9 modes de transport propres et originaux pour se déplacer en ville

Si depuis 20 ans, la pollution industrielle a considérablement diminué – on parle de 45 à 65% – la pollution atmosphérique due aux transports, elle, n’a fait qu’augmenter. En ville, la situation devient plus que sensible, avec des pics de pollution de plus en plus fréquents. Les embouteillages contribuent ainsi pour 75% à la pollution photochimique et pour 40% aux retombées acides.

Rédigé par Annabelle Kiéma, le 8 Nov 2022, à 17 h 34 min

Quelles solutions pour se déplacer de manière plus propre ? Tour d’horizon des 9 moyens de transport les moins polluants.

Les transports en commun, plébiscités par de nombreux Français

Les transports en commun réduisent la circulation et par là même la pollution en ville, mais ils ont aussi d’autres avantages. En 2018, 92 % des Français les recommandaient d’ailleurs et 71 % déclaraient les prendre avant tout pour des raisons de praticité, là où 41 % les prenaient pour faire des économies.

moyen de transport écologique, Le tramway d'Angers. CC : ati4850

Le tramway d’Angers. CC : ati4850

Ils ont donc de nombreux atouts : plus écologiques, plus économiques, ils apportent davantage de sérénité, car il y a beaucoup moins de risque d’accident… Et ils sont plus malins, car on peut profiter du temps de trajet « imposé » dans la journée pour faire autre chose que la route, comme lire un bon bouquin par exemple ou s’avancer dans son travail.

Le retour du tramway comme moyen de transport écologique

Le tramway, évincé depuis les années 1960, a tendance à retrouver sa place dans les plus grandes agglomérations internationales. Ponctuel (une rame toutes les 5 minutes environ), pratique (jusqu’à 120 passagers peuvent embarquer), souvent moins cher que le métro et circulant à une vitesse moyenne supérieure aux bus (20km/h en moyenne), le tramway est définitivement adopté dans près de 20 grandes villes françaises.

Bien moins polluant que la voiture, car fonctionnant à l’électricité (donc pas d’émission de gaz à effet de serre), plus sûr, plus silencieux et plus facile d’accès notamment pour les handicapés, le tramway a, en plus, cette faculté de redynamiser les centres-villes.

Trouvez votre moyen de transport écologique – la marche

Biologiquement, nous ne sommes pas conçus pour rester sédentaires. Et donc logiquement, la sédentarité réduit très fortement notre espérance de vie !

moyen de transport écologique

CC : thekellyscope

  • Les hommes assis plus de 6 heures par jour ont une mortalité supérieure de 20 % ; le chiffre grimpe même à 40 % pour les femmes.
  • Les personnes qui travaillent assises pendant 10 ans ont deux fois plus de probabilités de développer un cancer colorectal que les personnes mobiles.

Selon l’ADEME, un quart des déplacements en France sont inférieurs à un kilomètre  ! Sachant que parcourir 500 m à pied ne prend que huit petites minutes, nul besoin de tergiverser… En ville, chaque kilomètre réalisé à pied peut permettre d’économiser 280 g de CO2. Enfin, bien entendu, la marche reste le moyen de transport le plus économique.

Les vélos, rollers et trottinettes

Le vélo est le moyen de transport le plus rapide en ville. Dès que la distance à parcourir est comprise entre 1 et 5 km, le vélo est imbattable.

moyen de transport écologique

CC : Sarah Ackerman

Voici ce que l’ADEME nous dit, en chiffres :

  • La moitié des déplacements intra-urbains sont inférieurs à 3 km
  • Dans cette configuration, le vélo est le moyen de transport le plus rapide : 1/4 d’heure
  • Comparaison vitesse moyenne vélo-auto en ville : 15 km/h contre 14 km/h

Autrement dit, si vous vivez et travaillez dans la même ville, il n’y a pas photo. Finis les embouteillages et les énervements dès le matin. Surtout qu’aux problèmes de circulation s’ajoutent ceux du stationnement.

Pour les sportifs, le roller est également un excellent moyen de transport. Il combine activité physique et gain de temps sur les petits trajets. Il nécessite juste quelques petits ajustements : prévoir une autre paire de chaussures, prendre quelques cours éventuellement pour plus de sécurité : apprendre à éviter les obstacles, à freiner dans l’urgence, etc.

La trottinette se développe

Vous avez difficilement pu y échapper : le moyen de transport s’est développé de manière exponentielle en 2018-2019. Attentions au Code de la route pour la trottinette électrique.

Le covoiturage : autre moyen de transport écologique

D’année en année, le covoiturage gagne ses galons. En 2009, le leader covoiturage.fr offrait 50.000 sièges, mais en 2012, l’offre était passée à 1.000.000 ! Ensuite, en 2011, 3 millions de personnes avaient déjà fait au moins un voyage en covoiturage.

moyen de transport écologique

CC : timo w2s

La tendance s’accélère : le site Blablacar, qui revendique 95 % du marché, annonçait 12 millions de passagers transportés en 2014. En 2018, c’était presque le nombre de ses membres ! En 2022, la flambée des prix du carburant n’a fait que renforcer cette tendance.

Deux grands types de trajet en covoiturage dominent : le trajet domicile-travail, et les trajets longues distances. Le covoiturage permet bien entendu de limiter le nombre de véhicules et ainsi réduire les émissions de GES. Il est très intéressant également sur le plan économique. Un covoiturage quotidien domicile-travail sur un trajet de 20 km fait économiser près de 1.500 euros par an.

L’autopartage

L’autopartage, bien qu’il existe depuis 20 ans, est encore marginal, mais il a connu dans les dernières années une croissance exponentielle et dispose d’un potentiel de développement très important. Il permet aux Français d’envisager l’indispensable voiture sous un autre angle.

moyen de transport écologique

Autolib CC : mariordo59

L’autopartage se pratique par divers moyen. Des entreprises privées comme Zipcar, StreetCar, GoGet, Mobizen, etc. ont contribué à le démocratiser en le rendant facile d’accès grâce à Internet. Également, les villes s’y sont mises en proposant des services d’autopartage : Lilas à Lille, Autopi en Lorraine, Autocool à Bordeaux, Mobilib à Toulouse, AutoLib bien sûr à Paris, etc.

En outre, l’autopartage entre particuliers tend à se développer considérablement. L’autopartage permet de faire des économies, de se séparer de sa voiture, d’utiliser tous les modes de transport en ville et de réduire collectivement l’utilisation de la voiture.

Trouvez votre moyen de transport écologique – Le VLS, vélo en libre-service

Depuis quelques années et avec les systèmes de location de vélo en libre-service, le nombre de cyclistes urbains ne cesse d’augmenter.

moyen de transport écologique

Vélib Paris CC : zoetnet

  • À Lyon et à Villeurbanne, le trafic cycliste a été multiplié par plus de 3 en 8 ans.
  • À Bordeaux, 8 % des déplacements dans le centre-ville se font aujourd’hui à vélo, contre 3 % il y a 10 ans.
  • À Strasbourg, 15 % des déplacements se font à vélo pour l’ensemble de la ville.

Le lancement du système de location parisien, le Vélib, avait fait beaucoup de bruit l’été 2007. Mais Paris est loin d’être une ville pionnière dans le domaine. Dix ans avant elle, Rennes avait déjà mis en place son système de vélos en libre-service, Vélo à la carte. Ont suivi Lyon avec Vélo’v, la Rochelle avec Libre Service Vélo et Grenoble avec Métrovélo.

Autre moyen de transport écologique – Les navettes fluviales

moyen de transport écologique, la navette fluviale de Bordeaux. CC : Communauté Urbaine de Bordeaux

BatCub, la navette fluviale de Bordeaux. CC : Communauté Urbaine de Bordeaux

Voici une alternative qui sait allier douceur de vivre, économies et écologie : la navette fluviale. Ces bateaux-bus gagnent les rives de villes maritimes ou fluviales comme La Rochelle et ses Bus de Mer ou son Passeur (un bateau électrique), Navibus à Nantes sur la Loire et sur l’Erdre, le réseau Mistral à Toulon, Voguéo à Paris ou les 4 lignes maritimes de Lorient.

Le principe reste le même que le bus conventionnel : il suffit de se munir d’un ticket ou de son abonnement pour réaliser son parcours jusqu’à l’arrêt concerné. C’est plus sympa que le bus parce que cela offre un autre point de vue, mais ce n’est pas plus cher pour autant. À tester donc si vous en avez l’occasion !

Le vélo-taxi : original et écolo !

En voici un mode de transport original et surtout très écolo ! Non polluant et non bruyant, ce tricycle à pédales équipé d’un petit moteur électrique (pratique pour les côtes), peut accueillir jusqu’à deux passagers.

moyen de transport écologique

CC : lou schwartz

Malgré sa relative lenteur (entre 10 et 25 km/h), il possède de sérieux atouts qui devraient en séduire plus d’un :

  • Considéré comme un cycle, il est autorisé à rouler sur la chaussée, les pistes cyclables ou dans les rues piétonnes.
  • Ses tarifs restent très abordables : environ un euro par personne et par kilomètre parcouru.
  • Utilisé sur de faibles distances, ce drôle d’engin vous coûtera le prix d’un ticket de bus, mais pour un impact environnemental bien moindre.

Qu’il se nomme Urban-Cab, Cyclopolitain ou encore cycloville, il commence à être présent un peu partout en France : Paris, Lyon, Nantes, Lille, Toulouse, Grenoble, Rennes ou encore Nice l’ont adopté depuis peu.

Les moyens de transport écolo les plus originaux

Le gyropode ou segway

moyen de transport écologique

CC : Ruthieki

Le gyropode, également appelé Segway, est une plateforme électrique équipée d’un système de stabilisation gyroscopique. Ludique et écologique, il permet de se déplacer plus rapidement qu’en marchant. Le premier gyropode est le Segway, inventé par la firme américaine Dean Kamen en 2001.

Le TPZ

moyen de transport écologiqueLe Transporteur Personnel Electrique Zappy ou le TPZ, est commercialisé par la société française Zapworld. Cette moto tricycle électrique peut parcourir environ 40 km à une vitesse d’environ 20 km/h, avec une seule charge.

Le Skatedrive

moyen de transport écologique, skatedriveLe Skatedrive® combine roller et vélo. Intermodal, ce mode de transport combine les avantages du vélo en offrant l’équilibre et le freinage facile d’une bicyclette ; du roller avec le plaisir de la glisse, l’agilité et la légèreté ; du triporteur grâce à sa stabilité. Le Skatedrive® s’utilise en chaussant sa paire de rollers et en maintenant un guidon devant soi.

Article republié.
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Je fais partie de ce qu’on appelle désormais les « slasheurs » : je suis rédactrice / sophrologue / et j’enseigne le français comme langue...

32 commentaires Donnez votre avis
  1. super pour mon exposer mrc

  2. Très bon article, il y a encore beaucoup de travail, on a pris énormément de retard sur les pays scandinaves. Quand je vois le nombre de pistes cyclables non utilisés car elles sont très mal faites et dangereuse et l’augmentation de l’insécurité. De plus en plus de vol de vélo n’arrange pas les choses pour un transport écoresponsable. C’est vrai que la mobilité urbaine est un sujet majeur pour notre avenir il faudrait davantage de subvention pour les trottinettes, vélo électrique, draisienne électrique que pour les moteurs thermiques.

  3. Bonjour, Nous sommes une organisation très organisée qui est non gouvernementale (ONG) Voilà, Nous sommes ici pour vous dire continuez votre site il est magnifique !

  4. continué à faire ça

  5. c’est super pour mon exposé alors merci

  6. Pour me déplacer au quotidien, j’utilise le vélo pliant. Je suis propriétaire d’un vélo 20 pouces Blanc marine depuis 3 ans ; je l’utilise quotidiennement dans les transports en Commun à Orléans- J’en suis très satisfait et correspondant exactement à ce que je recherchais ; c’est-à-dire qu’il est très confortable (pour ne pas arriver en « nage « au travail) ; de plus il a un très bon développement pour ne pas se fatiguer. J’avais longtemps comparé les différents fabricants et j’avais d’ailleurs essayer le Giant Halfway 20 pouces . Je l’avais également apprécié mais avais toutefois quelques remorques : La guidon est beaucoup trop bas, et même en montant la potence au maximum cela restait inconfortable ( Je mesure 1m79) ; Sinon le cadre n’avait de béquille sous le cadre pour protéger le pédalier lorsque le vélo est plié – Enfin le cadre Blanc marine est suspendu ce qui procure un confort inégalable à mon avis – Bonne journée

  7. franchement est ce que les pommes de terre ne serait pas la solution?

  8. IL faut retourner au cheval a crotin………fini la polution , les accidents , les surtaxes , il n y a plus d excuses pour nous voler de l argent !!!

    • bien d’accord avec toi le cheval peut libérer la population de l’emprise et l’exploitation de la population, l’automobile coute maintenant trp cher et aussi le cheval a des avantages comme pas besoin d’essence ni d’huile ! il peut faire le plein l’été un peu partout ou il y a de l’herbe , son cout d’achat faible et de plus vous pouvez le conduire a n’importe et quel age et sans permis de conduire !!! un moyen de transport qui vous tient en forme en plus !!!! il vous permet de voir le paysage (en auto le monde son trop pressé et doivent trop regarder la route !!! )a cheval on voie tout et on reste pas pris dans la neige !!!! moi j’ai 5 chevaux et c’est avec eux que je me déplace le plus même je fais au moins 8 fois plus de millage avec mes chevaux qu’avec mon auto .
      Le cheval est facilement plus durable et aussi les juments peuvent vous redonner un cheval tout neuf (un auto pourra jamais le faire ) Le cheval attire plus les regards c’est sure qu’il est pour beaucoup vue comme un luxe que pas tous peuvent se payer (lorsque ils son en erreur parce que ca peut couter beaucoup moins cher que l’auto et de plus durable )j’aimerais que des villes se développerais ici au québec ou seul le cheval serais permis !!!je vendrais immédiatement ma maison et irais habiter dans cette ville de rêve ..!!

  9. continuer a faire des vehicules electrique pour que le petrole s’arrete dans le monde

    • la fabrication de la batterie pollue 2fois plus traverser Paris

    • Mon ami anonyme a tout dit certe c’est clean mais non

  10. et le plus compact à bien sur été oublié; je parle bien sur le la Gyroroue ou monocycle éléctrique.
    Les pouvoir publiques et les collectivités local devraient promouvoir ce moyen de transport PLEV «Personnal Ligt Electrique Véhicule» et légiférer pour favoriser son développement car il offre de grande possibilité de multimodalites.
    De plus au contraire des VAE (vélo à assistance électrique) il ne demande pas d’aménagement particulier, puisque que vous êtes considéré comme un piéton, hormis un trottoir (même si une piste cyclable permet d’utiliser tous le potentiel de la roue), pas non plus de mobilier urbain pour ce stationner ou de signalétique (marquage, panneau).
    Plus polyvalent qu’un scooter (surtout beaucoup moins polluant et bruyant à l’utilisation) et plus léger qu’un vélo à assistance électrique, La gyroroue est idéal pour gagner du temps entre 2 bus, tramways ou métros. De par sa compacité il se loge sous le siège dans le coffre d’une twingo ou à côté de votre bureau. il préfigure l’avenir de la mobilité urbaine.
    Que dire des citoyens qui devrai y voire un échantillon de l’avenir du déplacement urbain entre 30 centime et 1€ les 100 km, permet une autonomie de 20 à 90 km pour un prix qui va de 500€ à 3200€
    (je vous rassure tous de suite pour ~1000€ on trouvent des Gyroroue haut de gamme)
    Je rajoute et fini par dire que pour l’instant aucune obligation de port de casque, gants, assurance (une assurance civile suffit, généralement comprise dans l’assurance habitation) et pas de dégradation pendant le stationnement vu qu’il vous suit partout a la différence d’un vélo (500 000 vélos volé par an).

    • Si ont roulent tout électrique l Etat est ruiné …..l essence est une mine d or !

    • L faut retourner au cheval a crotin………fini la polution , les accidents , les surtaxes , il n y a plus d excuses pour nous voler de l argent !!!

  11. Les voitures électriques ne sont pas si propre que cela : « La voiture électrique pollue autant et voir plus que les voitures à pétrole, car on détruit les mines de lithium de la planète.
    Il faut autant de matières polluantes pour la fabriquer. Que les pays utilisant les ressources nucléaires et une source de pollution supplémentaire. Le reste du monde pour produire l’électricité utilise du charbon d’où le bilan carbone serait en hausse ou maintenu.
    Les véhicules électriques ont une autonomie trop courte d’où les ménages la possédant ont besoin d’un véhicule à pétrole.
    Les batteries au lithium ne sont en aucun cas à ce jour recyclable, on n’a pas trouver une seconde vie à ses batteries, d’où source de pollution supplémentaire.[…] » de alfredo
    Je pense que c’est bien de le savoir car du niveau marketing il ne le précise pas.:)

  12. Vous faites peur

  13. C’est une horreur les pages qui changent toutes seules. On a pas le temps de lire et ça efface même les commentaires qu’on est en train d’écrire !

  14. Bonjour à toutes et tous,
    Nous avons totalement ré-imaginé la trottinette que nous voyons comme un vrai moyen de transport pour adulte et que nous préférons appeler ‘glisseur urbain’ . Notre concept as été spécifiquement étudié pour être le meilleur compromis entre la fiabilité d’un trottinette adulte, la facilité d’utilisation et de transport, la légèreté et la compacité.
    Quant on en as besoin il est dispo immédiatement, quant ce n’est plus le cas il s’éclipse.
    Découvrez le sur pulsiv.fr

    • le lien ne fonctionne pas vers pulsiv.fr

  15. Il manque les vélos électriques en libre service. La société Clean Energy Planet (basée dans le 06) conçoit et fait fabriquer en France un système totalement innovant éco-conçu qui permet de recharger et de sécuriser en un seul geste les deux roues électriques. Grâce à un badge les usagers peuvent prendre un vélo électrique en libre service. Leur nouveau totem permet la charge de véhicule électrique 16 Ah. Je vous invite à aller sur leur site cleanenergyplanet.com

    • c’est nul n’est que demain il y a que quatre moyens de transport c’est super ultra mega super nul 🙁 🙁 🙁 :'( :'( :'( 🙁 :'( 🙁 :'(

  16. Il manque les trottinettes électriques pas les exotiques et hors de prix Segway ou équivalent mais la nouvelle génération de trottinettes électrique a moins de 1000E , plus de 20 km d’autonomie et qui pèse moins de 20kg. Plus d’info sur leur avantage sur mobilityurban.fr

  17. Il manque tout de même la trottinette électrique. Non pas les exotiques et hors de prix segway ou autres, mais les trottinettes adultes de ville il en existe plusieurs version pratique et pour moins de 100E comme l’egret, la my-ecomobile ou la scorpit… et qui permettent de faire ces trajets de moins de 5km avec plus de flexibilité encore que le vélo car vous pouvez l’emmener jusque sous votre bureau et rapide comme le vélo je vous conseille de lire cet article qui en explique les avantages : mobilityurban.fr/blog/trottinette-electrique/trottinette-electrique-ou-voiture-pour-un-usage-urbain.html .

  18. Enfin une personne réfléchie ! Merci pour ton commentaire. =)
    C’est ce que je me tue à dire aux personnes qui m’entourent mais ils n’ont pas l’air de vouloir comprendre.

  19. Merci d’arrêter de présenter les véhicules électriques comme ayant des avantages écologiques évidents.
    L’absence de pollution se limite à l’environnement immédiat du véhicule.
    – parlez de la production et de l’acheminement de l’électricité nécessaire à son fonctionnement…
    – matériau des batteries à recycler…
    Cordialement.

    • c’est vrai on a pas fini d’avoir des centrales nucleaires bio

Moi aussi je donne mon avis