En octobre, n’oubliez pas de planter ces stars du potager d’automne !

En automne, si le jardin entre doucement en dormance, le potager demeure bien actif ! Voici les légumes à ne pas oublier de planter, de même que les fruitiers, octobre étant un mois idéal pour leur plantation.

Rédigé par Cecile, le 27 Sep 2022, à 16 h 17 min
En octobre, n’oubliez pas de planter ces stars du potager d’automne !
Précédent
Suivant

C’est l’automne, le jardin se pare de nouvelles couleurs alors que la luminosité comme les températures baissent doucement. Les jardiniers le savent bien, la fin de l’été ne rime pas avec repos complet, puisqu’en cette saison, de nombreux travaux sont encore à réaliser. Octobre est ainsi un mois propice à la plantation de plusieurs légumes stars au potager.

Quels sont les légumes à planter en octobre ?

Si septembre est le mois idéal pour planter les légumes-feuilles de l’hiver, octobre n’est pas en reste avec de nombreux légumes qui promettent la réalisation de délicieuses recettes :

  • La rhubarbe
  • La carotte, à semer de préférence sous abri
  • L’ail rose
  • La roquette, à semer
  • L’ail blanc et violet
  • L’oignon rouge d’hiver
  • L’oignon blanc
  • L’échalote grise
  • Les fraisiers
  • Les endives
  • La mâche, à semer
  • L’asperge (dans les régions aux hivers doux)
  • Le chou-fleur, à repiquer
  • Le chou de printemps, à repiquer sous abri
  • L’épinard, à semer
  • L’artichaut (dans les régions aux hivers doux)
  • La laitue d’hiver, à repiquer sous abri
  • Les fèves et les petits pois, là aussi dans les régions au climat tempéré
  • Les plantes aromatiques : ciboulette, ciboule, estragon, oseille, laurier sauce, sariette, thym, romarin.

La rhubarbe, un légume à planter en octobre

Le mois d’octobre, idéal pour planter les fruitiers au verger

Octobre est également un mois d’automne idéal pour planter les fruitiers. Pour quelle raison ? Parce qu’ils bénéficieront alors d’un sol réchauffé par l’été, et donc propice au bon développement de leurs racines avant l’hiver.

Plusieurs fruitiers peuvent ainsi venir enrichir le verger, plantés en motte ou bien avec les racines à nue ; les derniers ayant plus de facilité à développer un réseau racinaire que les premiers.

Les fruitiers à planter en motte (ou conteneur) :

  • Le cerisier
  • Le cognassier
  • Le noyer
  • Le pommier
  • Le pêcher
  • le prunier
  • Le poirier
  • L’actinidia
  • Le figuier

Les fruitiers à racines nues à planter en octobre :

Les framboisiers, qu’il est préférable de planter espacés d’au moins 45 cm et à une profondeur d’une dizaine de centimètres.

Les mûriers, à planter en respectant un espacement d’au moins 2 mètres. Pensez aussi à couper les tiges présentes à moins d’une trentaine de centimètres du sol, au niveau d’un oeil.

Les groseilliers et les cassissiers, à planter dans un sol bien drainé. Privilégiez les emplacements ensoleillés et protégés.

Le pommier, fruitier à planter en octobre

Lire aussi : Un potager d’hiver productif en légumes, c’est possible avec ces conseils essentiels !

Que faire d’autre au potager en octobre ?

D’autres tâches attendent les amateurs de potager, en octobre. Il faut ainsi penser par temps doux à ouvrir les tunnels et les châssis pour aérer les plantations, de même que soulever les cloches. C’est également le moment de repiquer les semis effectués les semaines précédentes et d’éclaircir ceux déjà en terre, en supprimant les moins vigoureux.

L’automne est aussi la saison durant laquelle il faut nettoyer son potager et l’enrichir, pour le préparer à l’hiver et aux gelées :

  • Arrachez les mauvaises herbes et les plants fanés.
  • Décompactez le sol du potager, puis épandez une couche épaisse de compost pour nourrir la terre, même si ce dernier n’est pas encore totalement décomposé.
  • C’est aussi le moment de récolter les dernières productions des légumes d’été, comme les tomates et les aubergines.

Lire aussi : Faire mûrir ses dernières tomates en automne pour ne pas les perdre : les astuces infaillibles

Nettoyer le potager en automne

Réaliser un compost de surface avec les plants en fin de production

En automne, les tomates encore vertes sont donc à cueillir pour faire mûrir en intérieur ou bien à laisser sur place, pour former un compost de surface. Un compost pour protéger et nourrir le sol, qui pourra également être réalisé avec les pieds de haricots ou de courgettes ne produisant plus, par exemple.

Il vous suffit de couper en morceaux les légumes tombés au sol, ainsi que les parties aériennes des plants en fin de production. Laissez-les sur place se dessécher, puis se décomposer. Surtout, ne déracinez pas les plants, puisqu’en se décomposant, les racines contribueront aussi à enrichir le sol du potager.

Attention toutefois aux légumes et pieds atteints de maladies, qu’il faut pour leur part bien supprimer définitivement, afin d’éviter de propager ces maladies aux nouvelles cultures.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis