Comment lire les étiquettes textiles ?

Comment lire les étiquettes textiles ?

Acheter un vêtement, c’est souvent synonyme de besoin, ou de coup de coeur lors d’une virée shopping. Lorsque l’on passe à la caisse, on ne pense pas forcément à regarder l’étiquette du vêtement que l’on achète, et on ne sait donc pas toujours comment l’entretenir. Et une fois devant sa machine sa machine à laver, les symboles présents sur l’étiquette s’apparentent parfois à de véritables hiéroglyphes, incompréhensibles !

Pour vous aider à y voir plus clair parmi les étiquettes de vêtements, ConsoGlobe vous propose une petite explication.


Un étiquetage obligatoire en France

La première chose à savoir concernant les étiquettes présentes sur les vêtements, c’est qu’elles sont obligatoires en France. Si certains symboles sont facultatifs, chaque vêtement en France doit indiquer la composition du produit et le pourcentage de chaque fibre textile utilisée dans l’article proposé à la vente. De plus, il est interdit d’introduire le client en erreur à travers des étiquettes aux indications faussées.

Le Code de la Consommation préciser ainsi dans l’article L. 121-1 : “Est interdite toute publicité comportant, sous quelque forme que ce soit, des allégations, indications ou présentations fausses ou de nature à induire en erreur, lorsque celles-ci portent sur un ou plusieurs des éléments ci-après : existence, nature, composition, qualités substantielles, teneur en principes utiles, espèce, origine, quantité, mode et date de fabrication, propriétés, prix et conditions de vente de biens ou services qui font l’objet de la publicité, conditions de leur utilisation, résultats qui peuvent être attendus de leur utilisation, motifs ou procédés de la vente ou de la prestation de services, portée des engagements pris par l’annonceur, identité, qualités ou aptitudes du fabricant, des revendeurs, des promoteurs ou des prestataires (L. 27 déc. 1973, art. 44-1).

Ainsi, le client doit être en mesure de lire l’étiquette de composition du produit avant de l’acheter, et cela afin d’être parfaitement informé des différentes fibres utilisées dans le produit qu’il a choisi d’acquérir.

Par ailleurs, en France, si la composition du produit doit clairement apparaître sur les étiquettes, il n’est pas obligatoire de faire figurer un étiquetage d’entretien. Pour autant, ce dernier est très souvent apposé avec la composition, afin de permettre au client de conserver au mieux le vêtement choisi.

Concernant les symboles d’entretien, ils font l’objet d’une réglementation stricte déterminée par une normalisation ISO 3758. Cette normalisation a été déterminée par le Comité Français de l’Etiquetage pour l’Entretien des Textiles ou COFREET au niveau français, et par le Groupement International pour l’Etiquetage d’Entretien des Textiles ou GINETEX au niveau international. Chaque symbole est déposé auprès de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle ou OMP et respecte un ordre établi : le lavage, blanchiment, le séchage, le repassage et le nettoyage d’étiquettes.

*

La suite p.2> Les étiquettes pour le Lavage