Un âne itinérant offre du courant électrique en Macédoine !

Rédigé par Eva Souto, le 27 Mar 2014, à 16 h 40 min

Le projet Pégase : artistique… qui pourrait bien être vraiment utile !

Dans les campagnes de Kavadarci, où se sont rendus les 2 artistes, un groupe électrogène portatif solaire a un réel intérêt.

Âne 3Angel, le propriétaire de l’âne prêté aux 2 français pour leur projet, n’est par exemple pas raccordé à l’électricité. C’est le cas également pour les fermiers qui pratiquent la transhumance.

Mais Philémon, un des porteurs du projet précise non sans humour que Pégase est « un groupe électrogène qui se prend dans les branches et s’arrête toutes les trois secondes pour manger des pissenlits ! ».

Pégase, un projet utilitariste

Au départ, les auteurs du projet se questionnaient sur l’hypermodernité du « tout-solaire », sur la fin des énergies fossiles et le retour à une locomotion lente.

Âne 4Mais sur place, ils se sont rendu compte que le projet endossait une dimension plus terre-à-terre, utilitariste.

flèche âne itinérant MacédoineCar, en ville, les ânes servent pour le ramassage des ordures et à la campagne, ils sont encore pour certains paysans, un moyen de locomotion.

Ce projet soulève donc de nombreuses questions : sur l’écologie, sur la place de l’animal dans la société ou même encore sur l’hypermodernité et le rapport à la surconsommation.

Alors, que pensez-vous de ce projet à la fois artistique, utilitariste et doucement poétique ?

*

Je veux témoigner jardin partagé

 

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Eva est passionnée d’écriture. Elle est sensible aux sujets de société, et en particulier, à ceux qui touchent au développement durable, au commerce...

10 commentaires Donnez votre avis
  1. Encourageant.

  2. Une super idée qui allie modernité et préservation des modes de vie ruraux. Permettre l’accès à la communication du 21ème siècle en douceur, sans imposer des infrastructures envahissantes est vraiment une démarche à développer.

    • L’idée serait superbe si vous remplacez l’âne et par la même occasion prenez le qualificatif d’âne dans l’autre sens…

  3. C’est assez scandaleux ! Je rejoins Nelly, Quelle est la place de l’animal dans cette société ? Et dans quelles conditions ? Me concernant, c’est certainement pas artistique ni poétique !!!

    • La bêtise humaine, à quand le respect de l’animal ?

  4. quelle ânerie…solaire

  5. ça pose surtout la question sur la place de l’animal dans cette société. C’est le 1er truc qui m’a surprit. Etant déjà un objet de production (portage de bois) cet âne se retrouve pour une petite partie de la population puisse l’utiliser sans scrupule pour charger tout ce qui est haute consommation. Dans des conditions déplorables (chaleur, poids du matériel, une gène permanente à coup sûre). C’est lamentable! C’est tout ce que j’ai à dire.

    • Je vous rejoins, c’est scandaleux !

  6. C’est pas avec ça que l’on va faire rouler un TGV à 300KM/H, a moins que de monter sur son dos, mais la vous n’êtes pas arrivé et encore s’il ne recule pas.

    • Et à quoi ça sert de faire rouler un TGV à 300 km/h ? quand on n’a même pas ce qu’on pourrait qualifier de « mini mum civilisé » ?…

Moi aussi je donne mon avis