La révolution des nitrates : ils sont bénéfiques !

Rédigé par Emma, le 3 Nov 2012, à 11 h 10 min

Ils sont associés à la pollution des sols et aux pesticides. Leur présence est strictement réglementée dans l’eau potable. Mais de nouvelles études montrent qu’ils peuvent être bénéfiques pour la santé.  Et la communauté médicale semble en passe de complètement réhabiliter ces substances pourtant bien décriées. Comment cet incroyable retournement de situation est-il possible ?

De quoi les nitrates sont-ils accusés ?

1. C’est surtout l’environnement qui trinque avec les nitrates.

image : tpengrais.e-monsite.com

Les taux élevés de nitrates dans l’eau sont un indicateur de pollution agricole ou industrielle. Mais c’est surtout l’agriculture (à 66 %) qui est la grande responsable, avec  l’épandage de doses massives d’engrais azotés pour l’agriculture intensive, et de lisier pour l’élevage. Le reste est issu des rejets des collectivités locales (22 %) et de l’industrie (12 %) (1).
Les algues vertes qui envahissent les côtes bretonnes sont les manifestations les plus visibles de la pollution par les rejets agricoles.

Le nitrate est formé de 1 atome d’azote, lié à 3 atomes d’oxygène. Formule chimique : NO3.

L’azote est partout

> dans les plantes et la viande
>  il représente 3 % de notre masse corporel
> dans l’air qu’on respire, fait à 78 %  d’azote.

Elles démontrent que les apports en nitrates par l’homme pour l’agriculture sont trop élevés par rapport aux besoins des plantes : ils sont donc rejetés dans les eaux. Selon un bilan du Ministère de l’agriculture, cet excédent était déjà passé de 320 000 tonnes en 1995, à 400 000 tonnes en 1997. La Commission européenne a d’ailleurs condamné la France en février 2012 pour ne pas réussir à lutter contre la pollution des eaux par les nitrates.

L’autre risque, moins visible, est la modification de l’équilibre biologique des milieux aquatiques en provoquant des phénomènes d’eutrophisation.

Les régions les plus polluées par les nitrates :

La Champagne-Ardenne, le Centre et le Poitou-Charentes et l’Île-de-France. La pollution aux nitrates est particulièrement aiguë en Bretagne où les l’élevage et les cultures sont intensifs. La région représente 7 % de la surface agricole française mais rassemble 50 % des élevages de porcs, 50 % des élevages de volailles et 30 % des bovins.

2. Pour la santé, les nitrates sont accusés, au-delà d’un certain seuil (élevé) :

  • d’empoisonner les bébés (empoisonnement du sang appelé une méthémoglobinémie, ou encore maladie bleue),
  • d’augmenter les risques de cancer, quand ils sont associés à des pesticides.
  • de favoriser la maladie d’Alzheimer (3).

En conséquence, des seuils de nitrates autorisés ont été mis en place par les autorités sanitaires :

  • dans l’eau : 50 mg/L. Ce seuil date de 1980 en Europe. Il s’appuie sur des études qui datent des années 1960, voire même 1945…. Or depuis, les recherches ont beaucoup progressé et montré que ce seuil ne tient pas compte de la réalité des nitrates « naturels ».
  • dans l’alimentation : apport de 3,7 g/jour/kg. Soit 259 g/ jour pour un adulte de 70 kg), par exemple.

Or, en 1962, l’OMS avait fixé pour le nitrate une D.J.A., Dose Journalière Admissible, d’ingestion de moins de 250 mg de nitrate par jour, pour un adulte. Soit encore moins que ce que devrait consommer un adulte de 60 kg par jour… Il y a un visiblement un problème ! Là encore, ce chiffre ne tient pas compte des apports « naturels » qui sont nombreux.

“Le nitrate en soi a une toxicité aiguë très faible
« Comité scientifique de l’alimentation humaine sur les nitrates et les nitrites » de la Commission des Communautés européennes (Avis du 19 octobre 1990)

 

Car notre environnement mais aussi notre corps contiennent naturellement des nitrates  ! Ils ont donc forcément une utilité physiologique.
Laquelle ?

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Découvrez tous mes conseils nutrition et diététique pour une alimentation plus saine au quotidien

36 commentaires Donnez votre avis
  1. c’est quoi ces conneries ? excusez du peu…

  2. il faut encore du temps pour que les gens acceptent de revoir des critères qui date de 1945.A partir des nouvelles connaissances scientifiques, pourquoi ne peut-on pas reconnaitre qui les nitrates sont importants pour notre santé.

  3. Comment faire prendre des vessies pour des lanternes ???
    Tout simplement en publiant ce genre d’article, et ce genre d’étude mensongés !

