Le Flop 10 de la conso durable 2011

 Le Flop 10 de la conso durable 2011

Suite du palmarès 2011 de la nouvelle consommation. Après le Top 10, voici les échecs de l’année

Le FLOP 10 de la consommation durable


1. LES AMPOULES FLUOCOMPACTES

Bien qu’elles sont devenues obligatoires quasi-partout, les ampoules fluocompactes ne sont pas aimées. Nombreux sont les clients mécontents : « Trop chères, pas rentables, lumière froide, lentes à l’allumage, contiennent du mercure, diffusent des ondes électromagnétiques… »

“Fluocompactes, efficaces mais pas si économiques

Tel était le titre de l’étude menée par le labo de 60 millions de consommateurs en octobre 2011 sur 14 ampoules fluocompactes. Étude qui pointait les reproches les plus fréquents faits à ce type d’ampoules. Leur durée de vie est loin de la durée annoncée. De nombreux témoignages montrent que ces ampoules rendent l’âme plutôt rapidement finalement. Il semblerait donc que les ampoules fluocompactes bas de gamme ont affecté la réputation de la catégorie et leurs ventes marquent le pas depuis 2010. Du coup, ce sont les ampoules halogènes mono-culot qui voient leurs ventes progresser de près de 50 % et semblent devenir les stars du rayon éclairage.

L’application de la réglementation sur les ampoules basse-consommation continue néanmoins. Depuis le 31 août 2011, toutes les ampoules domestiques de classe E, F ou G d’une puissance supérieure ou égale à 40 watts ont dû être retirées du marché.

*

Pour aller plus loin :

Planetoscope : Les ventes d’ampoules fluocompactes LFC en Europe