Pourquoi et comment recycler l’eau ?

Pourquoi recycler l’eau ?

Que trouve-t-on dans les « eaux usées » ?

Le terme « eaux usées » désigne l’eau qui a été altérée par l’Homme. Elles peuvent provenir de l’industrie, de l’agriculture, de l’eau de pluie qui ruisselle en ville (et qui collecte ainsi des hydrocarbures), des fosses septiques (on parle d’ « eaux noires », très polluées)…

Developpement durable article> Pollution sur le fleuve Sénégal dans le pays du même nom

En arrivant à la station d’épuration, les eaux usées sont un véritable bouillon de culture : elles contiennent des morceaux organiques (nourriture), des bactéries en grande quantité, des fragments inorganiques (céramique), de petits animaux (protozoaires), des gaz (méthane) et des toxines (pesticides).

 

planetoscope-statistiquesEaux usées rejetées dans la nature dans le monde

Traitement des eaux usées par les stations d’épuration en France

Et pourquoi recycler tout ça ?

Purifier les eaux usagées est important pour :

  • La vie aquatique et la biodiversité. Par exemple, la matière organique en décomposition absorbe l’oxygène dans l’eau, et cela peut tuer tous les poissons d’un lac.
  • La santé publique : l’eau sale peut transmettre des bactéries. Les métaux lourds, connus pour attaquer le sang, les reins et le système nerveux, peuvent aussi se trouver dans l’eau.

Enfin, certaines industries nécessitent une eau de qualité pour fonctionner : nucléaire civil, pétrochimie, cosmétique, agriculture…

Le recyclage de l’eau, comment ça marche ?

Dans un premier temps, les eaux subissent le « prétraitement » : elles sont filtrées pour en retirer tous les éléments qui pourraient poser problème par la suite : emballage, animaux morts…

Le traitement primaire de l’eau

Il fonctionne sur le principe de la décantation, aidée par l’ajout de substances coagulantes et floculantes. Les impuretés s’agglomèrent et sont retirées à hauteur de 90 %.

Le traitement secondaire, ou biologique

Cette fois-ci, on met l’eau usée au contact d’un écosystème bactérien spécifiquement choisi. Les bactéries introduites dans l’eau vont l’épurer tout en consommant l’oxygène contenu dans l’eau. Pour éviter que la mort des bactéries, de l’oxygène est introduit dans l’eau sous forme de micro-bulles.

  • Certaines communes utilisent le lagunage  : l’eau est disposée dans des plans d’eau végétalisés, ce qui oxygène l’eau naturellement.
  • D’autre utilisent des « bio-filtres » : l’eau passe à travers des surfaces spécifiques (sable, galets, argiles, …) qui retiennent les bactéries.

Le traitement tertiaire

Enfin, il faut éliminer l’azote et le phosphore de l’eau. Ces deux substances favorisent en effet  la prolifération des algues. Le traitement est chimique, et les composés indésirables s’échappent sous forme gazeuse à l’issue du processus. Le traitement tertiaire n’est pas systématique.

Developpement durable article

Une fois épurée, l’eau est versée dans la rivière ou l’océan le plus proche. Les boues issues du processus sont envoyées à la déchetterie après avoir été stabilisées (pour les boues secondaires). Les bassins de lagunage sont curés tous les deux ou trois ans, et produisent des « boues de lagunage ».

Ce que le consommateur doit faire

Le consommateur n’a pas beaucoup d’influence sur le retraitement des eaux usées.

À part tenter de réduire sa consommation d’eau, il est possible de récupérer soi-même de l’eau (voir nos articles), ou d’utiliser des cosmétiques, savons et shampoings bio, qui ne rejettent dans l’eau que des molécules biodégradables.

*

Et aussi, à propos du recyclage de l’eau :