Bisphénols : les substituts aussi dangereux

Rédigé par Alan Van Brackel, le 9 Apr 2013, à 16 h 20 min

Après le bisphénol A, le S

On se demande pourtant si on rêve. L’Anses avait déjà appelé à l’action en septembre 2011. Quasiment deux ans plus tard, on a interdit seulement une partie des produits, tandis que l’exposition se poursuit. Une interdiction totale est à prévoir pour 2015. Mettons.

Méfiance, néanmoins, puisque l’Anses signale déjà que les produits de substitution du BPA risquent bien d’être aussi toxiques pour la santé. Elle indique ainsi : « En l’absence de données scientifiques complémentaires, l’Agence n’encourage pas à utiliser d’autres bisphénols comme solution de substitution au bisphénol A« . Le plus utilisé à l’heure actuelle est le bisphénol S, lui aussi suspecté.

Le bisphénol S, moins connu mais présumé toxique

sans bpaLes industriels peuvent bien se targuer de proposer des produits sans bisphénol A… Suivant l’exemple de son grand frère, le bisphénol S est soupçonné des mêmes tares. « Le bisphénol S a été très peu étudié.« , explique le Dr Pierre Souvet, Président de l’Association Santé Environnement France (ASEF). « Mais les quelques études qui existent ne sont pas rassurantes, et laissent à penser qu’il s’agit également d’un perturbateur endocrinien ».

Le bisphénol S n’est pas concerné par la loi qui prendra effet en 2015. Le consommateur, lui, est persuadé être peu à peu débarrassé des plastiques toxiques… jusqu’au prochain scandale. La mention du bisphénol S n’est en tout cas à ce jour pas obligatoire sur les produits. Sans compter que les bisphénols se combinent avec les pesticides, les particules fines et autres polluants de l’air et de l’alimentation, causes de stérilité ou de maladies comme le cancer.

*
Je réagis

illustration : © CC, Sergio Maistrello

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

12 commentaires Donnez votre avis
  1. Moi aussi j’ai viré tous mes moules en silicone depuis plusieurs années déjà, quand j’ai commencé à sentir un goût bizarre dans mes gâteaux, au début ca allait et plus le moule vieillissait plus ce goût particulier et désagréable était présent, pourtant c’étaient des moules Tupperware ou Mastrad !
    J’ai aussi viré mes poêles Téfal pour des poêles De Bayer en acier minéral.
    Il me reste encore à jeter mes accessoires de cuisine comme les louches, spatules et écumoires en plastique pour de l’acier ou de l’inox.
    Je range de plus en plus dans des bocaux en verre et il existe même des sacs de congélation d’origine végétale (canne à sucre) chez Leclerc dans la marque Alfapac, en plus ils sont réutilisables.

    Je rejoins onnouscachetout et tous les autres qui en ont raz le bol de cette main mise sur notre santé et nos vies en général, mais il n’est pas question de se laisser faire, il faut s’informer le plus possible pour agir en conséquance.

  2. maman de 1 enfant j ai préféré allaite mais au travail et tout autour de nous on est entoure de poisons. a nous de les éviter surtout pour nos enfants

  3. Y a-t-il eu des études sur les humains ? Il parait que toutes les infos sur le BPA sont issues de mesures/dosages sur les souris. Peut-on transposer comme ça ? Au moins faire des dosages dans le sang, urines, …. humains.
    Le Bisphénol S (SO2 au lieu de CH3CCH3), et consorts, qui dit qu’ils sont plus vertueux ?
    Quand j’étais « petit », les pots de yaourt en carton étaient paraffinés, un peu comme les confitures.

    • Encore des données faussées par « l’expérimentation animale » ? Le parapluie est ouvert, ces braves gens n’ont rien à se reprocher, ils ont tout bien fait comme demandé dans les protocoles ! Ouf !
      Hélas pour eux, et surtout pour nous, les humains ne sont pas des rats !
      1/ soit tout le monde s’en fout du moment que ça rapporte…, y compris les pots de vin pour acheter les scrupules…
      2/ soit, c’est, si ce n’est pas volontaire, c’est « toléré » ou « calculé » pour laisser disparaitre une partie de la population… devenue trop nombreuse ? Avouez qu’il y a de quoi se poser des questions !

