Les substances que nous cache le café en capsule ?

Certains se méfient de ces petites capsules de café en aluminium, d’autres en vantent les bénéfices et la praticité. Pour y voir plus clair et connaître les dangers réels, ou non, sur notre santé, faisons le point.

Rédigé par Maylis Choné, le 1 Dec 2018, à 13 h 00 min

En quelques années, les capsules de café ont fait leur entrée dans un très grand nombre de bureaux et de foyers français. Pourtant, certains se méfient de ses conséquences sur notre organisme.

Les capsules de café sont-elles dangereuses ?

Pour y voir plus clair sur les dangers réels des capsules en aluminium, adaptées notamment pour les cafetières Nespressoplusieurs études scientifiques ont été menées. Devant un produit nouveau qui rencontre un tel succès, la prudence est de mise : faut-il, oui ou non, se méfier des capsules de café ?

La capsule de café est-elle dangereuse ? © vasanty

Même si tous les résultats des études ne sont pas parfaitement concordants, ils permettent  de comprendre deux éléments essentiels : selon une étude de l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) en 2013, la capsule contient un taux de contaminants chimiques (aluminium, cobalt, chrome, étain, nickel, cuivre, zinc et acrylamide) qui ne semble pas engendrer de risques significatifs sur le consommateur par rapport au café filtre.

Le problème de la surdose de caféine

Si le problème ne vient pas de la composition de la capsule en question, bien qu’on pourrait tout de même lui reprocher d’être à l’origine de tonnes de déchets supplémentaires chaque année par foyer, il viendrait plutôt de la surdose de caféine présente dans ces petits contenants.

Notez toutefois que la concentration de caféine dépend aussi d’une marque de capsules à l’autre.

Une surdose de caféine dans les capsules © pixinoo

Quand on compare 100 grammes de café filtre et 100 grammes de café issu de capsule, on trouve 50 milligrammes de caféine dans le premier contre 95 à 184 dans la seconde catégorie. « Le développement des machines « expresso » pourrait avoir des répercussions sur l’exposition à la caféine des consommateurs « si ces cafés sont consommés dans les mêmes quantités que le café traditionnel » explique l’Anses.

Un conseil, ne pas boire plus de trois tasses par jour pour rester sous le seuil recommandé.

Le furane, qu’est-ce que c’est ?

Dernier problème décelé : la présence de furane détectée en plus grande quantité dans les capsules de café que dans le café filtre. Ce composé organique que l’on trouve dans de nombreux aliments – et notamment les céréales et les petits pots pour bébé – apparaît, dans le cas des capsules, lors de la phase de torréfaction du café. Dangereux pour le foie, il est classé comme « cancérigène possible » par l’Anses.

Prudence donc si l’on en croit l’avis de l’Autorité européenne pour la sécurité alimentaire (EFSA) : « la consommation moyenne d’aliments contenant du furane pointe vers un risque peu élevé pour la santé de la plupart des consommateurs mais, pour les grands consommateurs, l’exposition se révèle jusqu’à trois fois plus élevée que l’apport considéré comme peu préoccupant pour la santé humaine. »

Illustration bannière : Faut-il se méfier du café en capsules ? – © rawf8
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. Back! – Rally

  2. Home Page | Bowflex

Moi aussi je donne mon avis