Le groupe sanguin O entraîne moins de problèmes cardiaques

Plusieurs études confirment cette hypothèse : les maladies cardiaques seraient liées en partie à notre groupe sanguin. L’écart est faible, mais les risques sont moins élevés pour le groupe sanguin O.

Rédigé par Maylis Choné, le 8 May 2017, à 14 h 35 min

Il s’agit d’un facteur pour lequel nous ne pouvons pas changer grand chose. Il est tout même intéressant pour les particuliers (et le corps médical) de savoir s’ils sont plus enclins ou non aux problèmes cardiaques selon leur groupe sanguin.

Moins de problèmes cardiaques pour les personnes du groupe sanguin  O

L’étude, menée par Tessa Kole et les chercheurs du Centre médical universitaire de Groningen aux Pays-Bas, a été présentée lors du congrès de la Société européenne de cardiologie. Elle vient confirmer d’autres travaux et notamment ceux dirigés par le professeur Meian He et publiés en 2012. Les scientifiques affirment que le groupe sanguin auquel nous appartenons influe plus ou moins sur la santé de notre coeur. Autrement dit, les maladies cardiaques sont un peu plus fréquentes selon les différents types de sang.

Les plus chanceuses sont les personnes appartenant au groupe sanguin O. Nous savons déjà qu’elles sont des donneurs universels, c’est-à-dire que leur sang est compatible avec tous. En revanche, elles ne peuvent recevoir que de donneurs O. Nous en savons désormais plus : ce sang, qui possède un niveau moins élevé d’une protéine de coagulation sanguine, entraîne moins d’arrêts cardiaques et d’AVC.

Les chiffres clés de l’étude

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont mené leur étude sur 1,3 million de personnes. Résultats, sur 1.000 patients ayant un groupe sanguin O, 14  ont subi une crise cardiaque. Sur les 1.000 patients ayant un groupe sanguin autre (A, B, AB), 15 ont subi une crise cardiaque. La différence est minime, mais sur une population plus nombreuse, l’écart se creuse.

D’après les résultats de l’étude menée en 2012 par le professeur He, les résultats se rapprochent : les personnes appartenant au groupe A ont un risque cardiaque plus élevé de 5 %, celles du groupe B de 11 % et  celles du groupe AB de 23 %. Ces résultats pourraient à terme entraîner de nouvelles thérapies.

groupe sanguin O

Comment réduire les risques de problèmes cardiaques ?

Ces études sont intéressantes pour les professionnels de santé, qui pourront alors mieux surveiller, entre autres, le cholestérol et la tension artérielle des personnes sujettes à ces maladies cardiaques, selon leur groupe sanguin. Néanmoins, ce facteur, présent dans nos gênes et hérité de nos parents, ne peut en aucun cas être modifié.

Ce qui peut l’être en revanche, c’est notre hygiène de vie. Il est toujours conseillé – et ce quel que soit son groupe sanguin – de surveiller son alimentation et son taux de cholestérol dans le sang, sa consommation de tabac et d’alcool, son activité physique. Ces facteurs, eux, dépendent entièrement de nous et nous pouvons par conséquent réellement les contrôler.

Illustration bannière : Tests sanguins – © Romaset
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis