Un projet AMAIZING pour la filière maïs française

Rédigé par Aurore, le 23 Nov 2011, à 16 h 55 min

Le projet d’Investissement d’Avenir AMAIZING a été lancé en France, coordonné par l’INRA – Institut scientifique de recherche agronomique. Le but de ce projet d’avenir est simple. Il s’agit de soutenir la filière maïs en France et innover dans le domaine. De quoi conforter notre statut de grande puissance agricole.

Le maïs au coeur de la production française

En France, on cultive du blé en grande majorité et également du maïs, duquel on prélève les graines, mais aussi du fourrage pour les élevages et les fermes.

Problème, avec le réchauffement climatique et sans cocktail chimique, les plantations sont plus sensibles aux changements de climat et de conditions météorologiques. En plus, le maïs est très gourmand en eau.

De nouvelles sortes de maïs sont alors mises au point pour résister aux maladies et intempéries par exemple, ou pour améliorer la qualité de la plante.

Investissement d’Avenir AMAIZING

Investissements d'avenirL’INRA a donc décidé de coordonner le projet d’Investissement d’Avenir Amaizing. Il a pour but de “relever les défis d’une production de maïs durable et de qualité“.

Concrètement, de nouvelles variétés de maïs pourraient voir le jour, mises au point pour être plus résistantes et pour soutenir la compétitivité française de la filière maïs.

Plusieurs facteurs devraient être étudiés comme le rendement de chaque épi de maïs, la qualité et la tolérance aux stress abiotiques

Les stress abiotiques rassemblent l’ensemble des facteurs extérieurs pouvant avoir des effets nocifs sur la plante, comme les sécheresses, inondations, le changement brutal de températures etc..

Au terme de la recherche, le projet d’Investissement d’Avenir Amaizing devrait donner lieu au développement d’outils et méthodes efficaces permettant une meilleure sélection, exploitation des cultures de maïs, dans le but d’une meilleure production également.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. Dans le cadre de la reduction de la pauvrette et la malnitrution,je demande aux billeurs defond d’appuye les organisation et societe producteurs et transfoormateurs de maïs

  2. vous avez fait une faute “amaizing” ne s’écrit pas comme ça ! consulter le dictionnaire !

    • mais non ça veut pa dire merveilleux banane ^^

  3. Plutôt que de dépenser autant d’argent pour de nouvelles variétés de maïs (bientôt OGM ?), ou utiliser nos impôts pour subventionner d’affreuses et de ruineuses réserves d’eau artificielles, ne serait-il pas plus malin de tout simplement renoncer à la culture du maïs en France ? Notre climat n’est PAS adapté à la culture du maïs qui réclame énormément d’eau en été au moment où nous en avons le moins, et d’autres plantes pourraient le remplacer sans problème. Mais encore faudrait-il que la FNSEA soit d’accord ?

Moi aussi je donne mon avis