Rosacée : routine beauté et traitements naturels

Disons-le franchement, on préférerait ne pas du tout savoir de quoi il sagit ! Impossible pourtant de l’ignorer, puisque la rosacée semble aimer plus que tout s’afficher au beau milieu de la figure…

Rédigé par Véronique Desarzens, le 29 Jun 2020, à 14 h 38 min

Autant le savoir : si votre peau est sensible, elle est encore plus exposée que les autres aux risques de rosacée, terme délicat et fleuri pour désigner ce que l’on appelle aussi plus banalement couperose. Comment éviter ou à défaut diminuer l’apparition de petits vaisseaux rouges sur le nez, les pommettes ou les joues ?

La rosacée : traitement naturel

Il s’agit d’abord de protéger quotidiennement cette peau fine et fragile des différentes agressions extérieures : vent, soleil, froid, air sec, brusques changements de température, pollutions…

Un nom floral pour cette maladie dermatologique fréquente, chronique et gênante qu’est la rosacée © sruilk

Le minimum pour cela : un bon soin de jour, doublé d’un solide écran solaire.

Une astuce pour votre crème de soin

Ajoutez 2 à 3 gouttes d’huile essentielle d’hélichryse italienne, appelée aussi « Immortelle », dans votre pot de crème pour le visage. Vous profiterez ainsi de ses propriétés anti-inflammatoires, particulièrement intéressantes si vous êtes sujette à la rosacée.
Méfiez cependant aussi des agressions intérieures, toutes aussi susceptibles de nuire à votre teint.

Gare aux boissons trop chaudes : en stimulant parfois fortement la circulation, elles risquent de provoquer des rougeurs au visage. Laissez-les donc tiédir avant de les déguster. Limitez votre consommation de thé, de café et de mets très épicés. Méfiez-vous des repas trop copieux.

Huile essentielle d’hélichryse

Aussi appelée immortelle, hélichryse italienne, elle est réputée anticoagulante. Très efficace sur les hématomes et pour le traitement de la couperose, c’est aussi une anti-rides et anti-âge reconnue.

À découvrir sur Slow cosmetique

 

 

Prévenir plutôt que rougir…

Si vous le pouvez encore, misez à fond sur la prévention, d’abord avec une excellente boisson :
Buvez matin et soir une infusion tiède composée de 2 pincées de menthe et de 2 pincées d’aubier de tilleul, matin et soir.

Côté soins de beauté, renoncez bien sûr absolument aux lotions qui contiennent de l’alcool, aux gommages et aux fumigations. Tous sont bien trop agressifs pour les peaux délicates !

L’eau florale de mauve pour la rosacée © petrovichlili

Oui en revanche aux lotions florales, toujours douces et respectueuses. À plus forte raison si vous les préparez vous-même ! Il y a bien sûr l’incontournable eau de rose, mais pas que…

Lotion florale de mauve

Versez 1 cuillère à soupe de mauve dans un quart de litre d’eau, portez à ébullition et laissez cuire 15 minutes. Attendez que la décoction refroidisse, filtrez… appliquez !

Vous pouvez procéder de la même manière avec sa cousine, la guimauve.

Faciles à conserver 5 jours au réfrigérateur, ces « lotions maison » conviennent également très bien pour apaiser toutes les inflammations de la peau du visage.

L’eau thermale

Autre option en guise d’intention rafraîchissante et apaisante pour les peaux fragiles : gardez toujours un brumisateur d’eau thermale, si possible riche en oligo-éléments, sous la main, et vaporisez fréquemment votre visage !

Apaiser la peau à l’aide d’une brumisation d’eau thermale © ipag collection

Traitement naturel de la rosacée : des fleurs pleines de douceur…

Trop tard pour la prévention et les disgracieuses petites marques rouges sur votre visage vous désolent ? Déposez quelques instants 2 ou 3 glaçons dans un verre de lait. Trempez ensuite des compresses ou des rondelles d’ouate dans ce lait et appliquez-les quelques minutes sur les zones victimes de rosacée.

Voici encore deux autres compresses que les peaux qui rougissent trop facilement apprécieront :

  • Laissez infuser une cuillère à soupe de pensées sauvages. Filtrez, attendez que l’infusion refroidisse, et utilisez cette lotion en compresses, plusieurs fois par jour si vous le souhaitez.

Certaines plantes, notamment celles qui décongestionnent le système veineux, sont, elles aussi, efficaces contre la rosacée. Une fois encore, la guimauve est de la partie :

  • Portez à ébullition 15 g de racines de guimauve dans 1 litre d’eau et laissez bouillir environ 5 minutes.
  • Trempez des compresses dans cette décoction encore tiède, et appliquez-les sur les zones concernées du visage.

À lire aussi – Les eaux florales ou hydrolats pour soigner la peau

La prêle, les fleurs de tilleul, les pétales de rose mais aussi le persil, tous ont des propriétés émollientes qui contribuent à calmer les rougeurs. Pour en profiter, il suffit de les préparer en décoction :

  • Versez une petite poignée de la plante choisie dans l’équivalent d’une grosse tasse d’eau, portez à ébullition et laissez frémir 15 minutes.
  • Couvrez, attendez que la décoction tiédisse, filtrez. Il ne reste plus qu’à appliquer…. et à placer ce qui reste dans un petit flacon, au réfrigérateur.

À vous aussi les eaux florales d’hamamélis et de mélilot : apaisantes et équilibrantes pour toutes les peaux, elles limitent la diffusion de la rosacée !

L’eau florale pour apprivoiser la rosacée © Africa Studio

Deux masques pour cacher la rosacée !

Si les gommages et autres peelings sont décidément bien trop agressifs pour les peaux déjà fragilisées, certains masques eux, ne leur veulent que du bien :

Mélangez ou, mieux, mixez une grosse cuillère à soupe de myrtilles et un petit bol de fromage blanc. Étalez la crème obtenue sur le visage, laissez poser une vingtaine de minutes, retirez et rincez soigneusement à l’eau tiède.

Hydratant et revitalisant, voici un autre masque qui convient à toutes les peaux, mais qui est particulièrement recommandé à celles qui souffrent de rosacée :

  • Écrasez la pulpe d’un demi-avocat bien mûr ;
  • Ajoutez 1 cuillère à café de jus de tomate frais, et 1 cuillère à café de jus de citron frais ;
  • Rajoutez encore 2 gouttes d’huile essentielle de cyprès ;
  • Mélangez le tout avec soin.

Étalez sur le visage, et gardez 20 minutes et rincez à l’eau froide. Vous pouvez faire ce masque 1 fois par semaine.

Une toute dernière astuce bonne à connaître si vous êtes très minimaliste pour vos soins de nuit ou alors si vous aimez préparer des crèmes ou des masques « maison » : appliquée seule ou additionnée d’1 goutte d’huile essentielle d’hélichryse, l’huile végétale de calophylle est votre alliée !


Huile végétale de Calophylle ou Tamanu

L’huile de la circulation sanguine et de la cicatrisation. On la retrouve dans de nombreuses formules contre couperose, vergetures et jambes lourdes surtout.
Elle est aussi appréciée en massage ayurvédique ou californien pour assouplir les articulations et utilisée pour le massage draînage lymphatique.

À découvrir sur Slow cosmetique

 

Illustration bannière : Des produits naturels aux propriétés anti-inflammatoires et apaisantes peuvent aider à limiter l’apparition des rougeurs © Rido
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, rédactrice indépendante, orientée mieux-être, santé, environnement, produits naturels et autres potions « maison ».

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis