L’arsenic dans le riz, un nouveau danger ?

L'arsenic dans le riz, un nouveau danger ?

États-Unis – Arsenic et riz : un mélange qui ne fait pas bon ménage, et pourtant. Ce sont bien des traces d’arsenic inorganique qui ont été signalées début octobre dans le riz américain, à un taux inquiétant. Une annonce qui fait grincer quand on sait que les taux d’arsenic dans le riz sont encore bien trop élevés dans bon nombre de pays.

Un taux élevé d’arsenic cancérigène

riz arsenicUne étude de Consumer Reports a mis en lumière de manière peu flatteuse un produit qu’on aurait pu croire innocent. Le mensuel américain 1 a testé 32 sortes de riz et des dizaines de produits à base de riz, soit presque 200 échantillons au total. Le constat est sans appel : le magazine explique que tous les échantillons contenaient de l’arsenic. On serait d’ailleurs loin de l’anecdote : bon nombre des riz testés auraient des niveaux élevés d’arsenic inorganique. Cette forme est absorbée directement par le corps, ce qui en fait la plus toxique. L’arsenic inorganique est de fait un cancérigène humain, particulièrement lié aux cancers de la peau, des poumons et de la vessie. Selon les taux relevés par Consumer Reports, une seule portion de riz contiendrait entre 3,5 à 6,7 microgrammes d’arsenic inorganique.

Une réaction légale immédiate

Les législateurs ont réagi rapidement, comme l’explique un article du webzine spécialisé Food Safety News, en proposant un projet de loi qui limiterait les concentrations d’arsenic dans le riz et les aliments constitués de riz. La loi, baptisée très explicitement Reducing Food-Based Inorganic and Organic Compounds Exposure Act (“loi sur la réduction de l’exposition à l’arsenic inorganique dans les produits alimentaires et composés organiques”), obligerait la FDA 2 à fixer des limites acceptables du taux d’arsenic dans le riz.

Il n’y aurait pas matière à s’inquiéter

riz arsenicUn taux aussi élevé d’arsenic inorganique dans le riz est particulièrement scandaleux selon DeLauro du Food Safety News qui explique que “ce n’est pas la première fois que nous sommes alertés des dangers de l’arsenic, et pour faire court nous devons nous assurer que notre approvisionnement en nourriture est sain “. La FDA, de son côté, examine la question de près, tentant de rassurer les consommateurs.Se fondant sur les données et écrits scientifiques actuels“, l’agence a ainsi déclaré qu’il n’y avait “pas matière à s’inquiéter pour les consommateurs de riz“. L’organisme prévoit de tester 1200 nouveaux échantillons pour des résultats avant la fin de l’année 2012. L’agence argue pour le moment de premiers résultats non concluants.

1 Consumer Report est un mensuel américain consacré à la consommation, l’équivalent du Que Choisir ? français.
2 La FDA est la Food and Drug Administration. Cet organisme gouvernemental contrôle les industries pharmaceutiques et alimentaires aux Etats-Unis.

> Suite : Arsenic dans la nourriture : un problème mondial