Un âne itinérant offre du courant électrique en Macédoine !

Rédigé par Eva Souto, le 27 Mar 2014, à 16 h 40 min

Insolite. C’est une apparition un peu étrange, à la fois décadente et incongrue. Mais aussi terriblement progressiste et pratique. Un âne qui se promène en Macédoine avec, deux panneaux solaires fixés sur son bat en guise d’ailes. Folie, mirage ? Non, seulement un projet porté par un duo lillois formé par un artiste plasticien, Philémon et un scénographe, Arnaud Verley. Zoom sur une idée – décalée – pas comme les autres !

Un âne nommé Pégase apporte l’électricité aux Macédoniens

Pégase âne itinérant MacédoineEn Macédoine, un âne erre au gré des rencontres avec les habitants. Mais pas un âne tout à fait comme les autres.

Pégase, c’est son nom, est équipé de 2 panneaux solaires qui lui donnent un petit air de cheval ailé de la mythologie.

etoile, âne itinérant MacédoineA ceux qui le croisent, une invitation est proposée : celle de brancher leurs appareils électriques type téléphone portable, batterie de voiture, radio, sèche-cheveux… directement sur l’animal.

L’aventure commence avec un âne

ÂnePhilémon et Arnaud Verley ont débuté leur expérience en montagne, à une centaine de kilomètres de la capitale Skopje. C’est là qu’ils ont testé leur dispositif.

L’âne, leur a été prêté par un fermier. Il était dépourvu de nom et dévolu principalement au portage de bois.

flèche âne itinérant MacédoineLa 1ère nuit en la compagnie du désormais – bien nommé – Pégase, ce dernier offre aux 2 compagnons lumière, musique et possibilité de recharger leurs appareils photo et autres ordinateurs. Le dispositif est donc opérationnel, prêt à être mis à disposition.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Eva est passionnée d’écriture. Elle est sensible aux sujets de société, et en particulier, à ceux qui touchent au développement durable, au commerce...

10 commentaires Donnez votre avis
  1. Encourageant.

  2. Une super idée qui allie modernité et préservation des modes de vie ruraux. Permettre l’accès à la communication du 21ème siècle en douceur, sans imposer des infrastructures envahissantes est vraiment une démarche à développer.

    • L’idée serait superbe si vous remplacez l’âne et par la même occasion prenez le qualificatif d’âne dans l’autre sens…

  3. C’est assez scandaleux ! Je rejoins Nelly, Quelle est la place de l’animal dans cette société ? Et dans quelles conditions ? Me concernant, c’est certainement pas artistique ni poétique !!!

    • La bêtise humaine, à quand le respect de l’animal ?

  4. quelle ânerie…solaire

  5. ça pose surtout la question sur la place de l’animal dans cette société. C’est le 1er truc qui m’a surprit. Etant déjà un objet de production (portage de bois) cet âne se retrouve pour une petite partie de la population puisse l’utiliser sans scrupule pour charger tout ce qui est haute consommation. Dans des conditions déplorables (chaleur, poids du matériel, une gène permanente à coup sûre). C’est lamentable! C’est tout ce que j’ai à dire.

    • Je vous rejoins, c’est scandaleux !

  6. C’est pas avec ça que l’on va faire rouler un TGV à 300KM/H, a moins que de monter sur son dos, mais la vous n’êtes pas arrivé et encore s’il ne recule pas.

    • Et à quoi ça sert de faire rouler un TGV à 300 km/h ? quand on n’a même pas ce qu’on pourrait qualifier de “mini mum civilisé” ?…

Moi aussi je donne mon avis