Moules : vous reprendrez bien un peu de plastique ?

Rédigé par Alan, le 3 Sep 2013, à 17 h 20 min

Que le plastique soit présent dans l’océan n’est pas une nouvelle. Une nouvelle étude confirme l’ingestion importante de microplastiques par les moules en mer du Nord.

Microplastiques : de la mer aux moules

© CC, Harlan Harris HarlanH

© CC, Harlan Harris HarlanH

Si les moules-frites sont de saison en septembre, on se doute moins que le plastique s’est invité au menu. Pourtant les faits sont là : les chairs des moules contiennent de nombreuses microparticules de plastique.

L’Université de Gand, en Belgique, a étudié les mytiloïdes de la mer du Nord, fortement polluée par le plastique. L’étude montre que cette dégradation marine touche fortement les moules, qui absorbent les polluants contenus dans leur environnement. Au point de trouver une moyenne de 300 microparticules de plastique par portion de 300 grammes de chair de moules.

Du plastique dans nos assiettes

© CC, Luke Loughead Keelhaul Doug

© CC, Luke Loughead Keelhaul Doug

« Les moules sont des organismes filtrant l’eau de mer, de 20 à 25 litre d’eau de mer par jour« , explique ainsi Colin Janssen, toxicologue à l’université de Gand à Bruno Dumontet. « Dans l’eau se trouvent de très petites particules de plastique de moins d’un millimètre de long. Ces microparticules sont filtrées et ingérées par les moules. Ce qu’on à découvert, c’est qu’elles se retrouvent à l’intérieur des coquilles, mais aussi dans  la chair même des moules.« 

C’est ainsi que le consommateur ingère ensuite ces microplastiques en mangeant les mollusques, avec des conséquences encore difficiles à déterminer. Sans parler, bien entendu, des conséquences directes de la consommation de plastique pour les moules. Une

étude de l’Université de Wageningen aux Pays-Bas avait montré le rapport entre microplastiques et appétit des moules. Les animaux se nourrissaient alors moins.

> Suite : Les microplastiques, un problème de grande ampleur

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

12 commentaires Donnez votre avis
  1. Scandaleux!! À quand nos gouvernements stopperont l’usage des plastiques à outrance…

  2. Un danger est la transmission aux hommes – via la consommation de moules – des produits toxiques contenus dans les plastiques.
    A lire notre sujet sur les moules de Méditerranée et le très précieux travail effectué par la mission MED : unblogsurlaterre.com/histoires-de-produits/les-moules-de-mediterranee-empoisonnees-par-nos-dechets-plastiques/

  3. Cela me rappel deux films a)soylent green « soleil vert » et b)The road. Nous en somme à midi moins une si on continue comme ça.

  4. Je pense que les moules ne sont pas le seules êtres a subir les conséquences des déchets de l’homme dans les mers,

  5. Bien, entre les moules, les 40% de produits de beauté qui contiennent des substances toxiques, plus les médicaments, il est plus que temps d’interdire les plastiques, ainsi que tous les perturbateurs endocriniens produits par la pétrochimie.

  6. Nous allons à la perte de notre Terre par la pollution et nos dirigeants le savent. Pourquoi la Station Spatiale Internationale est-elle le seul endroit (j’allais écrire « sur Terre ») où tous les pays s’entendent, sinon pour préparer une immigration des futurs terriens ? Balivernes, me direz-vous ? Alors, je reprends : pourquoi ?

  7. Par définition, il y aura toujours des énergies fossiles car elles sont constamment en fabrication par la Nature. Et au lieu d’attendre bêtement ou de râler/juger etc., nous ferions tous mieux de trouver une solution pour réparer les dégâts déjà faits.

    • Entièrement d’accord avec vous car les premiers à critiquer sont hélas les premiers à polluer…

  8. Merci Delphine
    Toujours la qualité rédactionnelle.
    J’ai lu, mais je ne saurais pas citer la source, que la plus grosse part de la pollution par les plastiques est due au lavage des textiles. Dans l’eau de lavage, les molécules de plastique sont envoyées dans la nature.
    Et les moules comme les huitres qui sont ni plus ni moins que des filtres sont « naturellement » polluées.
    C’est la triste réalité, lorsque l’on mange des crustacés on mange aussi nos déchets. Comme pour les gibiers à poil on mange nos pesticides et autres polluants.

  9. Je suis d’accord avec Rosemary : je serai très heureuse quand il n’y aura plus de pétrole ou d’énergie fossile.
    La santé des concitoyens ne posent réellement pas de problèmes aux gouvernants de la terre. Seul compte le fric et la gloire, c’est désolant.

  10. L’homme est un loup pour l’homme.
    C’est le seul être au monde qui évolue en détruisant son environnement necessaire à sa propre vie.

  11. I will be so happy when there’s no more petrol…..

Moi aussi je donne mon avis