Comment soulager l’urticaire  ?

La crise d’urticaire peut se révéler être un vrai casse-tête lorsqu’on arrive pas à la soulager efficacement. Petit tour des solutions naturelles qui fonctionnent vraiment.

Rédigé par Elodie Mercier, le 16 Jul 2020, à 8 h 00 min

Affection cutanée relativement fréquente (au moins 20 % de la population serait touchée) et le plus souvent bénigne,

C’est quoi exactement l’urticaire ?

C’est une éruption cutanée en forme de plaques rouges légèrement gonflées et qui le plus souvent démangent. Ces plaques sont superficielles et localisées, elles peuvent toucher n’importe quelle partie du corps.

urticaire stress

La crise d’urticaire se reconnaît facilement : des plaques rouges et qui démangent © suriya yapin

Les plaques sont dues à une réaction du système immunitaire, notamment de globules blancs appelés mastocytes. Ceux-ci contiennent une substance inflammatoire : l’histamine et lorsqu’ils sont activés par un facteur déclenchant comme un allergène, la chaleur, le froid ou l’effort, l’histamine est libérée et provoque une vasodilatation et une hyper perméabilité des vaisseaux sanguins à leur contact. La peau située aux alentours se gonfle de liquide et devient rouge : les plaques d’urticaires apparaissent.

Il existe deux types d’urticaires :

  • L’urticaire aiguë : la crise est unique et dure de quelques heures à quelques jours.
  • L’urticaire chronique : Ce sont des plaques qui reviennent régulièrement par poussées successives. C’est une maladie inflammatoire chronique de la peau. Elle disparaît en quelques mois ou années.

Quelles sont les principales causes de l’urticaire ?

Les plaques d’urticaires peuvent apparaître suite à deux mécanismes bien différents.

Une réaction allergique

C’est une cause assez rare, mais qui peut s’avérer grave. L’organisme en contact avec la substance allergisante produit des anticorps spécifiques, les immunoglobuline ou IgE, ce qui déclenche une activation massive des mastocytes dans les 2 heures suivant l’exposition à l’allergène. Les plaques sont alors assez importantes et gonflées et d’autres signes peuvent apparaître comme une toux, des troubles digestifs à type de vomissements, de diarrhées.

Urticaire – Quand s’inquiéter ?

Si les symptômes se majorent, que les troubles respiratoires sont plus importants, que les plaques deviennent plus profondes ou gonflées et sont situées sur le visage ou le cou, il faut craindre l’oedème de Quincke, n’hésitez pas à consulter un médecin le plus rapidement possible.

Une cause non allergique

Le mécanisme d’action sera alors celui décrit en début d’article et l’urticaire pourra être aiguë ou chronique. Les principaux facteurs en cause sont d’ordre alimentaire (colorants, conservateurs, additifs, produits fumés ou fermentés), médicamenteux (antibiotiques et anti-inflammatoires non stéroïdiens), de contact (produits irritants ou chimiques, plantes) ou encore viraux (notamment chez les enfants).

urticaire causes

Résistez à l’envie de vous gratter pour ne pas propager l’inflammation © namtipStudio

Comment soulager l’urticaire de façon naturelle ?

Tout d’abord il s’agira de mettre en place une hygiène de vie adaptée notamment en faisant en sorte de se tenir éloigné de tout facteur déclenchant connu. Si on est sujet régulièrement à des crises, bien noter les différentes causes que l’on aura pu identifier.
Pour minimiser la réaction inflammatoire et l’intensité de la crise, notamment lors de formes chroniques, il s’agira aussi de limiter les facteurs pros-inflammatoires dans notre quotidien comme une alimentation riche en sucres rapides ou en produits transformés, en graisses saturées ou encore un stress trop important ou un mauvais sommeil.

Côté aromathérapie, les huiles essentielles à privilégier seront :

La camomille Allemande ou camomille matricaire

Riche en chamazulène, fortement anti allergique et anti-inflammatoire, qui soulagera rapidement les démangeaisons. Attention cette huile n’est pas conseillée aux femmes enceintes et allaitantes et aux enfants de moins de 7 ans, ni aux personnes ayant des antécédents de cancers hormonodépendants ou sous traitement médicamenteux lourd.
Pour les enfants de 3 mois à 7 ans et les femmes enceintes de plus de trois mois, il est possible de remplacer la camomille allemande par de la camomille romaine (ou camomille noble)
urticaire, coup de coeururticaire
Huile essentielle de Camomille Matricaire bio

L’huile essentielle biologique de Camomille Matricaire est recommandée dans la littérature publiée pour les problèmes de peau comme la rosacée, la couperose, mais aussi l’urticaire, l’acné ou l’eczéma.

A découvrir sur Slow cosmétique

 

La lavande vraie (ou lavande fine)

Cicatrisante, adoucissante, assainissante, anti-inflammatoire et relaxante, elle va permettre à la peau de se régénérer. Cette huile est déconseillée aux femmes enceintes de moins de trois mois ainsi qu’aux nourrissons de moins de trois mois. Pour en potentialiser l’efficacité, il faudra en diluer 1 goutte de chaque dans une cuillère à café de macérat huileux de calendula, bien connu pour ses propriétés antiprurigineuses et réparatrices.
coup de coeur
Huile essentielle de lavande vraie – Bio

Un indispensable Slow, l’huile essentielle de lavande vraie est réputée comme étant calmante et sédative, parfaite pour les petits bobos du quotidien et pour les problèmes de peau comme l’urticaire.

À découvrir sur Slow-Cosmetique.com

 

 

Côté hydrolats, il sera possible de tamponner les zones touchées avec de l’eau florale de bleuet ou encore de camomille noble aux vertus adoucissantes, anti-inflammatoires et calmantes.

Astuce santé de la peau
Les eaux florales ou hydrolats pour soigner la peau

En ce qui concerne les plantes médicinales, le plantain peut être une bonne alternative, car il possède des vertus antihistaminiques majeures.

En conclusion, pour soulager une crise d’urticaire aiguë rapidement, l’usage des huiles essentielles sera un remède des plus efficaces. En cas d’urticaire chronique, la mise en place d’une hygiène de vie adaptée ainsi qu’un suivi en phyto-aromathérapie personnalisé pourront être très bénéfique sur le long terme. Pour cela, il faudra être accompagné par un professionnel qualifié afin de trouver l’étiologie et d’obtenir des résultats durables en toute sécurité.

Illustration bannière : Manger des fraises peut causer une crise d’urticaire © Yuri Shevtsov
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Élodie est conseillère en aromathérapie et phytothérapie ainsi qu’animatrice en gestion du stress et en cohérence cardiaque. Elle accompagne au...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis