Lutte biologique : 18 animaux pour lutter contre les ravageurs au jardin

Tout jardinier a dû faire face à un moment donné à des animaux ravageurs. Au jardin bio, pas question de lutter contre eux à grands coups de produits chimiques. On va plutôt privilégier des méthodes naturelles, et particulièrement la lutte biologique et les auxiliaires de jardin.

Rédigé par Alan Van Brackel, le 17 Jul 2018, à 17 h 20 min

9. Les lézards des murailles dans la lutte biologique

Prédateur – Vous ne trouverez pas de lézards dans toutes les régions mais dans les zones plus chaudes, on pourra compter sur eux pour s’installer sur les murailles et attaquer de petits insectes  : mouches, chenilles, grillons, coléoptères, araignées, papillons…

lézard animal jardin, lutte biologique auxiliaires

Ce chasseur à l’affût, d’une patience à toute épreuve, ne dédaigne pas non plus les chenilles, cloportes ou petits escargots qui se retrouvent sur son chemin © RukiMedia

Le lézard ne peut se passer de boire : pour son confort, pensez à laisser un point d’eau toujours accessible. Si vos murs sont en parpaings sans crevasses et que vous avez un chat, fixez des ardoise sur des tasseaux afin de procurer à vos lézards un abri contre leur ennemi mortel.

Lire page suivante : le hérisson

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Articles sympas, mais que d’approximations ! Non, les papillons ne font pas partie de la lutte bio. Certaines chenilles (leurs larves) sont même de redoutables ravageurs des cultures. Ce ne sont que de modestes pollinisateurs (bien moins que les mouches et les coléoptères, loin devant les abeilles). Mais ce sont d’excellentes proies pour les animaux insectivores.
    Le bombyle est surtout un parasite de larves d’abeilles. Pas un mangeur de pucerons !

  2. Bonjour,
    Mon jardin est attaqué, et ce tous les ans, par des bêtes que je soupçonne être des araignées. En effet, les feuilles sont grignotées (comme si on croquait dans un biscuit) et sur certaines feuilles il ne reste que la veinure centrale. Je suis désespérée car je n’utilise aucun produit chimique. Que faire et quoi. Si quelqu’un pouvait me donner une solution. Je vous remercie d’avance.

Moi aussi je donne mon avis