Idée reçue : un sapin artificiel, c’est mieux pour l’environnement

Vous souhaitez privilégier un sapin artificiel pour préserver l’environnement ? Erreur ! Les sapins naturels possèdent un impact carbone moins important que les sapins artificiels. La bonne odeur de forêt en plus.

Rédigé par Aurore, le 4 Dec 2021, à 18 h 10 min

Idée reçue de circonstance en cette période ! À quelques semaines du réveillon de Noël, la question du sapin commence à se poser dans de nombreux foyers français. Cette année, sapin naturel ou sapin artificiel ? Voici quelques éléments de réponses.

Sapin naturel ou sapin artificiel : que faut-il préférer ?

6 millions de sapins de Noël naturels sont vendus chaque année, contre 1 million de sapins artificiels. On peut se poser la question : ne vaut-il pas mieux privilégier un sapin de Noël artificiel qui peut durer plusieurs années plutôt qu’un sapin naturel qui finira brûlé dès la fin des fêtes ?

Avantage écologique au sapin naturel

Un cabinet d’études canadien, Ellipsos(1), a réalisé une analyse du cycle de vie du sapin naturel et du sapin artificiel. Résultat, un sapin de Noël artificiel émet l’équivalent de 8,1 kg de CO2 pour sa production et pour son transport. Un sapin de Noël naturel n’émet lui, « que » 3,1 kg de CO2.

sapin noel artificiel

L’impact environnemental du sapin naturel n’est pas le même que celui du sapin artificiel – © bbernard

D’après l’étude, il faudrait garder son sapin de Noël artificiel plus de 20 ans pour qu’il soit rentable d’un point de vue carbone. Or les ménages le conservent en moyenne six ans. En outre, les sapins artificiels sont composés de matériaux non renouvelables, plastiques principalement. Préférez donc un sapin naturel pour les fêtes : en plus, c’est quand même bien plus authentique. S’il y a un impact puisque les résineux sont connus pour acidifier les sols(2), il est moindre, on préférera acheter local.

Choisir un sapin naturel écologique

Une des idées reçues concernant les sapins naturels est qu’en en achetant, on contribue à la déforestation. C’est faux : les sapins de Noël sont des variétés cultivées, on ne contribue donc pas à décimer la forêt en achetant son sapin.

Il existe de nombreuses manières de choisir un sapin de Noël plus écologique. Premièrement, choisissez-le cultivé en France : il existe plusieurs labels qui l’indiquent comme le label Fleurs de France. Deuxièmement, voyez modeste : choisissez un petit sapin, plus rapide à cultiver, moins cher et moins lourd au transport. Vous pouvez enfin choisir un sapin bio (de la marque France Sapin Bio par exemple), ou opter pour le Label Rouge.

sapin artificiel

Trois essences sont disponibles : épicéa, Nordmann et sapin noble.

Il existe également de nombreuses solutions pour lui donner une deuxième vie après les fêtes : le recycler, le replanter…

5 bonnes raisons de choisir un sapin naturel pour Noël

Raison n°1 : il rejette de l’oxygène

Tant que le sapin n’est pas coupé, il capture du CO2 pour le transformer en oxygène et contribue donc à la limitation de l’effet de serre.

Raison n°2 : achetez français

Il est plus facile de se procurer un sapin naturel français qu’un sapin artificiel français. Acheter un sapin naturel français contribue au développement économique de certaines régions.

Raison n°3 : le recyclage

Alors qu’un sapin artificiel est souvent composé de plastique, le sapin naturel est entièrement biodégradable.

Raison n°4 : lutter contre les crues

Grâce à son système racinaire, la culture des sapins permet de stabiliser les sols et de lutter contre les risques d’inondation notamment.

Plantation de jeunes sapins Nordmann verts de Noël –  © barmalini

Raison n°5 : la biodiversité

La culture des sapins contribue à l’installation d’un écosystème stable dans la zone de plantation.

Comment rendre son sapin de Noël plus écologique ?

Un sapin naturel est donc plus respectueux de l’environnement qu’un sapin artificiel et certaines astuces permettent de rendre ce sapin encore plus écolo.

Donner une deuxième vie à son sapin à la fin des fêtes

Pour celles et ceux qui achètent un sapin naturel, il est possible de l’acheter en motte, ce qui permet de le replanter une fois les fêtes passées. Comme cela, le sapin pourra retrouver l’air libre, dans votre jardin par exemple. Arrosez-le régulièrement et laissez-le près d’une fenêtre en intérieur.

Une fois les fêtes finies, ne l’abandonnez pas sur le bord du trottoir : de nombreuses communes proposent un système de collecte des sapins de Noël en vue de les recycler. Si votre commune n’en propose pas, amenez-le en déchèterie où il pourra être composté.

Autre option pour compenser son achat de sapin de Noël : vous pouvez compenser son impact carbone en participant à la reforestation dans d’autres pays du monde, à travers l’initiative de Tree Nation.

sapin artificiel, sapin noel artificiel

Sapin artificiel : il faut aussi penser à l’Après-Noël – © Yuganov Konstantin

Un sapin encore plus écolo : fait soi-même

Le sapin de Noël naturel n’est pourtant pas exemplaire en matière écologique. Pour faire encore mieux, vous pouvez faire vous-même un sapin… sans sapin. Décorez par exemple vos plantes vertes avec vos guirlandes, ou cueillez de beaux branchages de résineux et de houx en forêts que vous pouvez disposer en brassées dans la pièce.

Vous pouvez aussi en fabriquer un à partir de carton de récup‘, ou en acheter un en bois. De nombreux modèles très design existent aujourd’hui dans les boutiques de décoration. N’hésitez pas également à faire vous-même votre décoration de Noël, avec des matériaux de récup’ : carton, papier mâché ou encore pâte à sel.

Article mis à jour
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. La culture des sapins en France se fait quasiment exclusivement en monoculture, ce n’est donc pas bon du tout pour la biodiversité. D’ailleurs, s’il n’est pas acheté garanti sans pesticides et sans engrais chimiques, c’est une catastrophe pour la biodiversité les épandages pouvant atteindre un rayon de 1 km autour de la plantation. Le sapin naturel mieux que l’artificiel mais le mieux reste un sapin alternatif qui laisse tranquille l’environnement…

  2. Résolument contre les sapins artificiels ! Il vaut mieux ne pas avoir un sapin de Noël que d’opter pour un sapin artificiel on peut avoir des guirlandes en imitation sapin en papiers (donc à partir du bois) etc mais ce sont des éléments que l’on pourra utiliser des décennies durant et qui sont biodégradables

Moi aussi je donne mon avis