus n’est pas encore parfait, bien au contraire : l’usage de certains herbicides est toléré, par exemple. La filière est donc toujours très fragile à l’heure actuelle.

Par ailleurs, les plantations certifiées sont encore très peu nombreuses et ne concernent que 4 voire 5 % de la production mondiale d’après Ecocert. De plus, les plantations biologiques représentent seulement 0,2 % de la production totale.

Enfin, le prix de l’huile de palme bio, supérieur d’au moins 60 %, constitue un frein majeur à son développement aujourd’hui…

Huile de palme bio-Le saviez-vous ?

L’huile de palme bio a, elle aussi, son propre Label. GreenPalm est un certificat attribué aux producteurs d’huile de palme certifiés par la RSPO (Roundtable on Sustainable Palm Oil).

Je réagis

Sur le thème de l’huile de palme :