    Bravo MONSANTO, tu as encore de beaux jours devant toi !!!

    • Jean-Marie

      Bonjour

      Le fait que les nitrates soient une nuisance pour l’environnement est incontestable et consoGlobe le souligne depuis belle lurette.

      Mais relisez bien l’article : ici on parle uniquement de nutrition , d’ali-men-ta-tion et pas de pollution environnementale.
      Et même si cela fait hurler certains, ce que nous apprennent les chercheurs sur l’impact des nitrates sur le corps a été publié dans les revues scientifiques les plus reconnues (c’est d’ailleurs la couverture de Science et Vie du mois passé).

      – par ailleurs, pour ceux qui ne nous connaissent pas bien, il faut re-souligner que nous ne roulons pour personne, aucune entreprise, aucun lobby : nous donnons à nos lecteurs les clés pour comprendre et se faire une opinion par eux-mêmes , même dans le cas d’infos dérangeantes ou inédites (comme celle-ci sur les nitrates dans l’alimentation)

      – En fait consoGlobe est plutôt un site qui cherche à vous donner tout ce qu’il faut pour « vivre mieux » et ne « roule pour personne ». Notre rédaction est totalement indépendante et nos chroniqueurs rédigent sans aucun lien avec la pub ou des lobbys, et encore moins de Monsanto !

  4. plus le mensonge est grand plus il passe. le conventionnel ne sait plus quoi inventer pour deculpabiliser l usage des phytosanitaires qui nous pourrissent l assiette sous pretexte de rendement .les lobbies sont vraiment puissants en com!!!

  5. Merci à CaptainRV dit :

    j’ai repris la bonne prose de CaptainRV avec quelque ajouts…!

    Bonjour
    Quand on ne sait plus comment lutter contre une nuisance, celle ci et d’autres, on sort un lapin du chapeau.
    Aujourd’hui on découvre que les nitrates sont bons pour la santé, lol…(- commentaire injurieux modéré —)
    Demain les pesticides le seront aussi, et le CO², qui sait, sera peut-être une bénédiction pour l’humanité.
    Comme dit Anne R…f, « on ne nous dit pas tout », et en plus on nous prend pour des cons (désolé, mais c’est le mot qui convient).
    See you later.
    sud bio

  6. Votre article est bien mais pollué par les lobbys (BAYER, MONSANTO..etc..!)des producteurs de nitrates d’engrais, pesticides, ne confondez pas “nitrate naturel” et CHIMIQUE…!, les doses autorisée dans l’eau sont beaucoup trop élevées…!, il faut “absolument” changer l’élevage des PORCS, que les porcheries soit aux “normes”…!, plus de la moitié des porcheries sont très très polluantes et devraient être fermées…!

  7. Allez une dernière pour la route, sur votre article : ce n’est pas parceque notre corps contient des nitrates que ces derniers sont automatiquement à recommander, tout est une question de dose
    Nous contenons aussi des métaux lourds, cuivre cobalt plomb etc. en quantité infime, très bénéfiques et appelés oligo éléments, alors qu’à dose plus élevée ils sont hautement toxiques. Même les vitamines, à forte dose, peuvent être nocives, comme les oméga3 donnés seuls sans les autres acides gras essentiels. Eh oui, la biologie c’est un peu complexe parfois…je n’ai pas dit compliqué, mais ça demande un minimum de connaissances avant d’affirmer quoi que ce soit.
    Cessons de raisonner comme des gamins : le “plus y’en a et mieux c’est” est un mythe totalement dépassé.
    bien cordialement

  8. bonjour
    deux petits exemples , je connais bien le dossier “carottes de sable” dans la Manche et dans les Landes
    Dans la Manche, une fiche de parcelle (sur laquelle on enregistre tous les évènements : travail du sol, engrais, traitements, etc) montre qu’on épand environ l’équivalent annuel de 400 unités d’azote (soit 1200kg d’ammonitrate) dont au moins 100 unités passeront dans la nappe phréatique car le sol de sable est très filtrant
    il y a 11 passages de pesticides, et détail intéressant la colonne “décision” montre que 8 fois sur 11 ce n’est pas le maraîcher mais le technicien de la coopérative qui a pris la décision de traiter, alerté d’une “attaque” (de mouche, de pucerons etc) par le labo de surveillance, qui évidemment alerte au moindre doute, des fois qu’on lui reproche de n’avoir pas alerté à temps..
    Dans les Landes, les fanes de carottes sont coupées avant récolte pour permettre le travail des arracheuses et le lavage, elles étaient jusqu’en 2007 mises en tas et compostées pour être restituées au sol plus tard, or ceci n’est plus possible : elles contiennent tellement de résidus de pesticides que les incorporer au sol fait dépasser les limites légales . Encore ces limites sont-elles définies pour des molécules isolées, sans tenir compte du fait qu’on emploie des cocktails dont on ne sait pas grand chose des effets sur le consommateur.
    Je ne jette pas la pierre aux agriculteurs, mais aux firmes de pesticides et il faut bien le dire aux syndicats agricoles dominants qui n’ont jamais remis en cause le modèle productiviste . Les choses commencent à bouger, mais il y a eu beaucoup de dégâts.

    • Moi je jette la pierre à tous ceux qui n’hésite pas à empoisonner la planète et ses occupants rien que pour gagner toujours plus d’argent !
      Quant aux agriculteurs, un peu de bon sens suffirait à leur démontrer que MONSANTO n’est qu’une vaste fumisterie dont les actionnaires sont les criminels !

  9. Voici le genre d’article qui me fait littéralement hurler !
    Prétendre que les nitrates “fabriqués” par les surplus environnementaux puissent être bénéfique relève de la plus pure stupidité !
    Si le corps en fabrique pour ses propres besoins, l’ingestion de nitrates (issus de la pétro-chimie !) ne peut en aucun cas avoir les effets “bénéfiques” des nitrates endogènes. Le corps fait en toutes circonstances la différence entre le “moi” et ne “non-moi”, et tente de rejeter TOUTE substance considérée ainsi comme étrangère.
    De plus, l’ingestion simultanée de nitrates et de sulfites, produit des nitrosamines potentiellement cancérigènes.
    Article à oublier au plus vite !

    • Jean-Marie

      Bonjour Daniel
      Le fait que les nitrates soient une nuisance pour l’environnement est incontestable et consoGlobe le souligne depuis belle lurette. Mais relisez bien l’article : ici on parle uniquement de nutrition , d’ali-men-ta-tion et pas de pollution environnementale. Et même si cela fait hurler certains, ce que nous apprennent les chercheurs sur l’impact des nitrates sur le corps a été publié dans les revues scientifiques les plus reconnues. Et, il est vrai que cela va à l’encontre de ce que l’on disait jusqu’alors.

    • Les nitrates n’ont jamais été un bien pour le corps humain, et cela je le détiens de chercheurs biologistes et biomédicaux universitaires.
      Mais MONSANTO paie ce genre d’étude pour faire croire que leur trafic est bon pour nous!
      C’est une honte !

  10. Attention de ne pas tout mélanger! Je n’ai qu’un avis très intuitif, mais un article comme celui-ci me paraît complètement déplacé… Bien sûr tous les aliments se déclinent chimiquement, bien sûr notre corps a besoin de tout, et comme la nature est bien faite, il peut tout trouver dans une alimentation variée, même basée sur les végétaux. Mais la pollution par les nitrates est bien prouvée, elle reste une plaie pour l’environnement et n’a rien à voir avec l’équilibre alimentaire!

  11. Bonjour
    Quand on ne sait plus comment lutter contre une nuisance, celle ci et d’autres, on sort un lapin du chapeau.
    Aujourd’hui on découvre que les nitrates sont bons pour la santé, lol.
    Demain les pesticides le seront aussi, et le CO², qui sait, sera peut-être une bénédiction pour l’humanité.
    Comme dit Anne R…f, “on ne nous dit pas tout”, et en plus on nous prend pour des cons (désolé, mais c’est le mot qui convient).
    See you later.

    • Sans CO2 dans l’atmosphère, celle-ci risquerait de brûler très rapidement.

    • Si l’on continue à utiliser des pesticides c’est parce qu’ils sont bénéfiques, malgré leurs inconvénients.

    • Les pesticides sont bénéfiques pour les actionnaires des firmes en question, et particulièrement pour MONSANTO.
      Savez-vous que dans la cantine de MONSANTO, on y mange du bio et bien bio ???
      Non, eh bien renseignez-vous !

  12. Certes les légumes, même bio, contiennent naturellement des nitrates, mais est-ce une raison pour utiliser les nitrates aux doses actuelles en agriculture ? quelle est l’utilité agronomique de polluer les nappes phréatiques ?
    On oublie un gros problème : qui dit nitrates dit aussi pesticides : un article de l’INRA sur des essais de fertilisation sur du colza à la station d’Argentré (53) concluait : “à 200 unités (d’azote sous forme de nitrate), l’augmentation de rendement est telle que l’emploi de fongicides devient obligatoire..” autrement dit plus on met de nitrates et plus les végétaux deviennent fragiles, il faut les “protéger”, ce qui ne protège pas vraiment le consommateur.

