Pouvoir voyager hors saison, un luxe dont il faut profiter

Voyager hors saison, c’est plutôt malin : le prix des billets est plus bas même si les fréquences sont moins importantes, les hôtels ont tendance à offrir les meilleures chambres voire à surclasser les clients sympas, le calme est revenu dans les lieux touristiques et on rencontre souvent plus facilement les gens du cru, ravis d’échanges au calme.

Rédigé par Séverine Bascot, le 6 Sep 2016, à 7 h 45 min

Voyager hors saison : les destinations

Dès septembre en France, et dans la plupart des pays européens, l’activité touristique se met brutalement en hibernation, même si la météo reste clémente : les musées ou parcs d’attractions révisent leurs horaires à la baisse, les excursions en mer ou à la montagne prennent fin jusqu’à l’année prochaine, les restaurateurs partent en vacances, quand tout n’est pas fermé de novembre à avril… De plus avec la  météo capricieuse, si l’on prévoit autre chose qu’un city-trip, il est plus tentant de partir vers d’autres horizons.

Partir à l’étranger

À l’automne et au printemps, pour un break dépaysant, l’Europe méditerranéenne bénéficie d’un bel ensoleillement. Le sud de l’Italie ou de l’Espagne, la Grèce, Malte ou encore la Croatie ou la Turquie sont parfaits pour fuir la grisaille : les températures restent douces et la lumière au rendez-vous.

voyager hors saison destinations Espagne Andalousie Nerja

En Afrique du Nord, les températures deviennent supportables à l’automne en septembre et au printemps jusqu’en avril : cap sur la Tunisie, l’Algérie, le Maroc, les Canaries, les Açores ou Madère qui jouissent d’un climat relativement tempéré. C’est le moment aussi de partir faire une croisière sur le Nil.

En Amérique du Nord et centrale, la saison des pluies se termine en septembre dans le Sud des États-Unis, et l’été indien va commencer à colorer les paysages du Nord et du Canada. En Amérique centrale, le Mexique, le Costa Rica, le Guatemala, le Honduras, le Belize, connaissent un long épisode pluvieux de mars à novembre, avec des tempêtes tropicales plus ou moins fortes de juillet à octobre. Pour les Caraïbes (Antilles, Cuba, République Dominicaine, Bahamas, Bermudes, etc.), mieux vaut privilégier les mois de décembre à mai.

voyager hors sasion, Amérique Centrale, Guatemala

En Asie, les moussons et leurs désagréments s’étalent sur de nombreux mois. D’octobre à mars, on peut prévoir un trek au Népal, de décembre à mars, on visite la Thaïlande, le Laos et le Vietnam. En hiver, on visite l’Inde, la Chine du sud, le Japon et, en été, l’Indonésie.

Dans l’hémisphère sud, les saisons sont inversées : on réveillonne sur la plage et on fait du ski en en juillet-août. Aussi, pour un trek à La Réunion, privilégier le printemps ; de même pour voir Madagascar hors saison des pluies, ce sera d’avril à septembre. Visitez le Brésil de juin à septembre pour des températures plus douces. La période idéale pour découvrir l’Argentine, et pourquoi pas descendre jusqu’en Patagonie observer les baleines, s’étale d’octobre à avril.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Voyageuse insatiable, j'ai parcouru le monde autant pour des raisons personnelles que professionnelles : rien de mieux pour prendre la mesure de l'état de la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis