La ville de Rennes élue capitale de la biodiversité 2016

Depuis 2010, un concours, organisé par le centre de ressources sur la nature en ville, ‘Plante & Cité’ et par l’agence régionale pour la biodiversité en Île-de-France, ‘Natureparif’, récompense les collectivités qui s’engagent durablement dans la préservation de la biodiversité. Pour cette 6ème édition, c’est la ville de Rennes qui vient d’être élue capitale française de la biodiversité pour l’année 2016.

Rédigé par Hugo Quinton, le 8 Oct 2016, à 8 h 03 min

La ville de Rennes a été choisie parmi 72 collectivités candidates dans le cadre de ce concours qui avait pour thème cette année, « Sols et biodiversité ». La cité bretonne voit ainsi reconnue son action de longue date en faveur de la gestion écologique de ses espaces verts et de ses espaces publics.

Rennes, élue capitale de la biodiversité en France

La ville de Rennes a été récompensée pour son travail de protection des espaces naturels et de prise en compte de la trame verte, des liaisons entre espaces naturels du territoire avec des corridors écologiques plus fonctionnels du point de vue de la biodiversité dont :

  • la trame bleue : avec la redécouverte et la mise en valeur du fleuve (la Vilaine) et de ses affluents (dont l’Ille) ;
  • la trame noire : avec le développement d’espaces non illuminés, selon un schéma d’aménagement lumière, visant à créer un couloir d’obscurité favorable à la biodiversité.

Le jury de ce concours a également retenu la réalisation du quartier de la Courrouze, sur une friche militaire : le choix d’un aménagement préservant au maximum les sols, la végétation en place et le fonctionnement hydrologique du site a été salué comme un exemple de reconstruction de la ville sur elle-même, en utilisant et optimisant les fonctions écosystémiques. Par exemple, les terres polluées ont été prélevées et confinées sur place.

La gestion des eaux de pluie s’appuie sur un réseau de noues (sorte de fossé végétalisé peu profond et large) à ciel ouvert, plantées d’espèces filtrantes, plutôt que par des collecteurs enterrés, et une partie des boisements spontanés existants ont été conservés.

rennes-biodiversite-2016

© Gilles Lecuir

Un autre programme a également séduit le jury : celui visant à recréer une zone naturelle d’expansion des crues au coeur de la ville dense, sur les prairies Saint-Martin : ce projet constitue aussi un exemple pionnier de prise en compte de la pollution des sols urbains. Selon eux, « ce problème complexe en matière de santé humaine et d’impacts sur la biodiversité locale est géré avec courage et responsabilité par la Ville, qui a développé avec ses partenaires scientifiques un programme de recherche inédit ».

Pour Nathalie Appéré, la Maire de Rennes : « Rennes, capitale française de la biodiversité, c’est la reconnaissance d’actions exemplaires menées depuis des années, de notre nouveau conseil local de la biodiversité, et du futur parc naturel urbain des Prairies St Martin – 30 hectares en coeur de ville. C’est aussi une source de motivation pour aller plus loin : notre projet urbain Rennes 2030 va marquer une étape nouvelle pour la place de la nature et de la biodiversité en ville, je l’ai annoncé aux Rennais, nous allons nous y atteler, ensemble ».

Photo à la une © Gilles Lecuir

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Je suis passionné par le web et tout ce qui entoure, de près ou de loin, les réseaux sociaux. A ce titre, j'ai contribué à plusieurs media en ligne, en...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis