Cette vidéo va vous dégoûter du polyester

The Story of Stuff a mis en ligne, il y a quelques semaines, une vidéo dénonçant la pollution engendrée par les microfibres.

Rédigé par Marie Mourot, le 25 Apr 2017, à 7 h 15 min

La dernière vidéo de The Story of Stuff (“L’histoire des choses” en anglais) qui raconte celle des microfibres, est courte mais suffisamment percutante pour nous faire passer l’envie d’acheter des vêtements en polyester jusqu’à la fin de notre vie !

Les microfibres : une catastrophe environnementale dénoncée par The Story of Stuff

The Story of Stuff s’est fait connaître en 2007, en mettant en ligne une vidéo de 20 minutes, qui dénonçait notre modèle actuel de consommation et notamment, le cycle de vie des objets et leur impact sur l’environnement. Quelques millions de vues plus tard, le mouvement The Story of Stuff était né. Il rassemble aujourd’hui plus d’un million de personnes prêt à s’engager vers la voie du changement. Depuis, une dizaine de vidéos sont venues s’ajouter à l’actif de cette ONG, toujours pour dénoncer les différents problèmes environnementaux et sociaux, mais aussi pour proposer des alternatives.

Des micro-particules de plastique partout !

La dernière vidéo publiée s’attaque quant à elle, aux microfibres, qui entraînent une pollution vraiment importante dont nous n’avons pas toujours conscience car invisible…

La vidéo qui va vous dégoûter des microfibres

Visionnez ici “L’histoire des microfibres” (en anglais, affichez les sous-titres)

Aujourd’hui, la grande majorité des vêtements que nous portons sont en polyester. Qu’il soit fabriqué à partir de matières recyclées ou à partir de matériaux neufs, le polyester se retrouve sous la forme de micro-particules dans l’océan  ! Comment ? À chaque passage en machine à laver, des petites particules de microfibres se détachent de nos vêtements.

Ces particules, bien trop petites pour être filtrées par les stations d’épuration, se retrouvent dans les rivières puis dans les océans. Et le problème ne s’arrête pas là : une fois dans l’eau, ces particules vont attirer de nombreux polluants comme les huiles de moteur ou encore les produits chimiques. Ces “éponges” ultra toxiques sont ensuite avalées par les poissons que nous finissons par manger. Bon appétit !

Lire aussi : Moules : vous reprendrez bien un peu de plastique ?

Selon une déclaration de Stev Wilson, directeur des campagnes de The Story of Stuff, le nombre de machines à laver uniquement aux États-Unis s’élèveraient à 9 millions. Et à chaque fois qu’une machine tourne, ce sont jusqu’à 200.000 fibres qui se retrouvent dans l’océan. Alors, face à un tel cauchemar, que pouvons-nous faire ?

Lire page suivante : quelles solutions pour stopper cette pollution ?

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Rédactrice web freelance et maman de deux enfants, je me suis toujours sentie très concernée par l'écologie et le développement durable. Constamment en...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis