Oslo élue capitale verte européenne pour 2019

Oslo a reçu le 2 juin le prix de la capitale verte de l’Europe pour 2019. Elle est notamment récompensée pour ses efforts en matière de développement durable et de réduction d’émissions de CO2.

Rédigé par Maylis Choné, le 8 Jun 2017, à 10 h 00 min

La Norvège, et plus particulièrement Oslo, a été récompensée le 2 juin 2017 par la Commission européenne. Elle sera la capitale verte de l’Europe pour l’année 2019.

Oslo, nouvelle capitale verte de l’Europe

Le 2 juin, Oslo a reçu le prix de la Capitale verte de l’Europe pour 2019. En compétition avec la capitale norvégienne : Lisbonne, Gand en Belgique, Lahti en Finlande et Tallinn en Estonie. « Oslo est une petite capitale européenne. Mais c’est une ville de taille moyenne. Ses solutions peuvent être réduites ou élargies et utilisées dans des villes de tailles diverses« , a déclaré au journal le Monde Lan Marie Nguyen Berg, maire adjointe à l’environnement et aux transports.

Créé en 2006 pour encourager les villes à préserver l’environnement dans leurs aménagements, le prix a été décerné pour la première fois en 2010. Dix villes sont déjà montées sur le podium : Stockholm, Hambourg, Vitoria-Gasteiz (Espagne), Nantes, Copenhague, Bristol,  Ljubljana (Slovénie), Essen (Allemagne) et Nimègue (Pays-Bas) pour 2018.

Lire aussi : Norvège : en 2025, plus aucune voiture neuve ne devra émettre de CO2

Des résolutions pour un développement urbain durable

Le jury choisit le gagnant selon douze critères : la lutte contre le changement climatique planétaire, les transports, les espaces verts urbains, le bruit, la gestion des déchets, la nature et la biodiversité, l’air, la consommation d’eau, le traitement des eaux usées, l’éco-innovation et l’emploi durable, la gestion de l’environnement par les pouvoirs locaux et la performance énergétique.

La capitale norvégienne s’est engagée « à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 50 % d’ici 2020 et de 95 % d’ici 2030, à condition d’obtenir un système de capture du carbone pour notre usine d’incinération« , ajoute la maire adjointe. Les deux tiers de la population mondiale vivent en ville, ce sont donc aux villes de trouver les solutions pour lutter contre les dérèglements climatiques.

Illustration bannière : Oslo, capitale verte européenne 2019 – © Anna Jedynak
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Bonjour
    Tout n’est pas si idyllique en Norvège, les maisons mal isolées et chauffées à l’électricité ça existe, mais les barrages et le pétrole rendent l’électricité bon marché. Les bateaux de plaisance à moteur sillonnent les fjords à grand bruit, les champs de céréales sont plus que propres à coups de pesticides, il n’est pas recommandé de consommer le cabillaud pêché dans le fjord d’Oslo, poisson de fond trop chargé en métaux lourds.
    Cela dit, la Norvège, riche producteur de gaz et de pétrole, utilise bien mieux cette rente que d’autres pays : universités, industries de pointe « vertes »
    La conscience écologique scandinave est réelle , c’est un vrai civisme

Moi aussi je donne mon avis