Le Flop 10 de la conso durable 2011

Rédigé par Jean-Marie, le 22 Nov 2011, à 17 h 53 min

7. LES BIOCARBURANTS

Le développement d’alternatives énergétiques est plus qu’urgent, face à la flambée des prix à la pompe et l’approche inéluctable du peak oil. Les biocarburants (ou agrocarburants) ont donc fait leur arrivée sur le marché, endossant le costume de sauveurs. Pourtant, ils représentent un coût environnemental et social des plus préoccupants.

Leader en Europe il y a 15 ans en lançant la production de diester et d’éthanol, la France est ne l’est plus(1).

En Europe, la production de bioéthanol fait figure de goutte d’eau dans l’océan : elle représentait en 2009 moins de 5 % de la production mondiale. Quant à la consommation totale de biocarburants en Europe, elle atteignait péniblement 1 % de la consommation en essence et diesel, contre 2 % au niveau mondial (2).

Selon l’Ademe, les biocarburants de 2ème générationproduits à partir de déchets végétaux et à base de cellulose, promettent un rendement bien meilleur que ceux de première génération. Mais ils ne sont attendus que pour l’horizon 2020.

Les 4 freins au développement des biocarburants

  1. La disponibilité des matières premières : le développement des biocarburants entraîne une concurrence avec la filière alimentaire pour l’usage des terres.
  2. Un coût de production supérieur à celui des carburants fossiles. Selon Stéphane His, économiste de l l’Institut Français du Pétrole (IFP), « en Europe les carburants verts sont compétitifs pour un baril de pétrole à 80 dollars ».
  3. La formation importante de co-produits, dont les débouchés pourraient être saturés.
  4. Le faible rendement énergétique : si on prend en compte d’autres critères comme l’émission de gaz à effet de serre par kilomètre parcouru, on voit que les gains apportés par les biocarburants sont assez médiocres et et leur bilan écologique très mitigé. Par exemple, rouler en biodiesel émet plus d’oxyde d’azote que rouler à l’essence.

*

(1)  3 pays d’Europe se partagent les trois quarts de la production mondiale de Diester.  Depuis 2001, l’Allemagne est devenue le premier producteur européen de biodiesel. Pour  l’éthanol, la France est au 2ème rang, derrière l’Espagne, qui développe fortement cette filière depuis 2008.

(2)  L’Union européenne a produit 13 238 000 tonnes de biocarburants en 2008,soit environ 15 fois moins de bioéthanol que le Brésil et les États-Unis.  Bioéthanol  : les principaux producteurs sont l’Espagne, la France et la Suède avec 194 000, 102 000 et 54 000 tonnes en 2004. Biodiesel sont l’Allemagne, la France et l’Italie avec respectivement 1,034 million de tonnes, 348 000 tonnes et 328 000 tonnes en 2004.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

3 commentaires Donnez votre avis
  1. Moi j’utilise et j’en suis content. Mes connaissances l’utilisent aussi et à Strasbourg je pense que ça marche.

  2. Quelle solution adopter pour l’éclairage?
    les ampoules à del sont pour le moins décevantes.
    Doit on revenir à la bougie?

    • Jean-Marie

      oui, les ampoules à led sont les ampoules qui montent (ainsi que les nouveaux halogènes basse conso)… on reviendra dessus très bientôt dans consoGlobe

Moi aussi je donne mon avis