Des émojis pour lutter contre le réchauffement climatique

Les émoji sont devenus une langue à part entière mais illustrer ses discussions sur le changement climatique n’était pas encore possible. C’est maintenant chose faite : reste plus qu’à convaincre les GAFAs de les adopter !

Rédigé par Sonia Mahmoudi, le 23 Jan 2018, à 9 h 06 min

De la hausse des températures à l’élévation du niveau de la mer, des ouragans aux incendies de forêt, les conséquences du changement climatique affectent déjà le monde. Pour sensibiliser au réchauffement climatique, trois artistes ont eu l’idée originale de créer de nouveaux émojis.

Climojis : des émojis qui font du bien à la planète !

Les Climoji, contraction entre ‘Climate Change‘ et émoji, ont été lancé par Marina Zurkow, Viniyata Pany et Richard Lapham, lors des Green Grants de l’Université de New York. Ils ont mis au point 27 émoticônes spéciaux illustrant le résultat du changement climatique.

Des emojis pour lutter contre le changement climatique

Des emojis pour lutter contre le changement climatique © climoji.org

Ce projet artistique semblait impératif pour les trois artistes afin que les gens parlent de la situation de la planète. « Pourquoi certains de nos principaux outils de communication évitent-ils ce problème ? Pourquoi n’y a-t-il même pas d’icône d’ouragan dans le jeu d’émoji officiel ? » se questionne Zurkow. En effet, il n’y avait pas d’émoji sur la pollution, les incendies de forêt ou l’élévation du niveau de la mer !

Ils prévoient déjà d’approcher Facebook pour convaincre le géant des réseaux sociaux d’ajouter les climojis à sa propre bibliothèque et ils aimeraient que le Consortium Unicode (le groupe d’entreprises informatiques basé à Silicon Valley qui approuvent les nouveaux émojis) adopte aussi les icônes du changement climatique. Mais avant que cela n’arrive, il est déjà possible de télécharger le catalogue légalement en ligne et d’en profiter.

Les climojis pour sensibiliser au changement climatique © climoji.org

Les climojis pour sensibiliser au réchauffement climatique © climoji.org

Retrouvez les liens de téléchargement sur le site des climoji.

Illustration bannière : Des emojis pour lutter contre le changement climatique – © climoji.org
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




3 commentaires Donnez votre avis
  1. *cest la mentalité des gens qu’il faut changer, mais certains sont complètement réfractaires, et même prennent plaisir à faire le contraire de ce qu’on nous dit.

    Et aussi, il faudrait que l’exemple vienne d’en haut : Lorsqu’on voit un ministre qui laisse partir un avion quasi vide pour en prendre un autre « plus confortable » dont le coût du trajet est de 350 000 euros… il se prend pour Dieu ou quoi ?
    Un tel comportement est inqualifiable, et encore, il dit « j’assume »….. alors là c’est encore pire.

    Avec une telle mentalité, ils ne devraient même pas être au gouvernement, et on devrait les chasser pour « faute lourde ».
    En Allemagne, ^pour ne citer que ce pays, ça ne passerait pas.

    Mais non, on préfère « emmerder » le petit peuple.

    Certains prennent prétexte de tels comportements pour faire n’importe quoi.

    Sans compter que Monsieur Hulot a je ne sais plus combien de voitures et un bâteau qui consomme beaucoup… Même s’il dit qu’il roule avec une voiture électrique, que fait-il des autres ?

  2. suite : Il faut aussi parler des maisons quelquefois trop grandes pour le nombre d’habitants, et ça coûte plus cher à chauffer qu’une maison de taille plus raisonnable.

    Et aussi les fameuses mezzanines qui offrent « de grands volumes », idem pour les grands escaliers ouverts au milieu du séjour….
    C’est magnifique, oui, mais tout l’air chaud plus léger monte, ce qui oblige à chauffer bien davantage, et encore les gens ont froid. Dans ces cas là, il aurait fallu au moins un chauffage au sol à eau. Si c’est électrique, les gens ne l’utilisent même pas par peur de la facture.

    Mais bon c’est stupide, car ça oblige à chauffer davantage, donc à polluer plus et à réchauffer la planète. Et on a des VMC plus grosses qui sortent beaucoup d’air chaud pour garder la maison saine…. Il y a la VMC Double flux, mais c’est plus cher, c’est plus compliqué, et ça consomme plus d’électricité, alors les gens restent en simple flux.

    ON veut taxer les maisons non isolées, je veux bien, mais le gaspillage cité ci dessus, il faudrait le taxer aussi.

    Je connais un couple de personnes âgées à la campagne dans une maison ancienne pas isolée. Ils chauffent la grande cuisine avec une cuisinière à bois, et s’approchent du feu pour avoir chaud. Seule cette pièce est chauffée.

    Ils ne chauffent pas la chambre, mais ont une couverture électrique qu’ils utilisent un peu avant d’aller au lit, c’est à dire demi heure environ, et ça fait 80 watts, donc conso très négligeable. Ils font le café avec la chaleur de la cuisinière, pas de cafetière dernier cri qui a une puissance de 1000 watts… Et alors, on va les taxer, eux ? ils consomment moins que beaucoup de gens dans des maisons modernes.

    Ils ont une voiture qui a 10 ans, et font à peine 2000 km par an, pour aller faire les courses au village voisin… Vous croyez qu’ils polluent vraiment eux ? Va-t-on les taxer pour maison non isolée ???

    Inutile de dire qu’à leur âge, ils ne vont pas se lancer dans l’isolation, ils consomment peu et veulent une seule chose : qu’on leur fiche la paix.
    Surtout qu’anciens agriculteurs, ils vivent presque dans la misère.

    Pour ce qui est du pétrôle de chauffage, le moins cher doit être près de 1,50 euros et donne environ 9 kw de chauffage. Si on compare à l’électricité 1,50 euros donne 9,73 kw de chauffage de chaleur saine.
    Il vaut mieux se chauffer avec 1,50 euros d’électricité qui ne revient pas plus cher et qui donne une chaleur saine.

    Bien sûr, il ne faut pas exagérer avec l’électricité, mais il faut encore moins pourrir la santé de ses enfants. Les enfants sont beaucoup plus malades (ORL) lorsque la maison est chauffée avec un poêle à pétrôle, et ça coûte à la sécu. Sans parler des fameuses particules direct dans la maison.

    Et alors, lorsqu’on se représente la conso de gazoil des voitures, on se demande si on ne va pas dans le mur de vouloir les faire avancer avec de l’électricité. Même s’il y a des éoliennes et des panneaux photovoltaÏques qui ne produisent pas en continu, je crois qu’il n’y aura jamais assez d’électricité…

    Et si on met des camions électriques…

    Par contre, on ne parle jamais des avions, Non seulement ils représentent une grosse masse, mais en plus de la faire avancer, il faut la maintenir en l’air, il n’y a pas plus énergivore… Et la pollution ?? il doit y en avoir des particules. Restent-elles en l’air ?? elles doivent bien redescendre pour qu’on les respire.

    Alors pour ce qui s’imaginent que l’air sera plus sain, avec les voitures électriques…

    Et si on imagine une famille avec 3 enfants qui part en vacances. Actuellement elle a un grand monospace pour pouvoir amener toutes ses affaires, c’est très pratique, ils peuvent parcourir facilement 800 km avec un plein.
    Va-t-on trouver des monospaces électriques, et combien pourra-t-on parcourir avec une seule charge et avec beaucoup de bagages ?

    Tel que c’est actuellement, la voiture électrique n’est pas un progrès, c’est une régression. Même si, lorsque j’ouvre mes fenêtres à certains moments de la journée où il y a de la circulation, je les referme vite car ça pue, car toutes les voitures ne sont pas récentes, et il y en a même qui fument noir.

  3. bonjour, Il faut sauver la planète, je suis bien d’accord, alors je chauffe raisonnablement ma maison, je ne me ballade pas en T shirt et en short comme en été, mais je vois des gens qui chauffent facilement à 23 et qui sont vêtus comme en été, ils se fichent éperdument de la planète. Ils ne font pas du tout attention à la conso d’eau, notamment d’eau chaude, c’est systématiquement robinets ouverts à fond, notamment à la douche, et il faut un gros débit à la douche pour rincer les cheveux longs, et on « sèche » le chauffe eau etc. Dans les copropriétés, certains fument avec les fenêtres de la cage d’escalier ouverte, et comme l’air pousse la fumée à l’intérieur, ils laissent la fenêtre ouverte. Dans une copropriété, ces fenêtres ont été bloquées à cause de cela par le conseil syndical.

    Au sujet des particules de diésel, déjà les voitures récentes ont fait d’énormes progrès, mais que penser des gens qui se chauffent avec des poêles à pétrôle, et qui chauffent même la chambre de jeunes enfants avec cela. On se demande pourquoi les gens du gouvernement n’interdisent pas ces engins et tout simplement la vente de ce combustible.
    Ce sont soi disant des chauffage d’appoint… MAIS, il faut savoir que pas mal de gens utilisent ça en continu tous les jours en croyant faire des économies, alors qu’il n’en est rien.
    Certes, la dépense n’est pas sur la facture EDF, mais sur la note du super marché, (voilà un tour de passe passe pour faire croire que ça ne coûte pas cher). ça transforme le logement en sauna, l’hygrométrie augmente, et un logement humide est bien plus difficile à chauffer. Et je ne parle pas des produits de la combustion qui vont direct dans les poumons des habitants. Mais là, ça ne dérange même pas les écolos du gouvernement.
    Et lorsque les gens ne paient pas directement de leur poche, ils s’en fichent du gaspillage, ça se voit fréquemment notamment dans les administrations.

    Et dans une copropriété voisine, les employés de l’entreprises de nettoyage sortent les sacs poubelles. Ils se plaignent que ces sacs contiennent souvent du verre. Il y a un récup verre pas loin, mais très peu de gens y vont. Ils ne vont pas à la déchetterie non plus, ils mettent tout au local poubelle qui n’est pas prévu pour ça.

    Le syndic par ignorance sans doute a laissé installer un compresseur de clim qui fait aussi chauffage dans un local situé près de l’entrée. Alors, l’hiver c’est une glacière, l’été c’est un four. Cela a une mauvaise influence sur les performances énergétiques du bâtiment….

    Tout est à l’avenant, et tout le monde s’en fout.

    Ce bâtiment, sur la façade donnant sur la rue, l’architecte a fait placer des grosses jardinières qui contiennent environ 800 litres de terre, plaquées contre le mur. Ce mur est isolé par l’extérieur, mais rien à l’endroit des jardinières. Il y en a une vingtaine, donc autant de gros ponts thermiques…

    Il y a un courant d’air terrible à la cage d’ascenseur, surtout lorsqu’il fait du vent.

Moi aussi je donne mon avis