La cuisson à la vapeur douce serait-elle plus saine ?

Les cuissons traditionnelles (four, micro-ondes, vapeur dure, poêle) détruisent une partie des enzymes et des vitamines que contiennent nos aliments. Au delà de 100°C certains oligo-éléments et minéraux deviennent inassimilables par notre organisme et la vitamine C est endommagée dès 40°C. Alors que faire pour manger sainement sans avoir à manger cru à chaque repas ?

La cuisson à la vapeur douce serait-elle plus saine ?

La vapeur douce mérite qu’on s’y intéresse de plus près… J’ai choisi de tester l’un des cuits vapeur : le vitaliseur de Marion.

La cuisson vapeur douce, une solution pour conserver les nutriments

VITALISEUR vapeur couvercle haut-2014-HD

Des aliments préservés de leurs éléments nutritifs

La cuisson à la vapeur douce s’autorégule et ne dépasse jamais 95°C. Les éléments nutritifs sont donc préservés et débarrassés de leurs toxines naturelles et artificielles (graisses, bactéries, pesticides…). Le couvercle en dôme du vitaliseur permet à l’eau de condensation de glisser sur les parois sans retomber sur les aliments et ainsi les laver de leurs éléments nutritifs.

Focus aliments

Nutriment brocolis cru e

Autre avantage des appareils de cuisson à la vapeur douce est qu’ils ne diffusent pas d’odeur. Il est aussi possible de mettre sur le tamis, poissons, légumes et fruits sans que les saveurs ne se mélangent.

Une cuisine saine et gourmande

Inutile d’ajouter de sel dans vos assiettes car les aliments cuits à la vapeur douce ont gardé intacts une grande partie de leurs sels minéraux. Débarrassée des graisses brûlées, cette cuisine est très savoureuse car le goût des aliments n’est pas altéré et leur vitalité préservée.

Page suivante :

Une idée de recette à la vapeur : le clafoutis aux abricots