Trop de sel dans les assiettes de nos enfants

On l’a redit récemment, on met trop de sel dans notre alimentation. Une étude américaine portant sur l’alimentation des enfants le confirme : il faut saler moins !

Rédigé par Jean-Marie, le 6 May 2017, à 10 h 15 min

Beaucoup de personnes se soucient de consommer trop de sodium (surtout sous la forme de sel de table) dans leur régime quotidien. Ils craignent un risque pour eux, et pensent souvent que ce risque ne concernent que les adultes, voire les personnes âgées.

Le risque du sel : pour les enfants aussi !

Mais il faut déjà se souvenir que les petits et les enfants sont concernés par l’excès de sel, car c’est au jeune âge que se forment les goûts et les habitudes en matière d’alimentation.

Les industriels et la restauration le savent bien, mais malheureusement leur servent encore trop d’aliments hyper-salés : plats préparés, fromages, soupes, hamburgers et hot-dogs.

sel enfantsLes enfants mangent trop d’aliments avec des taux de sel déraisonnables, ou avec des additifs alimentaires contenant du sodium. La nourriture moderne que nous offrons aux enfants risque ainsi de les transformer en adultes souffrants d’hypertension.

Dans une étude américaine(1), des chercheurs ont montré que les enfants consomment en moyenne 3,400 milligrammes (mg) de sodium par jour, soit environ deux fois la dose recommandée qui est de 1,200 mg pour les enfants de  4 à 8 ans et de 1,500 mg pour ceux de 9 à 13 ans.

Aux États-Unis, la restauration hors foyer a augmenté chez les enfants de presque 300 % entre 1977 et 1996, et leur consommation de « snacks » (pizzas, sandwiches etc.) s’est accrue dans la même proportion.

Au Royaume-Uni, on estime que la plupart des enfants consomment deux fois plus de sel que nécessaire.

En France, les apports en sel provenant des aliments (hormis sel ajouté en cuisine et à table) ont baissé entre 98 et 2006 mais restent excessifs, surtout chez les garçons

  • 3-10 ans : de 5,7 à 5,2 g/j pour les garçons et de 5,4 à 4,5 g/j pour les filles
  • 11-14 ans : de 7,7 à 6,4 g/j pour les garçons et de 6,1 à 5,5 g/j pour les filles

Mettre moins de sel dans l’assiette de nos enfants n’aurait que des avantages et notamment d’habituer leurs futures papilles d’adultes à aimer tout autant des plats moins salés voire sans sel. Et il y a un second avantage à limiter le sel dans le régime des enfants : trop de sel peut doper la pression sanguine même des petits. Cela les place d’emblée sur le chemin de l’hypertension et de risque accru de maladies cardiovasculaires.

sel enfants

Les snacks salés à éviter © Pao Laroid

Comment diminuer la quantité de sel pour mes enfants ?

  • Le plus simple est de ne pas ajouter de sel à table (en ne mettant pas la salière sur la table) mais il faut savoir que seulement 11 % de notre consommation de sel provient de la salière !
  • Le plus efficace est donc de limiter au maximum de manger des plats tout préparés, notamment ceux qui s’achètent et également ceux qui sont proposés en restauration rapide.
  • Le plus  malin est de vérifier la liste des ingrédients pour identifier les formes de sodium inscrites : glutamate monosodique (ou GMS), bicarbonate de soude, phosphate disodique et toute substance dont le nom contient le mot « sodium« .

Les 5 familles d’aliments très salés

  • Les charcuteries
  • Les fromages
  • Le pain et les produits de panification
  • Les conserves, sauces et condiments
  • Les crustacés
Illustration bannière : Enfant salant la nourriture – © Nomad_Soul
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis