Tests sur les animaux (2) : l’arbre qui cache la forêt

Rédigé par Alan, le 19 Jun 2013, à 17 h 28 min

Le 11 mars 2013, la Commission Européenne confirmait l’interdiction des tests sur les animaux. Une bonne nouvelle accueillie comme il se doit par les associations militantes. Néanmoins, des interrogations subsistent : cette interdiction est-elle totale ? Remet-elle en question le programme REACH ?

Tests sur les animaux :

  1. L’Europe bannit les tests sur les animaux (partie 1)
  2. Tests sur les animaux (2) : l’arbre qui cache la forêt
  3. Tests sur les animaux (3) : le label One Voice Bleu
  4. Tests sur les animaux (4) : le label Leaping Bunny
  5. Tests sur les animaux (5) : Stop Vivisection

Cosmétiques : les tests interdits sur les animaux

En mars 2013, Tony Borg de la Commission Européenne, spécialisé dans la santé et la consommation, confirmait l’interdiction des tests sur les animaux. Une interdiction totale, néanmoins limitée aux cosmétiques. Cette nouvelle constituait l’aboutissement d’un combat effectué par de nombreuses associations européennes telles que la European coalition of leading animal protection organisations across Europe (ECEAE), la British Union for the Abolition of Vivisection (BUAV), ainsi que People for the Ethical treatment of Animals (PETA) et Cruelty Free International.

rat-ban

Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour les animaux ?

Comme précisé dans notre article précédent, cette annonce est une bonne nouvelle puisqu’elle concerne non seulement les produits cosmétiques, mais également les ingrédients utilisés dans l’élaboration des cosmétiques. Les importations de cosmétiques testés sont rigoureusement interdites et les derniers tests encore autorisés interdits.

Tests sur les animaux : des interrogations demeurent

cosmetique-visage2Il reste cependant des zones d’ombre. Certes cette interdiction progressive a permis le développement de méthodes alternatives, ne nécessitant pas de tests sur les animaux. Des comités scientifiques mettent néanmoins en lumière un véritable manque. Le Scientific Committee on Consumer Safety (SCCS) s’est ainsi exprimé en 2012 sur le niveau de sécurité des consommateurs. Des secteurs émergents comme les nanoparticules utilisées en cosmétique posent un véritable problème. Quelle sorte de tests peuvent alors être mis en place ? Cette question divise et c’est la raison pour laquelle les tests « classiques » sont toujours pratiqués.

Nous avons contacté Fleur Dawes, de Cruelty Free International. Sans surprise, elle a confirmé nos doutes : « Il reste un certain nombre de questions sans réponse vis à vos de ce texte européen sur les cosmétiques. Le terme « ingrédient cosmétique » est notamment toujours à redéfinir. » Peut-on considérer par exemple que les produits créés par nanotechnologies sont des ingrédients servant aux cosmétiques, ou sont-il à considérer comme d’autres types de substances ?

> Suite : Expérimentations animales : le cadre de REACH

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

19 commentaires Donnez votre avis
  1. la fin de l’abolition est possible? il fat signez le projet de loi européen STOP VIVISECTION!!!

    à cxe jour QUE 320 000 signatures il en faut 1 million au 31 octobre alors AGISSEZ tous, demandez à tous vos contacts, amis, famille, collègues, sites, groupes, pages de diffusez ce projet de loi

    Ceux qui ne signent pas car il faut donner son numéro d ecarte d’identité sont ridicules!!!! car ces mêmes personnes donnent leur carte bancaire sur internet ca c’est dangereux, le projetd e loi est sur le site du Parlement européen donc 100% sécurisé!!!

    signezzzzzzzzzzzzz

  2. Merci Delphine pour cet article qui suscite (je n’en doutais pas !) beaucoup d’intérêt.
    Comme d’autres l’ont dit (dont STOPVIVISECTION) il est URGENT de se mobiliser pour cette « Initiative Européenne » soit largement relayée et signée pour avoir une chance d’être étudiée et d’aboutir !
    Je suis consternée et furieuse de constater que des « protecteurs »(de pacotille !) des animaux rechignent à la signer, sous prétexte qu’il faut fournir une preuve d’identité ! Parano ou lâcheté ?
    Avec des tels « amis », les animaux n’ont pas besoin d’ennemis…

  3. Très bon article Delphine. En revanche je pense qu’il y a mieux que cette pétition contre REACH, il y a une initiative citoyenne européenne (déposée par des parlementaires européens, directement sur le site de la Commission européenne) qui a été mis en place depuis novembre 2012 et finira le 31 octobre 2013.

    stopvivisection.eu/fr

    STOP VIVISECTION donne la possibilité aux citoyens d’exprimer leur NON à l’expérimentation animale et d’exiger de l’Union européenne un parcours scientifique avancé, protégeant les droits des êtres humains et des animaux.

    Grâce à l’Initiative citoyenne, avec 1 million de signatures, les citoyens européens peuvent prendre part à l’élaboration des politiques de l’Union européenne.

    Il est demandé instamment à la Commission européenne d’abroger la directive 2010/63/UE relative à la protection des animaux utilisés à des fins scientifiques et de présenter à la place une nouvelle proposition de directive visant à mettre fin à l’expérimentation animale et de rendre obligatoire, pour la recherche biomédicale et toxicologique, l’utilisation de données pertinentes pour l’espèce humaine.

    • Je viens de voir votre commentaire pour le 3ème volet de votre article. J’ai hâte de le lire. Très bonne journée.

    • Alan

      Bonjour,
      merci ! en fait j’ai partagé la pétition concernant REACH dans un premier temps car elle s’applique à ce cas spécifique. Je reviendrai sur l’initiative Stop Vivisection prochainement de manière à relayer l’info pour le plus grand nombre.
      Bonne journée !

  4. Merci pour avoir abordé un sujet que peu de médias osent généralement aborder. Toutefois, vous n’indiquez pas qu’il y a en ce moment une TRES IMPORTANTE PETITION, la pétition Citoyenne européenne visant à faire interdire l’usage des animaux dans le cadre du programme REACH au profit des méthodes de substitution désormais très au point et infiniment plus performantes comme le Valitox, les modèles 3D, les poumons artificiels…. Cette pétition européenne doit réunir 1 million de signatures avant la fin octobre 2013. stopvivsection.eu

    • Alan

      Bonjour,
      c’est prévu pour une 3e partie, nous avons un article sur le sujet en cours de rédaction.
      Merci pour votre implication.
      Delphine

  5. il est temps que l’humanité toute entière reconnaisse que les animaux souffrent et subissent.. et à l’heure du « progrès » des solutions alternatives existent, mais le commerce animal vient juste après la drogue, et les usines qui élèvent les animaux pour les tests.. dégueulasse tout simplement même s’il y a du progrès il y a encore tant à faire ! perso je n’utilise que des produits (hygiène, cosmétique, produits ménagers) non testés, vous avez la liste sur le site one voice car là aussi la mention « non testé sur animaux » ne garantit pas à 100 % qu’ils ne le soient pas, cela demande de la recherche de la perspicacité et une façon de consomme responsable, c’est à dire, en faisant marcher la boite à réflexion au lieu de regarder que l’étiquette du prix ou se laisser influencer par la pub..

  6. Bonjour,

    Je m’inquiète de la réelle mise en place de cette très belle mesure, sachant que beaucoup de produits le sont à l’étranger, dans des pays ou il n’existe aucune legislation ni pour les animaux, ni même pour les humains!Je crains que cette loi donne encore plus d’excuses aux sociétés concernant pour délocaliser leur production et nous assommer de slogans mensongers, histoire que nous, grand consommateurs ne cessions pas d’acheter encore et toujours plus de leurs produits.

    Je vous recommande de faire un tour sur le site suivant de crueltyfreeinternational. Leaping Rabbit est le logo que vous devez voir figurer sur les bouteilles/flacons/tubes de produits que vous achetez si vous voulez être sûr qu’il n’ont pas fait l’objet de près ou de loin d’expérimentations sur les animaux.
    Mystinguett

  7. Je suis d’accord avec Jasmindhiver, cela rappelle la « culture » nazie : les médecins maudits étaient vivisecteurs et les nazis ont fait subir toutes ces atrocités à des êtres humains, persuadés qu’ils étaient de race inférieure, exactement ce que pense l’être « humain » de l’animal. Par ailleurs, effectivement ces tests ne sont pas du tout fiables, nous avons avons la preuve chaque jour.

  8. Des chiens jetés dans l’eau bouillante pour comprendre «l’état de choc».

    •Des singes, des chiens et des lapins ligotés que l’on fait fumer de force; des chevaux auxquels on injecte des doses de nicotine.

    •Des chats immobilisés par des appareils de contention, avec des fils d’argent conducteurs de chocs électriques insérés dans la pulpe des dents, afin de calculer la vitesse à laquelle voyage la douleur, des dents jusqu’au cerveau ( Université de Toronto ). À cause de leur grande sensibilité et de leur extrême résistance, les chats sont des cobayes très recherchés.

    •Des primates séparés de leur mère et gardés dans un isolement complet durant des périodes allant jusqu’à huit ans, certains dans l’obscurité totale, pour observer les conséquences du manque de présence maternelle et en conclure que les animaux séparés de leur mère souffrent d’une grande détresse émotionnelle et de traumatisme psychologique ( ! )

    •Des brebis enceintes dont l’utérus est ouvert, permettant l’observation de l’agneau; les chercheurs couvrent la tête de la mère d’un sac de plastique transparent et surveillent les effets de l’asphyxie chez l’agneau ( Université de Colombie Britanique ).

    •Des animaux gravement brûlés, par l’explosion à des rayons de four micro-ondes durant plusieurs minutes.

    SCIENCE OÙ EST TA VICTOIRE ?
    Pour extrapoler les effets de stress chez l’humain, Hans Selye, de l’Université de Montréal a soumis des animaux – lapins, chiens, chats, souris, rats – à des situations «stressantes» : brûlures, intoxications, noyades, expositions à la chaleur et au froid excessifs, oblations des glandes, écrasements de la queue et des testicules. etc.

    Depuis 1901, 58 prix Nobel attribués à la recherche dans les domaines de la physiologie ou de la médecine. Recherches effectuées en partie sur des animaux. L’élite scientifique affirme qu’il n’y a pas de grandes découvertes ou «miracles» de la médecine sans le recours aux animaux pour les tests..

    Pourtant l’histoire de notre médecine moderne se résume, à peu de chose près, à une augmentation constante des cancers, des maladies cardio-vasculaires et des maladies chroniques.

    LES CAUSES DE CETTE PROGRESSION DE LA MALADIE ?

    •Des systèmes immunitaires devenus inefficaces par les vaccins, les antibiotiques et les médicaments chimiques.

    •De prodigieuses transplantations d’organes, donnant aux greffés 100 % plus de «probabilités» de mourir d’infections et de cancers à cause, entre autres, des effets secondaires des anti-rejets ( cyclo-sporine, cortisone, etc.).

    •Des prescriptions de médicaments, comme la Thalidomide, entraînant des malformations congénitales, malgré des années d’expérimentation sur divers espèces animales. Ou encore Oraflex, remède-miracle contre l’arthrite. retiré du marché, suite à la mort de 72 personnes, causée principalement par la détérioration du foie et des reins.

    La majorité des médicaments déclarés «sans danger» sur les animaux se révèlent finalement toxiques, cancérigènes et mutagènes pour les humains.

  9. Proches ou éloignés ?

    L’humain affirme depuis longtemps la supériorité de son espèce pour se distinguer des autres animaux et s’octroyer le droit de les asservir pour le bien de l’humanité.

    Les scientifiques pratiquant l’expérimentation animale vont utiliser ce principe pour justifier la moralité de leurs actes. Paradoxalement, ces animaux, très éloignés de nous lorsqu’on parle d’éthique, deviennent tout à fait proches lorsqu’il s’agit d’expérimenter!!

    Vous pensez qu’il est justifiable et inévitable de « sacrifier » des animaux de laboratoire pour sauver des humains ?

    La question ne devrait même pas se poser car, comme il l’est expliqué dans l’article « Raisons scientifiques », aucune espèce n’est le modèle biologique d’une autre!!!! et les résultats des expériences ne sont pas transposables aux humains. En fait, les tests sur animaux freinent la recherche médicale et cachent les effets secondaires des produits chimiques qui nous entouren!!

    Il existe des méthodes réellement scientifiques qui devraient systématiquement remplacer l’expérimentation animale

    source: cav.asso.fr/

  10. Bonjour 🙂

    Perso j’aimerais attirer l’attention sur la marque « petit olivier », auquel ma chérie m’a converti. Pas testé sur les animaux 🙂
    D’autant qu’on le trouve très facilement.

    Et je fais aussi un câlin à ceux qui voient du pessimisme dans tout cela xD

  11. BOnjour à tous,

    la vivisection est un sujet que je connnais bien car je milite activement pour qu’elle soit abolie, déjà sachez que si vous êtes contre cette pratique cruelle, inefficace et cher vous pouvez signer le projet de loi européen STOP VIVISECTION, qui a été élaboré par plusieurs scientiques européens, si ce projet de loi recueille un million de signatures au 31 octobre 2013, alors le Parlement Européen devra le recevoir et en débattre

    Il faut savoir que la vivisection est ls plus grande escroquerie qui existe, et ne soyez pas dupes, Téléthon,et autres organismes recuillent des dons qui iront dans les poches de vivisecteurs et ne serviront en rien à aider la cause, d’ailleurs il y a des témoignages de personnes qui ont ouevré pour le téléthon et ont révélé les déournement de fonds (villas luxueuses,hauts salaires etc)

    Si vous voulez aidez vous le pouvez: soutenez ce projet de loi européen:

    stopvivisection.eu/fr

    Ensuite lisez ces articles de la très grande et remarquable association ANTIDOTE qui est un comité de scientiques qui travaillent pour une science resposable: antidote-europe.org/

    Sachez que le modèle biologique animal est différent de celui des humains et ne permet aucune prédictivité des effets des médicaments sur l’organisme des humains, ces tests sont atrocement cruels, singes,chiens,chats,lapins,hamsters y passent, en France un animal meurent toute les secondes de la vivisection!

    et des centaines de milliers de personnes meurent à cause de l’inefficacité de ces tests!!!!

    Ilf auts avoir que plus les scientifiques effectuent de tests et publient d’articles, plus ils reçoivent des subventions donc ils ne veulent pas perdre cette mine d’or quite à tuer des centaines de millions d’animaux par an et tuer des vie!

    alors agissez les amis, nous avons recueilli que 320 000 signatures, il en faut un million au 31 octobre 2013, le site est sécurisé c’est celui du Parlement europée,mais ce projet de loi ne peut être signé que par les européens (numéro carte d’identié demandé seulement pour vérifier que vous êtes bien majeur et européen)

    Abolissons la vivisection!!!!!

  12. Salut,

    Je me demande: Pourquoi cela n’a til pas été fait plutot dans notre societé dite civilisé…

    Sachez le, la plupart des comestiques sont developpé au depend du bien etre de gentille animaux que l’on qualifie de cobaye, né en laboratoire pour repeindre « des conasses emperlousées » comme le disait si bien Pierre Desproges.

    Enfin ce que l’on fait aux animaux tant que ce sujet que sur la maltraitance, je pense aux courses de levrier en espagne par ex ou au animaux marins est tout simplement ignoble et indigne de notre espece…

    Car nous ne sommes que des primates, maudit primates. Et a ce titre la terre n’est pas plus a nous qu’a eux dont les adn sont commun au notre…

    L’humanité me fait vomir.

  13. Connaissez-vous le livre des docteurs Stiller « Vivisection et vivisecteur », que nous sommes quelques uns à avoir traduit de l’allemand en français en 1977?Les auteurs en sont les docteurs suisses Stiller. C’est l’horreur, la vivisection!Une pratique ignoble de la part de l’être humain sur plus faible que lui(ça rappelle les camps nazis,et autres camps, oui, oui!!!!et là tout le monde crie au scandale).Il existe la culture de tissus, qui permettent de tester la nocivité des produits.Mais elle est très peu répandue(ça va plus vite pour les laboratoires de faire kidnapper ou d’acheter des animaux à torturer).Nous devons tous lutter pour que cesse la torture infligée par l’être humain à plus faible que lui!

    • Alan

      Bonjour,
      oui, nous avons un article prévu sur le sujet. Merci pour votre commentaire.

    • je suis entièrement d’accord avec jasmin d’hiver. Nous devons continuer à faire des pétitions et à nous battre pour tous les animaux qui sont exploités de manière ignoble à des fins d’exploitation capitaliste… comme disait Fiodor Dostoïevski « On compare parfois la cruauté de l’homme à celle des fauves, c’est faire injure à ces derniers »

Moi aussi je donne mon avis