Le sang du cordon ombilical aurait le pouvoir de rajeunir le cerveau

Une étude britannique suggère que le sang du cordon ombilical aurait la capacité de ralentir le vieillissement.

Rédigé par Sybille de la Rocque, le 26 Apr 2017, à 9 h 47 min

Les cellules souches présentes dans le sang du cordon ombilical auraient la faculté de ralentir la dégénérescence neuronale. Des chercheurs se sont intéressés au sujet et leurs conclusions sont étonnantes.

Les cellules souches du cordon ombilical ralentissent le vieillissement

Le sang du cordon ombilical réserve encore bien des surprises à la science. Déjà reconnu pour ses multiples bénéfices, le sang « placentaire » contient des cellules souches dites hématopoïétiques. Ce sont ces cellules qui, tout au long de notre vie, produisent l’ensemble des cellules qui circulent dans notre sang. Et selon les résultats d’une récente étude menée par des chercheurs britanniques, celles-ci pourraient produire de véritables miracles sur le cerveau humain.

Dans leurs conclusions, publiées dans la revue Nature, ces scientifiques de l’université de Stanford apportent la preuve selon laquelle les cellules souches du cordon ombilical pourraient ralentir la dégénérescence neuronale des personnes âgées.

Le sang placentaire, véritable protéine de jouvence ?

Pour parvenir à ce constat, les auteurs de cette étude ont utilisé trois groupes de souris auxquels ils ont injecté du sang provenant de cordons ombilicaux pour le premier groupe, de jeunes âgés de 19 à 24 ans pour le deuxième et de personnes âgées de 61 à 82 ans pour le troisième. Ils ont ensuite analysé le comportement des cobayes et ont observé une nette amélioration des capacités mentales des souris du premier groupe, celles qui avaient reçu des cellule souches de cordon ombilical.

La mémoire de ces dernières s’est visiblement améliorée tandis qu’elles retrouvaient des capacités que les souris perdent généralement au fur et à mesure de leur vieillissement. Pour expliquer ce rajeunissement surprenant, les chercheurs ont analysé l’activité cellulaire de ces souris et ont notamment observé qu’elle était particulièrement active dans la région cérébrale de l’hippocampe qui est, notamment, à l’origine de l’apprentissage et de la mémoire. Reste à savoir désormais si cette véritable protéine de jouvence pourrait avoir des effets similaires sur l’homme.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. ATTENTION!!!!!rajeunir et ralentir le vieillissement!!!ce n’est pas dutoutla meme chose!!!!!!!!!

  2. En fait, d’autre recerches scientifique montre quand changeant le sang d’animaux agé et en le remplacent par du sang neuf issu de bébé de la même espèce, l’individu rajeunissait à un age d’adulte au sommet de sa forme (25 ans pourl’homme). Le rat qui était très agé, pratiquement deux ans (se qui équivaut à 100 ans pour l’homme) c’est remis à courrir, à manger, boire, sa mémoire, ses faculter sensorièle, cognitive, la mélanine de ses poils, tout avait rajeuni, il courrait à nouveau les femelle. Apparament l’expèrience a commencer en 2007 et il est toujour en vie. Le résultat a été concluant sur plusieurs especes animal.

Moi aussi je donne mon avis