Cette vidéo va vous dégoûter du polyester

The Story of Stuff a mis en ligne, il y a quelques semaines, une vidéo dénonçant la pollution engendrée par les microfibres.

Rédigé par Marie Mourot, le 25 Apr 2017, à 7 h 15 min

Quelles solutions pour stopper cette pollution ?

Dans son article intitulé « Comment résoudre le problème de la pollution par microfibres ?« , Mickael O’Heanay, directeur de The Story of Stuff nous donne plusieurs pistes pour tenter de réduire cette pollution.

La première chose qu’il évoque vient directement à l’esprit : nous pouvons tout d’abord choisir de ne porter que des vêtements en tissus naturels tel que le coton, la laine ou encore le chanvre. En effet, au quotidien, nous n’avons pas besoin de toujours porter des vêtements synthétiques alors autant privilégier d’autres matières le plus souvent possible.

Cependant, 60 % des vêtements contiennent des tissus synthétiques et le problème semble difficile à résoudre de cette manière, même si chaque effort personnel compte, on est bien d’accord ! Mickael O’Heanay met donc en avant trois gestes qui pourraient avoir un impact non négligeable sur ce problème de pollution engendrée par les microfibres.

 

Des filtres plus fins pour capturer les fibres

Si à l’instar des sèche-linge par exemple, les machines à laver étaient équipées de filtres plus fins, qui permettraient de retenir davantage de fibres, moins de micro-particules se retrouveraient dans les océans.

Suite aux sollicitations de The Story of Stuff, les fabricants de machine à laver ont cependant émis quelques préoccupations, quant à l’investissement financier que cela représentait.

De meilleures installations de traitement des eaux usées

La deuxième idée serait, bien entendu, de moderniser les installations de traitement des eaux usées. Cependant, cela aurait un coût non négligeable et réclamerait l’engagement massif des organismes locaux, principalement financés par les fonds publics.

Mickael O’Heanay s’interroge donc sur la légitimité d’une telle action : est-ce vraiment aux contribuables de payer pour moderniser ces installations ? Est-ce qu’il faudrait mettre en place des taxes propres à chaque vêtement, en fonction de la matière dans laquelle il est fabriqué ?

Encore une fois, le problème s’avère difficile à résoudre de la sorte selon lui, même s’il souligne que les agences de traitement des eaux usées partagent ces préoccupations, et qu’elles seraient prêtes à participer à l’élaboration de solutions.

Des fabricants de vêtements plus responsables

Même si quelques marques de vêtements éco-responsables utilisent des matières plus durables et moins polluantes, ce n’est clairement pas le cas de toutes. La plupart d’entre elles ne reconnaissent même pas encore que leurs produits polluent, alors que la le problème des microfibres est avéré depuis déjà plusieurs années.

Pourtant, Mickael O’Heanay l’affirme : les marques doivent prendre la responsabilité de faire face à l’impact environnemental de leurs produits. Elles se doivent de prendre en charge le cycle complet des vêtements qu’elles fabriquent.

The Story of Stuff a donc mis en ligne une pétition pour pousser les marques à reconnaître publiquement cette pollution par les microfibres, mais aussi à s’engager à investir du temps et des ressources pour trouver des solutions. Solutions qui une fois trouvées, doivent être mutualisées entre toutes les marques, afin que cette pollution cesse définitivement.

Pour l’équipe de The Story of Stuff, cette piste est notre meilleur espoir. Alors, si vous souhaitez les soutenir et vous engager dans ce combat, n’hésitez pas à aller signer la pétition et à partager la vidéo autour de vous !

Illustration bannière – Capture d’écran Youtube
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Rédactrice web freelance et maman de trois enfants, je me suis toujours sentie très concernée par l'écologie et le développement durable. Constamment en...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis