Faire mûrir ses dernières tomates en automne pour ne pas les perdre : les astuces infaillibles

C’est déjà la fin de l’été et toutes vos tomates n’ont pas mûri ? Vous craignez que vos tomates encore vertes n’aient pas le temps de rougir avant l’arrivée du froid ? Voici des astuces naturelles pour faire mûrir les dernières tomates en fin de saison, afin d’éviter de les perdre. 

Rédigé par Cecile, le 16 Sep 2022, à 13 h 39 min
Faire mûrir ses dernières tomates en automne pour ne pas les perdre : les astuces infaillibles
Précédent
Suivant

Avec l’arrivée de l’automne, saison encore prolifique au jardin et où les taches ne manquent pas pour les jardiniers, l’été au potager touche donc à sa fin. Il faut nettoyer les parcelles de cultures pour en replanter d’autres, comme des légumes perpétuels par exemple, qui requièrent moins d’entretien.

L’occasion de faire le tour du potager pour récolter les derniers fruits et légumes. Il n’est alors pas rare de constater en fin d’été la présence de tomates encore bien vertes, qui n’ont pas eu le temps de mûrir.

Faire rougir les tomates en fin de saison

Il s’agit de tomates dites « tournantes », dont la teinte n’a pas encore viré au rouge. Mieux vaut ne pas attendre qu’elles mûrissent pour les cueillir, puisqu’avec l’automne, le retour de l’humidité et du froid, le mildiou ou autres maladies pourraient bien avoir raison d’elles.

Deux astuces naturelles pour faire rougir les tomates en fin de saison existent. Pour l’une, munissez-vous de papier journal, pour l’autre, de ficelles. Et pour les deux… d’un peu de patience !

Comment faire mûrir les tomates en septembre ?

Première technique pour faire rapidement mûrir des tomates encore vertes : les envelopper de papier journal. Après avoir cueilli les dernières tomates, disposez-les sur les feuilles de papier, avec des pommes ou des bananes encore vertes. Refermez bien le papier journal, puis placez les fruits à l’intérieur, en serre ou à la maison.

En mûrissant, certains fruits comme la pomme dégagent naturellement un gaz : de l’éthylène. Quant aux bananes encore vertes, elles en contiennent beaucoup, car lorsqu’elles arrivent en France, elles sont généralement soumises à ce gaz pour entraîner leur mûrissement avant leur mise en rayon.

Au contact de fruits dégageant de l’éthylène, le processus de maturation des tomates va donc s’enclencher. La méthode fonctionne très bien, attention toutefois à surveiller régulièrement l’évolution de leur mûrissement, afin de supprimer les fruits qui pourraient commencer à pourrir.

Faire mûrir les tomates avec du papier journal

Quelle est la température idéale pour faire mûrir rapidement des tomates ?

Pour optimiser l’arrivée à maturité de vos tomates, la température est un critère à prendre en compte. Si une température aux alentours de 20 degrés est idéale, celle-ci peut descendre à 10 degrés comme monter à 30 degrés.

Une bonne luminosité est bien sûr importante pour permettre aux tomates sur pieds de mûrir, mais recouvertes de papier journal, c’est la température qui prime. Pour accélérer le processus, vous pouvez ainsi enfermer les fruits entourés de papier dans un sac plastique. Là encore, pensez à ouvrir régulièrement le sac pour vous assurer qu’aucun fruit ne se gâte avec la présence éventuelle de moisissures dues à l’humidité.

Faire mûrir des tomates vertes sans papier journal

Autre méthode pour faire mûrir les tomates encore vertes en fin d’été : suspendre leur pied tête en bas. Déracinez les pieds en fin de culture, en les écimant si besoin. Suspendez-les ensuite à l’envers et en intérieur, dans un endroit lumineux. Cela permettra aux fruits sur le point de mûrir d’arriver à maturité, mais pour les tomates trop vertes, mieux vaut préférer la technique du papier journal.

Faire mûrir des tomates encore vertes

Peut-on manger des tomates encore vertes ?

Si les deux techniques exposées ci-dessus permettent de faire mûrir la majorité des tomates en fin de saison, certains fruits n’arriveront malheureusement pas à maturité. Ne les mangez pas crus, car consommer des tomates non mûres n’est pas conseillé. En effet, les fruits encore jeunes contiennent trop de solanine, un glycoalcaloïde qui les protège de certaines maladies causées par des insectes ou des champignons, mais qui s’avère toxique pour l’homme.

Mieux vaut donc parvenir à les faire mûrir, ou bien éviter de les consommer même cuites, car la chaleur ne détruit pas la solanine, surtout lorsqu’elle est encore présente en trop grande quantité. Vous pouvez néanmoins enrichir votre compost avec vos plants de tomates qui ne sont pas arrivés à maturité, si toutefois vous êtes certains que les tiges, les feuilles et les fruits ne sont pas infestés par une maladie.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Bonjour.
    Quand vous dites que la solanine est toxique pour l’homme, ça signifie que les femmes n’ont rien à craindre et peuvent en consommer en toute sécurité ? Et qu’en est-il pour les enfants ?
    Merci par avance pour votre réponse

Moi aussi je donne mon avis