Le Reiki : le bonheur à portée de mains

L’art de soigner juste en posant les mains a sans doute toujours existé. Secret, caché ou réservé à des initiés pendant longtemps il est, grâce au Reiki, désormais accessible à chacun. Oui, vous avez bien lu : à chacun !

Rédigé par Véronique Desarzens, le 9 Jun 2016, à 16 h 00 min

Méthode de guérison holistique et naturelle par excellence, le Reiki consiste tout simplement à canaliser puis à transmettre de l’énergie de vie. Qui, par définition, est partout.

S’il est parvenu jusqu’à nous sous cette forme, c’est grâce à Mikao Usui, un professeur en théologie qui vécut au Japon à la fin du 19ème siècle. Suite à un défi lancé par l’un de ses étudiants, il consacra la plus grande partie de sa vie à chercher les clés de la guérison. C’est ainsi qu’il retrouva, et surtout fit ensuite connaître le système de guérison naturel aujourd’hui appelé Reiki. Ce qui, dans l’empire du soleil levant, signifie « Force universelle de vie ».

D’une grande simplicité et immédiatement efficace, cette pratique est en plus très agréable, puisque le passage de l’énergie à travers les mains est souvent perçu comme une douce chaleur.

Le Reiki : tout le monde en raffole, même les animaux

Pour pouvoir partager le Reiki, il est cependant nécessaire de recevoir une précieuse initiation, dans le sens étymologique du terme. C’est-à-dire ? Il s’agit d’une transmission d’énergie qui n’a jamais été interrompue depuis Mikao Usui. C’est elle qui permet ensuite de se « brancher », d’être relié aussi souvent et autant qu’on le souhaite à l’énergie du Reiki, puis de la redistribuer par le biais de différentes positions des mains, vers la personne, l’animal ou même la plante qui en a besoin.

Lesquels se serviront alors autant qu’ils le souhaiteront, indépendamment de la volonté du transmetteur. Ce dernier, lorsqu’il joue bien son rôle, se contente d’être uniquement canal, et n’essaie nullement de diriger ou de contrôler les opérations.

reiki atelier

Un atelier de reiki ©Angsbacka Kurgard CC Flickr

Douée d’une infinie sagesse, l’énergie du Reiki agit toujours pour le plus grand bien de la personne traitée. Efficace sur le plan physique, elle agit également sur les plans émotionnels et spirituels, toujours en fonction des besoins du receveur.

Si, extérieurement, le soin consiste à poser les mains en différents endroits du corps du receveur, qui reste habillé, et à laisser l’énergie s’écouler librement, le Reiki est beaucoup plus qu’une simple technique de guérison : plus on le pratique, plus il invite à ouvrir son coeur, ce qui en fait pour certains une véritable méditation.

Lire la suite : L’autotraitement : le grand cadeau du Reiki

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, rédactrice indépendante, orientée mieux-être, santé, environnement, produits naturels et autres potions « maison ».

7 commentaires Donnez votre avis
  1. Je signale à “anonyme” Ue c’étaient des enseignants-praticiens, ces amis. Et pas des étudiants.
    Par ailleurs, il semble que beaucoup de praticiens frêquent beaucoup le monde ésotérique.
    Dans notre société réduite à l’horizontale tout ceci est naïvement intégré dans le non-important, non-agissant.
    Mais on a tort de présenter le reiki comme un soin “naturel”. Il met en jeu des forces spirituelles, et qui ne sont pas bonnes.

  2. Je signale à “anonyme” Ue c’étaient des enseignants-praticiens, ces amis. Et pas des étudiants.
    Par ailleurs, il semble que beaucoup de praticiens frêquent beaucoup le monde ésotérique.
    Dans notre société réduite à l’horizontale tout ceci est naïvement intégré dans le non-important, non-agissant.
    Mais on a tort de présenter le reiki comme un soin “naturel”. Il met en jeu des forces spirituelles, et qui ne sont pas bonnes.

  3. Le reiki fait du bien, oui.
    MAIS plusieurs de mes amis qui le pratiquaient et l’enseignaient se sont retrouvés gênés, voire plus, par des “entités”. Résultat des courses : ils sont tous passés par un exorcisme.
    Depuis ils ne souffrent plus de ces “attaques”, n’enseignent plus, et ont averti leurs élèves, et ne le pratiquent plus.

    En fait, comme beaucoup de méthodes venues d’ailleurs, elles sont liées à un système spirituel.
    Et finalement même des choses qui font du bien se révèlent mauvaises.

    Prudence

    • Bonsoir,
      C’est à l’enseignant de Reiki de parler du risque ou non de ces aspects-là avec ses étudiants, et surtout de les inviter à développer leur lien avec la terre, à rester bien ancrés pendant qu’ils donnent un soin (et si possible plus longtemps, évidemment…)
      Ensuite, comme le Reiki, loin de n’être qu’une “technique”, est aussi une voie pour celui qui le pratique, il met inévitablement en lumière ce que nous – le praticien – avons à apprendre, à travailler, à comprendre. Vos amis devraient pouvoir parler de tout cela avec leurs enseignants respectifs et bénéficier de leurs conseils. Ceci dit, s’ils vont maintenant tous bien, c’est l’essentiel !

    • Bonsoir,
      Ma réponse ci-dessous (elle est partie trop vite, désolée pour “Anonyme”…) :

  4. bonjour,

    votre article correspond tout à fait à ce que je pense, ayant un mari qui pratique le reiki, et a l’occasion de faire le bien autour de lui. En revanche, pourquoi avoir mis une photo d’une femme déshabillée, alors que vous précisez dans l’article que le reiki se pratique à travers les vêtements (ce qui est vrai) ? cela peut induire en erreur, c’est dommage

    • C’est tout à fait juste : Merci de l’avoir souligné ! On s’en occupe 🙂 !

Moi aussi je donne mon avis