L’Argent colloïdal : un antibiotique naturel… en or massif !

Rédigé par Véronique Desarzens, le 25 Oct 2015, à 8 h 48 min

Savez-vous pourquoi autrefois les personnes aisées étaient en meilleure santé que les autres ? On a longtemps pensé que c’était tout simplement parce qu’elles étaient riches, jusqu’à ce que l’on découvre que c’était bien plus vraisemblablement parce qu’elles mangeaient et buvaient dans des couverts en argent ! En restant quelque temps dans des gobelets ou des plats en argent, leurs aliments et leurs boissons s’imprégnaient en effet quelque peu du précieux métal. Pas assez pour en modifier le goût ou la saveur, mais suffisamment pourtant pour faire bénéficier l’organisme des qualités de l’argent.

Sans être né une cuillère d’argent dans la bouche, vous aussi pouvez bénéficier des vertus de l’argent colloïdal.

Argent colloïdal : il est temps de redécouvrir cet extraordinaire remède naturel

Nous ne le savons désormais que trop : de plus en pus de germes et de bactéries se montrent aujourd’hui résistants aux antibiotiques. Il est donc urgent de trouver d’autres solutions. A l’heure où notre organisme, littéralement intoxiqué par toutes les chimies ingérées au cours de son existence, ne réagit plus toujours de manière optimale à l’administration des médicaments antibiotiques, l’argent colloïdal mérite non seulement d’être redécouvert, mais d’être réellement remis au goût du jour. Pourquoi ?

  • L’argent colloïdal est capable de s’attaquer à la plupart des bactéries, virus et autres parasites.
  • Contrairement aux médicaments antibiotiques, l’argent colloïdal ne présente pas d’effets secondaires indésirables.
  • Il semble que les bactéries, si elles deviennent de plus en plus tenaces et résistent de plus en plus souvent aux antibiotiques de synthèse, ne peuvent en revanche pas développer de résistance face à l’argent colloïdal.

Avec lui, tordez le cou à la plupart des bactéries, virus et parasites !

Réputé surtout pour ses remarquables propriétés anti-infectueuses, l’argent colloïdal pourrait bien s’avérer une aide précieuse sur le chemin de la santé.

Son utilisation la plus classique, c’est bien sûr chaque fois qu’il y a une infection : refroidissements, grippe, mais aussi bactéries susceptibles de provoquer de sérieuses infections secondaires à la grippe ou à d’autres maladies virales, blessures avec plaies.

argent-colloidal-soin-maladies

Ce n’est pas tout, différentes analyses de cheveux ont par ailleurs permis de mettre en évidence un lien entre un faible niveau d’argent dans l’organisme et l’apparition ou la présence de certaines maladies, ainsi qu’avec une faiblesse du système immunitaire. Et de récentes études permettent de penser que le champ d’action de l’argent colloïdal serait bien plus vaste.

Comment en profiter ?

Que ce soit à titre préventif, pour se maintenir en bonne forme, ou alors en guise de « réflexe santé », face par exemple à un début de rhume ou de grippe, la première utilisation de l’argent colloïdal est une solution buvable.

  • Pris régulièrement, à titre préventif, comme le plus naturel des compléments alimentaires, la dose recommandée est d’une cuillère à café d’argent colloïdal par jour, prise dans une cuillère en plastique et de préférence une demi-heure ou une heure après un repas.
  • Pour réagir à une infection en train de se déclarer, n’hésitez pas à augmenter la dose, mais pendant une courte période seulement, pas plus de trois semaines.

Il y a cependant encore bien d’autres manières de profiter de l’argent colloïdal :

  • En gargarisme, pour les soins de la bouche et de la gorge, comme les aphtes, les enrouements, les angines.
  • En nébuliseur, pour transformer et transporter les fines particules plus facilement et plus rapidement dans les bronches et les poumons.
  • Directement en application externe, en cas d’acné, de verrues, de mycoses, de piqûres d’insectes, de brûlures, de plaies ou d’ulcères.
  • En spray, pour le nez, le gorge ou même comme déodorant.
  • En gouttes, notamment pour les yeux et les oreilles.

En très petites doses, les animaux et les plantes peuvent eux aussi en profiter.

argent-colloidal-maladie-virus

Quels sont les effets secondaires possibles ?

A condition de porter votre choix sur de l’argent colloïdal de qualité, préparé consciencieusement et soigneusement, il n’y a aucun effet secondaire indésirable. C’est l’un des grands avantages de ce remède naturel !

Parmi les différents acteurs sur le marché, l’Institut Katharos se distingue en publiant les analyses de laboratoires indépendants de sa solution. Concentré à 40 PPM, l’argent colloïdal fabriqué par l’institut Katharos est fabriqué en France.”

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, rédactrice indépendante, orientée mieux-être, santé, environnement, produits naturels et autres potions « maison ».

16 commentaires Donnez votre avis
  1. on trouve plein d’info sur l’argent colloïdal sur le blog du site de nuvi-colloidal

  2. Bonjour,

    L’argent colloïdal est proposé en 15ppm, 23ppm, 30ppm; Lequel choisir et dans quel cas; Merci

  3. Bonjour et merci pour votre article ! Est ce que je peux l’utiliser sans risque pendant ma grossesse (7 mois)! Merci

    • Bonjour !

      Apparemment oui, mais je vous conseille tout de même de poser la question à votre homéopathe et de voir avec lui quel dosage il vous recommande. Belle journée !

  4. L’argent colloidal, ou comment enrichir les margoulins…
    Voyez ici : vegactu.com/actualite/argent-colloidal-notre-avis-14953/

    • Vous faites preuve d’une grande ignorance sur l’argent et ses fonctions antimicrobiennes. Elle sont pourtant démontrées par des centaines d’études et un usage historique de grands praticiens.

      Figurez-vous que des physiciens comme Hippocrate ou Paracelse utilisaient l’argent sous différentes formes pour accélérer la cicatrisation et soigner les ulcères. Je vous recommande vivement de lire ce résumé de l’histoire de l’argent :
      institut-katharos.com/#!histoire-argent-colloidal/c1nr1

    • Bonjour,

      Je suis venu à bout d’une bactérie particulièrement virulente ( Klebsiella pneumo) contractée en milieu hospitalier en faisant une cure d’A.C 15PPM pendant un mois, à raison de deux prises par jour. Même le médecin n’en revenait pas.

  5. Tout d’abord, merci pour cet article. Je connaissais déjà l’argent colloïdal, et je vais ressortir pour tous les jours des petites cuillères en argent qu’une de mes tantes m’avait offert pour mon mariage, il y a…50ans… Pour mon thé, mon café et mes tisanes, je vais m’en servir au quotidien au lieu de réserver cela pour les jours de fête…
    Je suis allée sur votre blog, et j’y retournerai dès que j’aurai un moment, c’est très intéressant, j’aime beaucoup.
    Bien à vous.

  6. Bonjour, je suis surprise par votre article car il me semblait que l’argent colloïdal était encore interdit en France ? La législation a-t-elle évolué ?

  7. et où trouve-t-on cet argent colloïdal ? sous quelle forme ?
    ces renseignements manquent dans l’article

    • J’en trouve à Biocoop en grand flacon, ou en pharmacie…

  8. Bonjour
    vous dites “cuillère en “plastique””
    relisez vous avant de publier une telle énormité
    cuillère en “argent” serais de bien meilleur conseil
    Patrick

    • La plastique convient également car il ne déforme pas l’argent colloïdal, l’inox oui… Mais vous avez raison en ce qui concerne l’argent 🙂 (mais on n’en a pas tous à la maison…)

    • Patrick, Courtois est vote nom ????

Moi aussi je donne mon avis