  13. bonjour
    ces résultats demandent à être confirmés par d’autres que les sources citées
    je signale aussi une faute de frappe dans l’article, due sans doute à un bel enthousiasme pour les nitrates
    dans l’alimentation : apport de 3,7 g/jour/kg. Soit 259 g/ jour pour un adulte de 70 kg), par exemple.
    259g par jour c’est le volume d’une demi livre de beurre…

    un problème est toujours occulté : qui dit nitrates dit pesticides…j’ai souvenir d’un article sur la fertilisation azotée de parcelles de colza à la station INRA d’Argentré (53): “au delà de 200 unités (de nitrate) l’augmentation de rendement est telle que l’emploi des fongicides devient obligatoire…”

    Certes, les légumes même bio

  14. Comment fait-on pour se désinscrire ? ce n’est pas indiqué sur ce site

    • Jean-Marie

      bonjour Pierre
      Pour vous désincrire, il suffit de cliquer sur le lien de désabonnement qui figure en bas des emails que vous recevez de la part de consoGlobe.
      cordialement

  15. Des études de ce genre, le lobby des multinationales engrais et phytosanitaires (+ agriculteurs et éleveurs) nous en sert depuis 50 ans. Les nappes phréatiques bretonnes par exemple sont totalement polluées.Combien coute l’enlèvement des algues vertes ?
    Vous nous prenez pour des imbéciles!

    • Entièrement d’accord avec vous.
      On peut se demander d’ailleurs pourquoi un article semblable sur Consoglobe.
      J’ai à présent de gros doutes sur la fiabilité de leurs articles !
      MONSANTO est encore passé par là !

  16. je vais proposer des boissons aux nitrates alors !!!!!

    avec des études à la mord moi le noeud du genre on va peut-être relancer le commerce des engrais auprès des culs-terreux tellement bêtes qui vont sauter en plein
    dedans !!!!!

    trop facile de manipuler la population !!!!

    pauvre monde !

    • bj c’est pas les culs terreux qui fessais ce qu’il voulais les experts sortant des des grandes écoles leur conseillais,je me rappelle, que le bon lait obtenu a l’ancienne choux betterave etc il le jetais ou le donnais dans les années 1980 je crois???
      moi qui n’aime pas trop le lait le seul que je pouvais boire
      et le jeune fermier juste a cote ne pouvais pas boire le sien lait
      obtenu a partir d’ensilage ?????

  17. Un excès de ces substances azotées dans le lait ou dans l’eau des nourrissons, peut être dangereux pour la santé, voire mortel. il ne faut pas banaliser tout et n’importe quoi.

    • bon pour le lait maternel c’est le meilleur même si on a voulu nous faire croire pendant des années le contraire
      les lobbys très fort = amiante et c’est pas des cul-terreux

  18. Bonjour…

    Quels sont les commanditaires de ces études ?

    La reprise en main est en cours :

    Merci

  19. Voilà un nouveau point de vue intéressant. Et qui montre une fois de plus qu’en matière de santé comme en matière d’écologie (et dans bien d’autres domaines aussi), les choses sont rarement noires ou blanches mais souvent grises !

  20. Le nitrate n’est pas vraiment dangereux pour la santé depuis longtemps, le problème vient de sa transformation. Une fois dans l’intestin avec certaines bactérie, ils se transforment en ions nitrites. Ce sont cela qui sont dangereux, cancérigènes et toxiques.

    • le nitrate n’était pas si rependu c’est l’agriculture industriel qui a develope les nitrates déversé partout et l’élevage porcin
      subventionne pour pollue c’est pas beau ???

    • Si si, je dirais même que la vie est belle et qu’on vit en pleine utopie lol

    • Donc les nitrates sont mauvais pour l’homme, et l’homme mange ce qu’il cultive…donc les nitrates passent par là !

  21. Concernant les ajouts de produits dans les champs, il me semble qu’un courant (du moins vu à la TV) d’agriculteurs faisait des mesures du manque pour ne mettre que ce dont il y a besoin, et non, comme à une époque, déverser des tonnes de produits en se disant que ce qui est en trop sera “éliminé”. Le coût joue aussi.
    Ça va faire comme le sel, chlorure de sodium. Il en faut mais pas trop. Avec ces avancées dans la connaissance, va-t-on dépasser les 120 ans ?

    • L’homme n’a pas besoin de nitrates pour vivre bien au contraire.
      Les nitrates sont la mort de l’homme.
      Mais MONSANTO a encore de beaux jours devant lui !

Moi aussi je donne mon avis