La sieste : un besoin naturel aux effets bénéfiques

Les études démontrant que la sieste a un effet réparateur et protecteur contre les maladies cardiovasculaires ne manquent pas. Toutefois nous sommes encore une minorité à la pratiquer. Pourtant les occasions pour faire une sieste de quelques minutes ne sont pas si rares.

Rédigé par Séverine Bascot, le 24 Oct 2016, à 16 h 45 min

Les raisons souvent évoquées pour ne pas faire la sieste sont souvent le manque de temps, le lieu inadapté ou encore la peur de ne plus être productif après. Mais en s’organisant un peu, on s’aperçoit vite qu’elle est bénéfique pour nous.

Une sieste pour être plus détendu et efficace

La sieste, souvent synonyme de paresse ou de perte de temps dans les pays occidentaux, est pourtant un rituel pour les enfants en bas âge, conseillée aux femmes enceintes et souvent pratiquée chez les personnes âgées. Elle est aussi largement recommandée dans le cadre des professions nécessitant une concentration soutenue : chauffeurs routiers, cosmonautes, pompiers… Des pauses sont obligatoires pour favoriser la vigilance et l’efficacité.

De plus en plus de grandes entreprises, notamment au Japon, offrent des temps de repos à leurs salariés afin d’améliorer leur productivité. Elles mettent à leur disposition, soit un oreiller pour dormir sur leur bureau, soit des lieux pour se relaxer.

Pourquoi ce besoin de s’assoupir ?

Nous connaissons tous régulièrement cet état de somnolence qui nous envahit après le déjeuner… Comme la plupart des mammifères, les humains traversent deux puissantes périodes de somnolence : une autour de 2h-4h du matin, et l’autre entre 13-15h dans l’après-midi.

sieste, repos, bureau

Faire la sieste au bureau © Jordan Fischer (CC BY 2.0) Flickr

La fatigue après le déjeuner est souvent associée, à tort, à la digestion ou à la chaleur en été. En effet, le coup de pompe de l’après-midi est autant ressentie chez les personnes vivant sous l’équateur qu’en Amérique du Nord par exemple. Par ailleurs, cette somnolence est également ressentie même lorsqu’on n’a rien mangé à l’heure du déjeuner. Toutefois, elle est présente à des degrés plus ou moins importants selon les âges.

En fait, l’alternance veille-sommeil est soumise à un rythme chronobiologique ou circadien, qui règle l’horloge interne. Si ce rythme, qui nous impose des périodes de veille et de sommeil, est respecté, la vigilance sera normale le matin et dans l’après-midi, voire même en fin de journée.

Notez que les aliments riches en glucides comme les pâtes, les pizzas ou les gâteaux ont la particularité d’inciter à la somnolence. C’est pourquoi, le midi, il est préférable de privilégier les protéines, qui donnent de l’énergie (oeufs, poissons, soja, etc.).

Les bienfaits de la sieste pour la santé

Outre ses bienfaits pour le coeur grâce à ses vertus calmantes, une simple sieste permet d’éviter les baisses soudaines d’énergie ressenties dans l’après-midi, bien mieux que la caféine. Elle peut aussi vous aider à reste plus vigilant, à garder une meilleure humeur et à améliorer votre mémoire.

sieste, repos, bien-être

Le moment idéal pour faire une sieste est le début de l’après-midi, après la pause déjeuner. Par ailleurs, notez que se reposer 20 minutes est tout à fait acceptable. Le somme parfait doit être court et effectué à la même heure chaque jour. Par contre, si vous dormez plus d’une heure, vous risquez d’avoir des difficultés à vous réveiller, c’est ce qu’on appelle « l’inertie du sommeil ».

Le saviez-vous ?

  • Napoléon Bonaparte, Benjamin Franklin, Victor Hugo ou encore Winston Churchill étaient des adeptes de la sieste.
  • La sieste fait partie de la culture d’un certain nombre de pays, surtout les pays chauds et pays asiatiques.
  • La NASA a montré que les pilotes de long-courrier qui faisaient une sieste de 40 minutes dans leur cockpit étaient ensuite plus rapides pour répondre à des tests psychomoteurs que ceux qui restaient éveillés.
  • Plusieurs études épidémiologiques ont révélé que les personnes âgées de plus de 65 ans qui font la sieste souvent et trop longtemps, ont un taux de survie plus faible.
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Voyageuse insatiable, j'ai parcouru le monde autant pour des raisons personnelles que professionnelles : rien de mieux pour prendre la mesure de l'état de la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis