Cosmétiques : plus de tests sur les animaux en Nouvelle-Zélande

Rédigé par Alan, le 18 May 2015, à 18 h 01 min

La Nouvelle-Zélande vient de faire passer une loi statuant sur le statut des animaux. Le pays en a profité pour s’aligner sur l’Europe en matière de tests pour les produits cosmétiques.

Tests sur les animaux, aussi doués de sensibilité en Nouvelle-Zélande

Aussi aberrant que cela puisse paraître, les animaux ne sont pas reconnus comme êtres vivants à part entière partout dans le monde. Dans certains pays, on se concentre sur un animal en particulier : la vache a un statut sacré en Inde, où le dauphin a un statut équivalent à celui des êtres humains (ils sont « personnes non humaines »).

En Europe, il a fallu des dizaines années de luttes pour obtenir la fin des tests sur les animaux à visée cosmétique et en France autant d’années pour que les animaux soient reconnus comme des « êtres doués de sensibilité » Le gouvernement néo-zélandais a légiféré mi-mai 2015, avec le Animal Welfare Amendment Bill, soit le projet de loi pour un amendement sur le bien-être animal, adopté à la majorité.

Un premier pas vers la protection animale

Dans le texte, le gouvernement néo-zélandais a reconnu de manière officielle les animaux comme « doués de sensations », ce qui est une avancée importante en matière de protection animale : c’en est même la base.

© Shutterstock - two funny white rabbits in grass - http://www.shutterstock.com/fr/pic-277383638/stock-photo-two-funny-white-rabbits-in-grass.html?src=RnEFyOUDFetVQIlcBr0B4w-1-1

© Shutterstock – two funny white rabbits in grass

Il s’agit de mettre noir sur blanc le fait que les animaux peuvent ressentir des émotions positives mais également de la douleur ou du stress, causés par des expériences par exemple. Une donnée pas si évidente quand on considère le nombre de tests effectués par jour, y compris pour tester des rouges à lèvres.

Et puisqu’on parle d’avancée en matière de protection animale, l’amendement comporte une partie sur les cosmétiques. Il sera désormais interdit de tester les cosmétiques sur les animaux en Nouvelle-Zélande, mais également les ingrédients.

En ce qui concerne les autres tests sur les animaux, le gouvernement exige des preuves qu’il n’y ait pas d’autres alternatives dans le cadre des projets. Si les associations considèrent que cela ne suffit pas, c’est un premier pas en faveur de plus de protection, en espérant que cela incite d’autres pays à changer leurs habitudes.

Photo bannière : © Shutterstock – Waiting Yorkshire looks into the lens in the garden

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. C’est la Nouvelle-Zélande, pas l’Australie.

  2. Voilà une bonne nouvelle. Poursuivons le combat.

Moi aussi je donne mon avis