Mummyrexie : un danger pour bébé ?

Rédigé par Eva Souto, le 14 Jan 2014, à 16 h 02 min

Mummyrexie, un phénomène encore peu développé en France

biberonbebe1…mais il gagne du terrain.

Comme beaucoup de tendances, et notamment lorsqu’elles sont lancées par des stars, le phénomène de « mummyrexie » trouve ses racines aux Etats-Unis. Mais cette dernière fait des émules en France et gagne du terrain dans nos contrées.

Selon le psychologue Gérard Apfeldorfer, « ce trouble alimentaire, s’il reste encore marginal en France, se développe ces dernières années. Je vois de plus en plus de patientes qui refusent de prendre du poids alors même qu’elles sont enceintes. Certaines futures mamans un peu rondes veulent également en profiter pour perdre quelques kilos ».

La question est toujours la même : à quand cette obsession de la taille de guêpe et de la minceur à tout prix finira-t-elle ? Alors, futures mamans, méditez sagement cet adage selon lequel « il faut neuf mois pour faire un bébé et autant pour le défaire » !

*

Je veux témoigner

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Eva est passionnée d’écriture. Elle est sensible aux sujets de société, et en particulier, à ceux qui touchent au développement durable, au commerce...

3 commentaires Donnez votre avis
  1. Où est le problème? On peut comprendre qu’une femme n’ait pas envie de ressembler à une mongolfière, c’est légitime! Prendre soin de soi c’est aussi surveiller son poids et ne pas se laisser aller à manger n’importe quoi. Faut arrêter de vouloir tout « psychologiser », vouloir garder son poids de forme n’est en aucun cas une maladie.

  2. Moi, j’ai pris 22 kgs pour ma première grossesse, 20 pour la seconde! Et j’en suis très fière! C’est le seul moment de notre vie où on peut vraiment se faire plaisir et qu’on a la justification parfaite! En plus, il est hors de question que mes enfants commencent leur vie avec des frustrations! Du coup j’ai cédé à toutes mes envies! Et après l’accouchement, je me suis astreinte à sortir au moins deux fois par jour, une heure de ballade (ça faisait du bien au moral, et ça a permis aux loulous de vite comprendre la différence entre la nuit et le jour… et mon chien n’a pas été dépaysé de l’arrivée de bébé puisqu’on ne changeait pas ses habitudes de promen,ade!!!) résultat, tout perdu environs 6 mois après chaque grossesse! Sans régime, sans privation, et sans sport extrême! Ces femmes ne se rendent vraiment pas compte de ce qu’elles font et encore moins de ce qu’elles infligent à leur enfant. Pas étonnant que dans le show biz, on voit rarement des enfants équilibrés…

  3. Je n’avais aucune connaissance de ce phénomène … Ces femmes sont-elles vraiment prêtes à avoir un enfant? Ce type de comportement m’apparait comme un signe d’égoïsme et donner la vie est faire don de soi à l’enfant à venir. Il ne s’agit pas que de se faire un enfant. C’est un mauvais départ et je n’ose imaginer la suite. Tout est question d’équilibre, durant ma grossesse, j’ai continué à faire de l’exercice mais à un rythme plus léger car bouger est essentiel. Même chose après l’accouchement.

Moi aussi je donne mon avis