  4. des millions de médicaments dangereux sont vendus chaque jour en tout légalité dans les pharamcies pourtant ils sont toujours en vente!

    des millions d’aditifs,conservateurs dangereux sont dans les produits vendus en toute légalité dans les supermarché pourtant ils sont toujours en vente!

    les vaccins sont nocifs pour la santé et intules pourtout ils intensifient leur politique de vaccination (faut dire que le lobby pharamaceutique dirige le monde)

    Montsanto pollue et détruit notre planète, affame les petits paysans, et aux USA une loi a été passée pour qu’ils ne puissent être jugés

    Les cigarettes sont dangereuses pour la santé pourtant elles sont vendues en toute légalité à côté de ça on fait des campagnes pour la préventition du cancer du poumon paradoxale?bien oui faut savoir que les cigarettes ça rapporte gros à l’ETAT!

    Les corridas sont cruelles, barbares, procure uen souffrance inimaginable aux taureaux, plus de 80% de la population française est contre pourtant elles sont organisées en toute légalité (mafia tauromachique)

    L’élevage intensif de cochons,lapins,boeufs,moutons etc est une horreur, les animaux y sont entassés, sans lumière, sans pouvoir bouger, massacrer, torturer pourtant ce type d’élevage est en toute légalité, et oui les industriels rémunère bien nos gouvernants

    Tout ça pour dire qu’il faudrait une réforme générale de système de santé, des vrais lois de protection animale, mais malheureusement ils ne se préocupent pas de notre santé, bien être dans cette folle course à la surconsommation, cette mondilaisation a détruit notre santé et notre planète!!!

    • Je vois que nous sommes branchés sur la même longueur d’onde !
      On serait « amis » ou dans les mêmes groupes sur facebook que ça ne m’étonnerait pas !
      Mais que c’est usant d’avoir souvent l’impression de prêcher dans le désert ! Que faut-il faire pour réveiller les gens ???
      Bon, ben, au boulot, j’y retourne…

  5. Qe quoi bien se méfier des nouveaux plastiques dont personne ne connaît la composition, sans BPA oui mais avec quoi???? Vive la gourde en inox et les biberons en verre !

    • Finalement, j’ai parfois l’impression d’être rétrograde quand je refuse d’utiliser les cocottes Tupperware (soit disant inoffensives) les moules en silicones. Mes poêles sont en inox et mes moules à gâteaux en pyrex, mais au fil des articles je me dis que ne n’ai pas tort. par contre il y a encore pas mal de points où nous ne pouvons rien; par exemple je dois boire beaucoup d’eau pour mes reins et là pas de solution, l’eau en bouteille de verre est rare presque introuvable et l’eau du robinet, même filtrée est pleine de produits indésirables, nous vivons une époque formidable…..Quand je voyais ma fille préparer le biberon en plastique au micro onde, j’avais des doutes sur le bien fondé de la chose mais pas question de dire quelque chose..

    • Bonjour,
      Votre remarque est pertinente pour la majorité des bioplastiques actuellement commercialisés, par contre, si vous prenez le Biomisanthus, sa composition de base ne comporte que 3 éléments principaux
      De la fibre de Miscanthus
      De la cellulose solide et,
      Un plastifiant cellulosique.
      Optionnellement, un colorant 100 % bio.
      Un point c’est tout….
      Ou sont les additifs toxiques?
      Ou sont les composants chimiques?
      Ou sont les additifs issus de la pétrochimie ?
      Ou sont les composants alimentaires dont la plupart sont issus d’OGM?
      Merci de me donner les réponses à ces questions pour respecter la crédibilité du Biomiscanthus.
      Bien cordialement
      René Marchal

  6. Et après c’est quoi le bisphénol Z ? non le Q peut être avant… À bas le biberon vive le nichon !!

    • Bel humour Fred ! Attention : pas de prothèses dans les nichons !

    • Maman de 2 enfants 100% allaités jusqu’au sevrage naturel, je dis oui, vive l’allaitement, mais il reste à surveille sans cesse mon alimentation, les légumes que j’achète, sans parler de mes casseroles, de l’air que je respire, et compagnie…

Moi aussi je donne mon avis